Gymnase du Moulin - La Chaume - Les Sables d'Olonne

La Chaume Ancien Lycée Tabarly – La disparition du Gymnase du Moulin

La Chaume Ancien Lycée Tabarly – La disparition du Gymnase du Moulin




Une association de défense a lancé une pétition à propos du projet sur l’ancien Lycée Tabarly. L’association se prononce clairement pour un aménagement concerté « tenant compte des besoins et contraintes des riverains. » Les enjeux sont considérés comme très importants pour ses dirigeants au regard de la densité d’habitation déjà très importante à la Chaume, des problèmes de circulation et de stationnement et du risque, en conséquence de la détérioration possible de la qualité de vie des habitants de la Chaume.

Parallèlement, d’autres personnes sont inquiètes: ce sont les sportifs qui utilisent le Gymnase du Moulin et notamment tous les boxeurs du club Boxe 85 dont font ou faisaient partie les frères Grau et au sein duquel enseigne Nicolas Grau, leur père.
Ils s’inquiètent tout en pensant qu’ils ont encore du temps devant eux. Mais rien n’est moins vrai, car ils n’ont en réalité pas la totalité de l’information.
Qu’en est-il?

Ancien Lycée Tabarly à La Chaume
Le Lycée Tabarly de La Chaume a été transféré sur Olonne-sur-Mer vers 2009.
Le bâtiment et le foncier était jusqu’à peu la propriété de la Région des Pays de la Loire – depuis la Loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales – qui n’en avait pas une utilité particulière, et le bâtiment ayant vocation à être détruit (site désaffecté fin 2009).

Dans un document que nous nous sommes procurés, il apparaît que lors de la réunion de la Commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire du 29 septembre 2017, la délibération M3/A7/15002, a:
 abrogé la délibération du 30 septembre 2013 approuvant le principe de la cession des 5 parcelles cadastrées section AZ n°406, 452, 456, 610 et 611 pour une surface totale de 9 861 m2 composant le site de l’ancien lycée Eric Tabarly aux Sables d’Olonne au profit du groupe LAMOTTE au prix de 2.050.000 euros en vue de réaliser une opération de logements destinés à l’accession à la propriété, d’une résidence de services pour personnes âgées ainsi que 20% de logements locatifs sociaux, et prenant acte des conditions de réalisation de la transaction.

– approuvé – à la date du 29 septembre 2017 – le principe de la cession des 5 parcelles cadastrées section AZ n°406, 452, 456, 610 et 611 pour une surface totale de 9 861 m2 composant le site de l’ancien lycée Eric Tabarly aux Sables d’Olonne au profit du groupe REALITES au prix de 1.400.000 euros net vendeur, aux fins de réaliser une opération de 5 150 m2 (surface de plancher minimale) comprenant 80% de logements libres, 20% de logements sociaux, 450 m2 de surface commerciale et 190 m2 de locaux associatifs.
(Abstention de: Groupe Front National – Rassemblement bleu marine, Groupe Socialiste, écologiste, radical et républicain, Groupe Ecologiste et citoyen.)

C’est donc désormais le groupe Réalités qui sera bientôt propriétaire – l’autorisation de signer le compromis de vente vient d’être voté au Conseil régional – et qui devra proposer un projet qui sied à la Ville.

Parcelles foncières de la Région et appartenant aux Sables d’Olonne
A la suite de la délibération du 29 septembre 2017, une réunion de la Commission permanente a eu lieu le 17 novembre 2017. Celle-ci s’est réunie afin de donner pouvoir à la présidente des Pays de la Loire, Christelle Morançais, pour la signature du compromis de vente.
Il y est précisé que:
– le cahier des charges de reconversion du site (…) porte à la fois sur les parcelles foncières de l’ancien lycée appartenant à la Région, et sur plusieurs parcelles sur lesquelles est aujourd’hui édifié un gymnase, appartenant à la Ville (des Sables d’Olonne).

Le compromis de vente a été négocié, celui-ci comportant les dispositions essentielles suivantes:
(…)
– Une obligation est mise à la charge de l’acquéreur de régulariser un avant contrat de vente avant le 1er mars 2018 avec la Ville des Sables d’Olonne sur les parcelles appartenant à celle-ci, préalablement au dépôt du permis de construire portant sur l’ensemble du projet.

Sont également mentionnées des conditions suspensives dont l’obtention du permis de construire valant permis de démolir purgé de tout recours et de retrait administratif.
La Commission permanente des Pays de la Loire a autorisé la présidente à signer le compromis de vente.
Au regard des éléments ci-dessus mentionnés, le promoteur Réalités doit donc régulariser un avant contrat de vente avant le 1er mars 2018 sur les parcelles appartenant à la Ville des Sables d’Olonne, donc sur le Gymnase du Moulin. Ce n’est qu’ensuite que le dépôt du permis de construire pourra être effectué sur l’ensemble du projet, donc sur l’ensemble des parcelles, Pays de la Loire et Les Sables d’Olonne, donc y compris celles du gymnase.

Trouver un gymnase de repli?
Certes, le projet de construction ne sera pas immédiat, le temps de valider le projet et d’obtenir le permis de construire. Mais, il n’est jamais dans l’intérêt d’un promoteur de faire traîner les choses et on l’imagine mal conserver le gymnase….!
Les salles de sport sont surbookées au Pays des Olonnes, et c’est d’ailleurs pour cela qu’au sein de l’Agglomération des Sables d’Olonne a été lancé un projet de « Palais des Sports » visant, notamment, à mettre à disposition des salles pour les clubs sportifs associatifs.
Mais ce Palais des Sports ne verra pas le jour avant au moins 2020 et, que ce soit au sein de ce Palais des Sports ou en reprenant des heures à la salle Beauséjour qui auraient été libérées par d’autres associations ayant migré vers ce Palais, on reste toujours bloqué sur cette date de 2020.
Le Gymnase du Moulin sera détruit bien avant cette date…!
(Mise à jour: le calendrier du promoteur est le suivant:
*permis de construire déposé: fin février 2018
*2018: instruction du permis – Fin 2018: Réalités, propriétaire, obtient le permis de construire.
*début 2019: destruction durant 3 mois.
*d’avril 2019 à fin 2020: l’essentiel des constructions est réalisé en 20 mois environ.)
Les sportifs qui utilisent le Gymnase du Moulin sont donc inquiets à ce jour car une solution réelle et effective de repli ne leur a pas été signifiée, celle-ci semblant pour l’instant impossible à trouver, même en grignotant quelques heures par ci ou par là dans des salles existantes. Sans compter que certaines salles sont trop petites pour accueillir simultanément des quotas de 40 ou 50 boxeurs.

Pour l’instant, nous savons qu’une réflexion est engagée pour solutionner un problème qui paraît…insoluble!
Lundi prochain, la mairie des Sables d’Olonne fera le point avec tous les acteurs de ce dossier Tabarly et on en saura peut-être davantage sur l’avenir des sportifs de l’actuel Gymnase du Moulin.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

2019 – La liste des lauréats du Pavillon bleu

    L’annonce a été faite ce mercredi 22 mai 2019 à Plouhinec dans le Morbihan. Avec les lauréats de cette année, ...