Effarouchements des étourneaux

La Roche-sur-Yon – Campagne d’effarouchements novembre 2017

La Roche-sur-Yon – Campagne d’effarouchements novembre 2017




La 13ème campagne d’effarouchement des étourneaux aura lieu du 6 au 8 novembre prochains. Une campagne globale destinée à empêcher les oiseaux migrateurs de se sédentariser sur la ville. La Ville lance une campagne d’effarouchement sonore des étourneaux durant le mois de novembre.

Oiseau migrateur
Elle consiste à faire du bruit pour perturber les oiseaux, rendre leurs dortoirs inhospitaliers et à protéger les autres sites potentiels. L’étourneau est un oiseau migrateur, qui fuit chaque année les pays du nord-est de l’Europe pour se réfugier dans le sud, notamment en Espagne. La méthode, développée par l’INRA de Rennes et utilisée par la Ville depuis 2005, permet d’empêcher la sédentarisation des oiseaux lors de leur migration annuelle vers le Sud.

Ces dernières années, le fort développement de la culture de céréales dans le bocage vendéen a accru les ressources alimentaires. Les oiseaux, qui auparavant faisaient une étape dans le département, peuvent maintenant y passer tout l’hiver. Les effarouchements d’automne permettent d’éviter l’accroissement de la population d’étourneaux sur la ville en les empêchant de s’installer pour l’hiver.

Déroulement de la campagne
Les nuisances provoquées par les étourneaux sont un problème que rencontrent de nombreuses communes. Ce que fait La Roche-sur-Yon dans ce domaine est reconnu au niveau national.

A LIRE  Les Sables d'Olonne. MILIEUX NATURELS: la BOTANIQUE aux Sables d'Olonne et en Vendée

Cette méthode nécessite que certaines conditions soient réunies :
o Méthode globale : il est nécessaire d’effaroucher sur toute la ville en même temps o Présence de migrateurs : pour entraîner les sédentaires dans leur vol
o Période de froid : pour pousser les oiseaux à partir vers le sud
o Chute de feuilles : rendant les dortoirs inhospitaliers

Du 6 au 8 novembre, la Collectivité a missionné la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Vendée) dont les agents couvriront l’ensemble du territoire pour chasser les étourneaux et les empêcher de se poser, au moyen de pistolets de signalisation par des tirs de fusées lumineuses et sonores, par la pose en zone ouverte d’effraies et l’action d’un véhicule équipé d’une turbine à air sur les boulevards du Pentagone.

• 1er soir : Lundi 6 novembre à 20 heures précises et jusqu’à 22 heures Il fait nuit noire.
A ce moment de la journée, les oiseaux sont nichés dans les arbres, calmés et prêts à dormir.
Le but de cette première action est de les réveiller en les perturbant dans leur sommeil. A la fin de la séance, les oiseaux se reposeront sur les arbres, c’est normal, car la nuit ils ne voient rien et ils ne pourront pas partir loin, il faut les laisser faire.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. ENVIRONNEMENT: des travaux titanesques pour éliminer les déversements d'eaux usées

• 1er matin : Mardi 7 novembre à partir de 7 heures et jusqu’au départ des oiseaux Avant le lever du soleil
On réveille les oiseaux et on les force à quitter leurs dortoirs.

• 2ème soir : Mardi 7 novembre à partir de 17 heures et jusqu’à 19 heures
Avant la tombée de la nuit et jusqu’à ce qu’il fasse nuit noire
Lors de ce deuxième soir, l’objectif est d’empêcher les oiseaux de se poser sur les arbres. Il faut donc être présent sur les sites, bien avant l’arrivée des oiseaux, et continuer l’intervention jusqu’à la tombée de la nuit.

• 2ème matin : Mercredi 8 novembre à partir de 7 heures et jusqu’au départ des oiseaux Avant le lever du soleil
On réveille les oiseaux et on les force à quitter leurs dortoirs.

• 3ème soir : Mercredi 8 novembre à partir de 17 heures jusqu’à 19 heures
Avant la tombée de la nuit et jusqu’à ce qu’il fasse nuit noire
On empêche les oiseaux de se poser sur les arbres. Il faut être présent sur les sites bien avant l’arrivée des oiseaux et continuer à faire du bruit jusqu’à la tombée de la nuit.
Le Reporter sablais
(avec communication)




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse