Jeff Pellet juste avant son départ pour la qualif

Jeff Pellet retour au bercail le 2 septembre 2016

Le samedi 6 août 2016, Jeff Pellet partait de Port Olona pour une auto-qualification sur Come-in Vendée. Une manière de conjurer les démons tout en effectuant les miles nécessaires afin de pouvoir demander une qualification pour participer au Vendée Globe. Même si celle-ci sera très difficile à obtenir en raison d’un règlement qui exige la participation à une vraie course.

Jeff Pellet sera de retour de son auto-qualification aux environs du 2 septembre 2016 aux Sables d’Olonne.
Une auto-qualification car la course qui lui aurait été nécessaire n’a jamais pu être organisée par le club local, en raison d’un refus fédéral (Féd. Fr. de Voile) semble-t-il.
Quant à la course Les Sables d’Olonne / New-York qui aurait été le tremplin idéal pour la validation de l’engagement de Jeff Pellet, ce dernier a estimé que son bateau n’était pas encore prêt pour cela : « de nombreux travaux ont été nécessaires » a-t-il toujours dit.  C’est que Come-In Vendée est un vieux bateau et a nécessité des travaux mais aussi de nouveaux équipements. La jauge doit à nouveau être vérifiée en raison d’un premier test négatif, la date prévue étant fixée au 30 septembre 2016 : la hauteur de mât devra être modifiée d’ici là !

Oui, un vieux bateau par rapport aux Imoca « technologique » d’aujourd’hui, un bateau qui a 20 ans : il s’agit du « Grey Power » , un Imoca – « fort robuste » assure Jeff, qui est arrivé le 19 décembre 2015 aux Sables d’Olonne depuis le port de Gosport (GB) après son achat par Jeff aux environ de 190.000 €. Le bateau, ex « Fila » est passé, depuis sa construction par le Groupe Finot en 1997, entre les mains des navigateurs Giovanni Soldini, Bruno Laurent, Antoine Koch ; puis il fut racheté par Robin Knox-Johnston qui n’est autre que le premier marin à avoir accompli en 1968 le premier tour du monde en solitaire et sans escale.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. PÊCHE: l'extension de la nouvelle criée en cours d'achèvement

Le Palmarès du bateau
Le Palmarès du bateau est prestigieux, avec notamment une victoire en « Around Alone » qui n’est autre que le fameux « BOC Challenge » créé en 1982 et qui avait changé de nom en 1998.
Gagnant : Atlantique Alone 1998 (Giovanni Soldini) – Gagnant : Around Alone 1999 (Giovanni Soldini) – 4ème : Transat Anglaise 2000 (Giovanni Soldini) – 6ème : Transat Jacques Vabre 2001 (Bruno Laurent) – 5ème : Route du Rhum 2002 (Koch Antoine) – 8ème : Transat Jacques Vabre 2003 (Koch Antoine) – 3ème : Velux Race Around Alone 2006 (Sir Robin Knox-Johnston) – 3ème : Route de Rhum 2014 (Sir Robin Knox-Johnston).

Il en rêve depuis 1996
« Le bateau a été acheté trop tard » disent certains, « sans doute un an trop tard » . Alors Jeff court depuis après la montre, jonglant entre les travaux nécessaires pour le bateau et les recherches perpétuelles de sponsors. Le Vendée Globe, c’est aussi une course contre le temps. Les uns obtiennent des budgets rapidement tandis que pour d’autres c’est la galère. Jeff est un bon navigateur mais il lui manque la notoriété. Réunir de multiples sponsors autour de l’image de la Vendée était sans doute une bonne idée mais tueuse de temps, peut-être la seule disponible pour la concrétisation du rêve de Jeff, ce rêve qu’il a depuis au moins 1996 : participer au Vendée Globe ! L’Everest des mers, mais aussi pour certains un Everest sur terre, avant la course.

A LIRE  FDJ LOTO Française des Jeux. LOTO dédié à la Mission Patrimoine samedi 17 avril 2021

C’est tellement un rêve, le rêve d’une vie que Jeff Pellet avait déclaré qu’il hypothéquerait sa maison pour le réaliser. Il semble qu’il soit allé même plus loin puisqu’aujourd’hui même il annonçait avoir vendu sa maison et, qu’en conséquence il cherchait un logement pour le 30 septembre 2016 !

Facebook – lundi 29 août 2016 vers 18h

Jeff Pellet - Vendée Globe

Jeff Pellet – Vendée Globe

 

 

Des besoins financiers, dans l’optique d’une qualification nécessitant de payer des droits d’inscriptions complémentaires et/ou pour poursuivre l’achat des équipements nécessaires dont un gréement qui doit être changé.
Pour partir dans un Tour du monde parallèle à la vraie course?? Ce serait une erreur disent certains.
Il y a à peine quinze jours, les organisateurs du Vendée Globe, la Saem et la direction de course étaient toujours sur la même position: « Nous n’avons pas de solution pour toi » avaient-ils averti.
La navigation solo de Jeff Pellet, réalisée hors du cadre du règlement, va-t-elle changer la donne ?  Le 30 septembre 2016, le nouveau test de jauge sera-t-il le déclencheur pour une porte ouverte ?
Beaucoup de questions auxquels il est impossible de répondre aujourd’hui. Jeff l’avait dit avant de partir : « Ce n’est pas la peine de rentrer dans les polémiques aujourd’hui, je pars pour l’instant effectuer les distances nécessaires, on verra après. » Une manière de laisser du temps au temps…
Il partira c’est sûr ! Jusqu’où ira-t-il avec un bateau ancien. Peut-être pas très loin mais en tout cas jusqu’au bout de son rêve. N’est-ce pas cela finalement le principal ?
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse