Gregor McGuckin © GGR

Golden Globe Race – Gregor McGuckin a rejoint Abhilash Tomy à bord de l’Osiris

Golden Globe Race – Gregor McGuckin a rejoint Abhilash Tomy à bord de l’Osiris





Gregor McGuckin vient d’être récupéré par le patrouilleur de pêche Osiris. Il rejoint ainsi Abilash Tomy qui a été récupéré ce matin par le patrouilleur.

Le skipper Gregor Mcguckin, dont le voilier Hanley Energy Endurance a également démâté lors de la même tempête la semaine dernière, faisait route à 2,2 nœuds en direction du Thuriya d’Abhilash Tomy sous gréement de fortune. L’Irlandais de 32 ans était ce matin à 25 milles à l’ouest et en contact radio avec l’avion de reconnaissance. Il n’était pas en détresse mais avait demandé une évacuation contrôlée de son voilier.
Avec 1 900 milles à parcourir à travers l’Océan Austral jusqu’à l’Australie Occidentale sous gréement de fortune et sans moteur (son carburant a été contaminé lors du retournement du bateau), cette décision était plus sage. L’alternative aurait été de continuer à naviguer en solitaire sans l’aide de son régulateur d’allure (également endommagé lors du chavirage) et de risquer de devoir faire appel aux services de secours plus tard s’il était encore en difficulté dans une autre tempête.

Maintenant que les deux marins solitaires sont en sécurité à bord de l’Osiris, l’Osiris va se rendre à l’île d’Amsterdam où les marins secourus recevront un examen médical complet. L’hôpital de l’île d’Amsterdam est bien équipé en appareils à rayons X et à ultrasons.

Rappel du sauvetage d’Abhilash Tomy:
C’est ce matin vers 7h (5h30 du matin) que le patrouilleur des Affaires maritimes « Osiris » – chargé de la surveillance des pêches des îles Kerguelen et Océan-indien sud – est arrivé sur les lieux, à 3500 km de l’Australie.
Souvenez-vous, hier nous indiquions: « Le patrouilleur français, Osiris, situé à 123 milles au sud-sud ouest, se déplace sur zone, avec une assistance médicalisée à bord. Il subit des conditions météorologiques défavorables et n’avance qu’à 4,1 nœuds. Il devrait atteindre la zone Lundi: ETA 24/09 10.00 UTC. »
Dans le même temps, la Préfecture de la Réunion avait précisé:Le patrouilleur des affaires maritimes OSIRIS, qui fait route vers la position du « Thuriya », rencontre actuellement des conditions de mer difficiles (vitesse de 7 nœuds) et rejoindra le voilier naufragé demain lundi dans la matinée. »
C’est donc le premier a être arrivé sur les lieux où se trouvait le bateau d’Abhilash. Des avions de reconnaissance P8 Orion à longue portée australiens et indiens tournent au-dessus de la zone de sauvetage.
Les conditions météorologiques étaient favorables : 15-20 nœuds du sud-ouest, 2 m de houle et une bonne visibilité. Un briefing radio a eu lieu entre le Centre de coordination des opérations de sauvetage maritime de la Réunion, un médecin situé sur l’île d’Amsterdam et le capitaine de l’Osiris avant que l’équipage monte à bord des canots semi-rigides pour administrer les premiers secours et évaluer son état.
L’avion de la marine australienne, le P-8i, est arrivé sur la zone pour coordonner les dernières opérations. Deux Zodiac sont partis de l’Osiris pour rejoindre le bateau d’Abhilash Tomy, lui apporter les premiers soins et le faire boire avant d’effectuer l’évacuation.

Abhilash a pu être évacué et il va être pris en charge médicalement en raison de ses blessures sévères au dos.
L’organisateur de la course Don McIntyre a eu Abhilash au téléphone.
Gregor McGuckin va être pris également en charge par l’Osiris.
Le navire de patrouille français se rendra ensuite à l’île d’Amsterdam où les marins secourus recevront un examen médical complet. L’hôpital de l’île d’Amsterdam est bien équipé en appareils à rayons X et à ultrasons.

Pour l’Osiris, – un ancien palangrier espagnol – c’est une belle fin d’aventure car c’est sa dernière mission de surveillance des pêches avant d’être désarmé. Construit en 1968, il devait être désarmé en 2016 mais sa « carrière » a été prolongé jusqu’à la fin 2018.
Le bateau d’une longueur de 53 mètres avait été arraisonné par la Marine française en raison de ses activités de pêche illégale dans les eaux territoriales françaises. Il a été confisqué et reconverti en patrouilleur des surveillance des pêches.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Police Les Sables d’Olonne – Incivilités ou délits de la période estivale

  La période estivale voit en général une recrudescence des incivilités et délits en raison des migrations vers le littoral. Ce qui ...