Maquette de Port Brétignolles

Brétignolles-sur-Mer Vendée Port Brétignolles – Surf, conflits, hygiène: le Pays de Saint-Gilles répond à Surfrider Vendée

 




 

 

Le 14 janvier 2020, Surfrider Foundation 85 a saisi la Communauté de Communes du Pays de St-Gilles Croix de Vie d’une « demande d’études complémentaires sur le Port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer. »

Le Pays de St-Gilles poursuit en ces termes:
« Selon cette association, trois thématiques auraient été omises et justifieraient des expertises complémentaires.
« Cette demande qui traduit la volonté nouvelle de la part de Surfrider de s’intéresser à la réalité du dossier est positive.
« Pour autant, elle réflète une grande méconnaissance du projet puisque les 3 sujets précités ont tous été traités en détail dans le dossier d’enquête publique.

La Vague de surf
« S’agissant tout d’abord des impacts potentiels du projet sur la qualité de la vague de surf, les études réalisées par des cabinets spécialisés démontrent que les ouvrages portuaires n’auront aucun impact sur les courants marins. Par conséquent la vague n’est absolument pas menacée.

Conflits d’usage entre baigneurs et surfeurs
Le Pays de St-Gilles précise que:
« Concernant les conflits d’usage évoqués entre les baigneurs et les surfeurs, l’étude rappelle que le projet ne réduit pas les zones de baignade, notamment sur la Plage de la Normandelière.
« Le chenal s’intégrera dans la zone déjà utilisée par les nombreux plaisanciers pour la mise à l’eau de leurs bateaux, là où la baignade est interdite.
« De plus, avec la création d’un bassin de loisirs répondant aux nouvelles normes sanitaires, le projet va offrir des zones de bain supplémentaires.
« Par conséquent, les craintes relatives à de possibles tensions entre les baigneurs et les surfeurs sont infondées elles-aussi.

Qualité des eaux de baignade
La Communauté de Communes du Pays de St-Gilles – Croix de Vie ajoute qu’elle tient à rappeler que:
« Les principales plages des Sables d’Olonne et Saint-Gilles sont situées à proxomité immédiate de leur port sans que cela ne soulève le moindre problème sanitaire.
« Qui plus est, le Port de Brétignolles-sur-Mer présentera des garanties supplémentaires pour plusieurs raisons:
*c’est un port neuf, sans risque de présence de polluants résiduels provenant d’activités anciennes;
*c’est un port uniquement dédié à la plaisance; il n’accueillera pas de bateaux de pêche ou de commerce susceptibles d’altérer la qualité des eaux;
*c’est un port qui ne se trouve pas dans un estuaire et qui, par conséquent, ne risque pas de recevoir les pollutions potentielles des bassins versants amont. Des mesures préventives sont prévues pour recevoir et traiter les eaux du ruisseau de la Normandelière dont le débit est très faible en période estivale;
*c’est un port qui sera exploité dès sa mise en service dans le respect du label « Ports propres » avec un règlement particulièrement contraignant en matière de traitement des eaux usées et d’approvisionnement en carburant. »

Le Pays de st-Gilles conclut ainsi son communiqué:
« Compte tenu de ces éléments, qui figuraient dans les documents mis à disposition au cours de l’enquête publique, et qui sont consultables sur le site internet de la Communauté de Communes, les études complémentaires demandées sont sans objet.
La CC du Pays de St-Gilles Croix de Vie apportera cependant une réponse circonstanciée à Surfrider Foundation et proposera à ses représentants un temps d’échange pour les éclairer sur la réalité du dossier. »

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Coronavirus Vendée. FLASH: du samedi 8 août au 15 août 2020 masque obligatoire dans les rues commerçantes du Centre ville


LA REPONSE DE SURFRIDER VENDEE 85

Nous avons pris connaissance du retour par voie de presse de la communauté de communes du pays de Saint Gilles.
Comme un exemple concret vaut mieux que de longs discours, nous nous permettons donc de prendre au mot le porteur de projet et de se replonger dans l’enquête publique.

Dans son PV de synthèse et pour faire suite aux nombreuses contributions s’inquiétant de la pérennité des activités nautiques (voile légère, planches, surf…), la commission d’enquête publique demande au porteur de projet (p.18):
Questions de la commission d’enquête:
« Quel maintien de l’ensemble des activités nautiques existantes (voile légère, planches, surf…) ? Est-il possible de fournir une cartographie de la localisation de ces différentes activités, avec les différents chenaux? »

Question à laquelle le porteur de projet répond dans son mémoire en réponse (p.40):
« Les différents chenaux sont définis à Brétignolles sur Mer dans l’arrêté du Préfet Maritime n°2010/64 du 14 juin 2010. Ces chenaux sont matérialisés sur la carte ci-dessous
Le chenal n°2, qui concerne les navires à voile et à moteur, est directement impacté par le projet. C’est à son emplacement qu’est envisagé le chenal du port.
Pour les bateaux à moteur, cette modification n’a pas d’incidence défavorable. Au contraire, la réalisation d’une cale à l’intérieur du bassin portuaire améliore les conditions de mise à l’eau, qui sont dangereuses aujourd’hui, comme l’ont montré plusieurs observations.
Pour les bateaux à voile, l’utilisation du chenal impose l’utilisation du moteur (la navigation sous voile étant généralement interdite à l’intérieur d’un port).
Les voiliers ne disposant pas de moteur pourront obtenir l’assistance des services portuaires (ou de l’école de voile) pour être tractés.
Le chenal n°3 est actuellement réservé aux planches à voile. Son tracé n’est pas impacté substantiellement par le projet ; peut-être sera-t-il nécessaire de décaler légèrement son orientation vers le sud. Il sera proposé au Préfet Maritime d’élargir son champ d’application aux engins à voile légère (type hobbycat) qui préféreront utiliser ce chenal, plutôt que de faire appel à une prestation de tractage.

Les zones d’évolution 1, 2 et 3 ne sont pas impactées par le projet compte tenu de leur éloignement (cf. annexe 3 précitée). »

A LIRE  Les Sables-d'Olonne POLICE Vendée. Violences conjugales: communiqué de la Police nationale de Vendée

S’il apporte des précisions sur les pratiques de voile légère, à aucun moment n’est mentionné la notion de Surf et donc encore moins ne sont dissipées les inquiétudes portées par les surfeurs lors de l’enquête publique.

Avant de conclure le plus simplement du monde :
« Le port de plaisance n’a donc pas d’incidence défavorable sur les pratiques nautiques existantes. »

Ce n’est bien sur qu’un exemple parmi tant d’autres. Mais nous tenions à vous en faire part afin que vous cerniez un peu plus la démarche dans laquelle nous nous sommes engagés face à l’absence totale de considération des surfeurs…

ALEXANDRE GABORIEAU
Surfrider Foundation
Responsable Antenne 85

___________________

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Vous souhaitez nous transmettre un communiqué?
notre mail:  lereportersablais@gmail.com

Le Reporter sablais est un média qui couvre toute la Vendée
De 400.000 à 850.000 visites mensuelles sur  www.lereportersablais.com




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Réseaux sociaux les plus utilisés par les jeunes. Evolution des trois dernières années

  STATISTIQUES Etude par Diplomeo sur 4312 jeunes âgés de 16 à 25 ans selon la méthode des quotas (11 au 19 ...