Beach Vendée Tour

Beach Volley sablais : Sainte-Florence impose sa suprématie

Suprématie mais suprématie toute relative puisque c’est sur le score très serré de 25 / 23 que les trois joueurs de Sainte-Florence se sont imposés face à ceux de La Tranche (finale en un seul set de 25 points). Organisé par le Comité de Vendée Volley-Ball (dans le cadre du Beach Vendée Tour), le tournoi s’étalait sur deux journées, samedi et dimanche, en 3 x 3 mixte. Organisé de main de maître par le juge arbitre, Gildas Leugé Maillet, la compétition a réuni une quarantaine de personnes le samedi en version loisirs et soixante-quinze le dimanche pour la partie élite.

Comme l’année dernière, le tournoi connut à nouveau le succès. Non par le nombre d’inscrits qui reste modeste – ce qui facilite la tâche du juge-arbitre obligé de composer avec la marée – mais par la satisfaction des participants et la convivialité qui y règne. Trois tournois de Beach Volley-Ball, c’est ce que propose le point Animation Plage durant l’été : deux d’entre-deux sont organisés par le Sec Volley-Ball et celui-ci l’était par le Comité de Vendée.
On retrouve souvent lors des matchs des habitués, parfois de simples amateurs et, plus souvent qu’on ne l’imagine, de vrais compétiteurs qui, ici ou là, en Vendée ou en région parisienne participent aux matchs d’équipes au sein d’un club. Ils ne sont donc pas en manque de volley-ball. Et pourtant, leur Beach annuel sur le sable, ils en rêvent toute l’année : tous les ans, à la fin des vacances, c’est avec tristesse qu’ils rentrent, emportant avec eux les souvenirs de leurs parties de Beach sur la plage des Sables d’Olonne. Les plus jeunes ne le savent pas encore, mais ces souvenirs seront conservés durant des décennies dans leur mémoire car on n’oublie pas si vite la plage des Sables d’Olonne.

Des habitués qui viennent tous les ans à la rencontre de leurs souvenirs
Quatre ou cinq terrains sont installés, sortant de leur torpeur des baigneurs qui vont suivre distraitement quelques matchs. Des familles viennent jouer en groupe. Des équipes de copains se retrouvent pour recomposer leur trio. Pour certaines familles, ce sont plusieurs générations de volleyeurs qui se sont succédées sur ce sable. Un des grand-pères est là pour voir jouer ses petits-enfants : il y a cinquante ans il était là à assurer le spectacle devant plusieurs centaines de spectateurs en maillot de bains. Il fait quelques allers-retours vers la Cabane pour suivre le match de l’équipe de France aux JO de Rio. Au fil de la débâcle française, il égrène ses sentiments de connaisseur sur le match.

A LIRE  Saint-Juire Champgillon Vendée. Une cuve de fuel prend feu dans un hangar agricole

Cliquez sur les photos pour agrandir

Des sablais sont là. Parfois, ils attendent toute l’année pour revoir avec plaisir des amis, des connaissances, de la famille, tous de retour en villégiature. Quelques minutes ou quelques heures de retrouvailles, et bientôt, tapie dans l’ombre, la dure séparation reprendra ses droits pour encore dix à onze mois. En attendant, que l’indifférence soit de mise ou que leur présence s’accompagne de gestes affectueux, ils assistent avec bonheur aux différentes rencontres.
Les matchs de poules sont achevés. Passons aux choses sérieuses…. Le niveau avoisine la Nationale 3 avec quelques très bons jeunes dont l’un en Equipe de France cadet. Les premiers matchs sont assez décousus ; beaucoup de fautes, de nombreux services ratés : « On n’assure plus le service désormais, les tactiques ont évolué ; on sert fort pour mettre l’adversaire immédiatement en difficulté au risque de faire la faute » détaille un spécialiste.
Un habitué des finales s’éloigne rapidement après sa défaite en quart de finale. Il est dépité, déçu, ayant espéré aller au moins en finale. Même déception pour une équipe comportant un très bon joueur de Rennes qui est éliminée en demi-finale. Les matchs sont serrés mais l’évolution reste très sinusoïdale : de nombreux points perdus à la suite, en général cela ne pardonne pas. Un manque de concentration ?

A LIRE  Les Sables d'Olonne SNSM - Le Rapport d'enquête sur le drame de la SNSM du 7 juin 2019 vient de paraître

Sainte-Florence contre La Tranche
Les deux équipes en finale sont composées de joueurs estivants de Sainte-Florence et de La Tranche. Le match est passionnant, combatif, serré de bout en bout. Rien à voir avec les matchs précédents. Les badauds ne s’y trompent pas : sur la plage, deux rangs se créent sur le pourtour du terrain tandis que sur le Remblai, on s’accoude volontiers à la rambarde pour suivre la finale.
Les perdants des quarts et demi chambrent gentiment leurs copains qui jouent la finale. Les rires n’y font rien, on a beau n’être que dans un tournoi de Beach, la concentration est de rigueur pour les finalistes. Passes, smash, feintes se suivent pour le plaisir des spectateurs.

23 partout ! Le suspens s’invite dans le match… Finalement, les joueurs de Sainte-Florence s’imposeront sur le score de 25/23. Parmi eux plusieurs ont joué en Nationale 3 aux Herbiers : Mathieu Gobin, François Vinet et Jean-Baptiste Perrocheau.
Les joueurs de La Tranche, finalistes, sont Xavier Deschamps (actuellement en Nationale 3 à Poitiers), Aymeric Defroidcourt (ancien joueur de Nationale 2 à Paris) et Jérôme Siobud (actuellement en Nationale 3 à Fontenay-aux-Roses).
Grâce aux partenaires, des cadeaux sont remis aux participants. Tee-shirts, casquettes, sacs à dos comblent les joueurs. Il a fait très chaud. Les uns ou les autres rejoignent leur groupe familial ou de copains avant de s’affaler sur une serviette posée sur le sable: le repos bien mérité du sportif avant un bon bain…
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Porchain Beach : le 14 août en journée et nocturne. Point Animation Plage.

À propos Le Reporter sablais

Un commentaire

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au 29 septembre 2020

  STATISTIQUES         Le Reporter sablais A LIRE  Les Sables d'Olonne SNSM - Le Rapport d'enquête sur le drame ...