Bacs à marées Les Sables d'Olonne

Bacs à marées sur les plages sauvages des Sables d’Olonne

C‘est souvent un dossier ingrat, les conseillers des secteurs, la démocratie locale, car il faut arriver à concilier les points de vue, à satisfaire les uns ou les autres, et surtout à aboutir à quelque chose de concret. C’est le dur labeur auquel s’est attelé Dominique Tenaud. Et le projet qu’il nous présente aujourd’hui est justement sorti de réunions de quartier qui se sont déroulées au préalable à La Chaume.

Informations sur les Bacs à marées

Informations sur les Bacs à marées

 

De quoi s’agit-il ? Dominique Tenaud nous l’explique devant les bacs et panneaux qui viennent d’être installés sur la plage de la Paracou. Les conseils de secteur qui relèvent du bénévolat agissent au service de leur commune et pour le bien commun, c’est dit-il une manière de « mettre l’intelligence collective au service de l’intérêt général. »
Alors certes il s’agit de formules toutes faites qui peuvent faire sourire en ces temps d’individualisme et d’égoïsme. Mais en l’occurence, force est de constater que grâce à ces réunions et brainstorming une action concrète en est sortie : l’installation de bacs à marées permettant de recueillir des déchets qui peuvent être nuisibles et dangereux. Le représentant de l’APNO, Yves Huguet, cite quelques exemples : des oiseaux qui vont manger des petites boules de polystyrène ou des poissons qui vont ingurgiter des plastiques.
Cette installation a été décidée en coordination entre Dominique Tenaud chargé des Conseils de secteurs et Catherine Blain, élue dédiée à l’écologie et au développement durable.

 

Cliquez sur les photos pour agrandir
Sur la photo : personnels des services municipaux et bénévoles d’associations ; à gauche du panneau et en arrière-plan, Dominique Tenaud. A droite, au premier plan, Brigitte Tesson, adjointe au maire, Catherine Blain, élue, et Yves Huguet (Apno).

Bacs à marées Les Sables d'Olonne

Bacs à marées Les Sables d’Olonne

La laisse de mer et l’écosystème
Ces bacs à marées sont accompagnés de panneaux expliquants ce qui doit être collecté et ce qui surtout doit être laissé sur le rivage. Parmi les déchets marins qui entraînent des nuisances et de la pollution, on notera les cordages, les verres, les ferrailles, les pneus, les chaussures, les plastiques et les emballages. Par contre, et nous l’avions déjà indiqué sur ce site, il est impératif de laisser ce que l’on appelle « la laisse de mer » comprenant des déchets qui sont utiles à l’écosystème. Autre point important, il faut absolument éviter de marcher entre la laisse de mer et les dunes durant la période de mars à juillet car ce sont des zones de nidification qui pourraient être détruites lors de ces balades.

Trois bacs sont posés pour l’instant
Pour l’instant, trois bacs ont été posés, plage des Graviers, plage de la Paracou (photos) et en bas de la rue des Barges. Ce nombre est limité à trois car il faut avoir un accès routier pour les camions des services municipaux. La collecte du bac s’effectuera une à deux fois par semaine ; il est possible de téléphoner lorsque le bac est plein. L’installation de bacs sur la grande plage n’a pas d’utilité car celle-ci est nettoyée tous les jours et, de plus, elle comporte rarement une laisse de mer.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – L’Ile Penotte Sables d’Olonne

      L’Ile Penotte aux Sables d’Olonne. Un endroit hors du temps où l’on peut se promener en découvrant de magnifiques ...