Yves Auvinet - Prés. Conseil dép. Vendée

Yves Auvinet demande le lancement des travaux NDDL sans délai

Yves Auvinet, président du Conseil départemental de Vendée et proche de Bruno Retailleau considère que « le résultat du référendum sur le projet de Notre-Dame-des-Landes est net et sans appel. »
Rappelons cependant qu’Yves Auvinet était pour que la consultation concerne également les Vendéens et non pas seulement les habitants de Loire-Atlantique. C’est ce qu’il précise ce jour en indiquant « regretter que seuls les habitants de Loire-Atlantique aient été consultés » mais, ajoute-t-il « la participation et la victoire du oui sont suffisamment larges pour que le résultat ne puisse être contesté. »

Pour Yves Auvinet, le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes permettra de poursuivre le désenclavement régional tout comme le fera le nouveau franchissement sur la Loire en aval du pont de Cheviré. (NDLR : D’une manière générale, les personnalités ou élus vendéens qu’ils soient favorables ou opposés à l’aéroport, insistent tous sur la nécessité d’un nouveau franchissement de la Loire par un ou deux ponts supplémentaires).
Yves Auvinet insiste sur le fait que 150 décisions de justice ont été prises dans le sens de la construction de l’aéroport et que les différentes élections ayant eu lieu en Bretagne ou dans Les Pays-de-Loire ont toujours été en faveur des forces politiques favorables à l’aéroport.
Enfin, le président du Conseil départemental de Vendée estime que la ZAD ne peut plus continuer à être une zone de non-droit où les règles de la République ne s’appliquent pas et que les « zadistes » doivent quitter Notre-Dame-des-Landes afin que les travaux puissent commencer sans délai.
On le voit, la position d’Yves Auvinet est en tous points conforme à celle de Bruno Retailleau, président de la Région des Pays de la Loire, ce dernier considérant que cette nouvelle infrastructure est absolument incontournable pour assurer le développement de la région.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

2 plusieurs commentaires

  1. BROCHARD Paul-André

    Mesdames, Messieurs, qu’il est facile d’être » pour » la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes ( et non NDDL n’en déplaise à BR et YA) dès lors que ce sont les cons-tribuables qui paieront !!! Quand on sait que l’aéroport de San-Diégo d’une capacité analogue à celle de Château Bougon régule sans trop de problèmes un trafic cinq fois plus important (peut-être plus encore), on se demande ce qui peut bien justifier une telle construction, si ce n’est qu’une affaire de gros sous, dont justement les cons-tribuables feront les frais, pendant que d’autres auront tiré les marrons du feu , et qu’importe si plus tard cet aéroport se révèle n’être qu’un gouffre à fric, ce qui aura été pris l’aura bien été, et tans-pis pour ceux qui paieront à payer pendant longtemps. Autre « détail » cette consultation n’était qu’une vaste « entourloupe », d’évidence ceux qui sont » pour », seront d’autant plus nombreux qu’ils seront éloignés du site. Demandez donc aux habitants de Fontenay le Comte ce qu’ils en pensent, autant demander aux chats s’ils aiment l’eau . Il serait temps que les élus (avec des participations tout juste supérieures à 50%, desquelles il ne reste juste que de quoi être élu, c’est dire s’il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser, et pourtant…) cessent de jouer avec l’argent des autres, mais surtout pas le leur, sans parler des compensations diverses.
    Un Chaumois observateur de la grande tragi-comédie politique depuis plus de cinquante ans, une seule chose est absolument sûre: à vos bourses!!!

    P-A BROCHARD.

    • Claude Loirand

      imaginons que le scrutin sur Notre Dame des Landes est été inversé ( 55% de Non et 45 % de Oui ) alors on aurait entendu les opposants et ceux qui les soutiennent dire haut et fort : Les urnes ont parlé, la parole est au peuple et le président Hollande doit tenir sa parole. On doit abandonner ce projet; c’est ce qui a été promis. Oui mais c’est l’inverse qui s’est produit; et là aussi la promesse doit être tenue. Toute la procédure et les avis des tribunaux rendus depuis 40 années doivent enfin être appliqués.
      La démocratie ne doit pas être acceptée uniquement lorsqu’elle vous convient. Le chemin de Fer, les canaux, les autoroutes ont tous en leur temps soulevé de violentes protestations; Qui aujourd’hui s’en passerait.
      Soyons logiques: regardons vers l’avenir, et non dans le rétroviseur. c’est ainsi qu’un pays moderne avance.

Laisser une réponse

x

Check Also

La Roche-sur-Yon Vendée – Géant ! Déjà près de 10.000 Joséphine inscrites pour la 5ème édition le 22 septembre 2019

      La Joséphine, 5ème édition de cette course et marche 100% féminine au profit de la Ligue contre le Cancer. ...