Vendée. RECENSEMENT Population au 1er janvier 2023: toutes les statistiques (Rédaction Les Sables-d’Olonne)

 

Régulièrement, on reçoit le « marronnier » de l’INSEE concernant l’évolution de la population.
C’est le cas encore aujourd’hui, jeudi 29 décembre 2022, à 12h03, pour les chiffres issus du recensement de 2020.
Note: La méthode du recensement annuel est basée sur des cycles de collecte de cinq ans. Pour plus de pertinence, les données sont donc traditionnellement analysées avec un pas de cinq ans. Toutefois, l’évolution de la situation sanitaire a conduit à reporter à 2022 l’enquête annuelle de recensement prévue en 2021. Pour toutes les communes de moins de 10 000 habitants, il y aura donc dorénavant (pendant cinq ans) un intervalle entre deux collectes de recensement de six ans au lieu de cinq habituellement. La méthode de calcul des populations annuelles a été adaptée en conséquence. Pour être robustes, les évolutions mesurées sur la dernière période (ici 2014‑2020) doivent donc être analysées avec un pas de six ans. Dans la présente étude, les comparaisons sont donc basées sur une période de six ans pour la plus récente (2014‑2020) et une période de cinq ans (2009‑2014) pour la plus ancienne. La comparaison des évolutions de la population, du solde migratoire apparent et du solde naturel sur ces périodes de durées différentes n’en reste pas moins pertinente, car toutes les données sont présentées en moyenne annuelle. Les recensements de population se déroulent en janvier‑février. Ainsi, le solde naturel de la période 2014‑2020 n’est pas affecté par la crise sanitaire liée à la Covid‑19.

L’INSEE indique en titre que « la croissance démographique s’atténue dans toutes les régions, entre 2014 et 2020, sauf en Provence-Alpes-Côte d’Azur » (les chiffres sont arrêtés au 1er janvier 2020).

Au 1ᵉʳ janvier 2020, 67 162 000 personnes vivent en France hors Mayotte, soit une croissance moyenne de 0,3 % par an depuis 2014, contre 0,5 % par an en moyenne entre 2009 et 2014.
Ce ralentissement est dû à une plus faible contribution du solde naturel dans toutes les régions à l’exception de la Guyane.

Entre 2014 et 2020, la population:
– baisse en Martinique et en Guadeloupe ;
– elle est stable dans les Hauts‑de‑France, le Grand Est, en Normandie, Centre‑Val de Loire et Bourgogne‑Franche‑Comté ;
– elle continue de croître dans les autres régions.

– En Île‑de‑France, la croissance de la population est égale à celle de l’ensemble des régions en dépit d’un solde migratoire très négatif. Son solde naturel est le plus élevé après ceux de la Guyane et de La Réunion.
– Les régions ayant connu les plus fortes augmentations de population entre 2014 et 2020 sont les mêmes qu’entre 2009 et 2014.
– La population diminue dans 21 départements, soit davantage que lors de la période quinquennale précédente.
La croissance démographique est globalement deux fois plus élevée dans l’espace urbain (+ 0,4 %) que dans le rural (+ 0,2 %).

Région Pays de la Loire
solde naturel: 0,4 – solde migratoire: 0,4


Carte ci-dessus: Une évolution démographique contrastée dans les départements

Entre 2014 et 2020, la population baisse à un rythme moyen d’au moins 0,2 % par an dans 21 départements.
– Le solde naturel est négatif dans la plupart de ces départements à l’exception de Paris, de la Guadeloupe, de la Martinique, du territoire de Belfort et de l’Aisne.
– La population baisse fortement dans les départements de la Martinique, de la Nièvre, de la Meuse et la Haute‑Marne. Ces trois départements métropolitains cumulent déficits naturel et migratoire apparent.
– À l’inverse, les fortes croissances démographiques se concentrent dans un nombre plus restreint de départements qu’auparavant, autour de Paris, le long de la façade atlantique, dans le Sud et dans le couloir rhodanien.
– La population dans les deux départements de Corse, en Haute‑Savoie, Gironde, Loire‑Atlantique, Haute‑Garonne, Hérault et Guyane a augmenté de 1 % ou plus en moyenne par an entre 2014 et 2020. À l’exception de la Guyane, l’excédent migratoire y est élevé.

POPULATION DES SABLES-D’OLONNE

POPULATION Les Sables-d’Olonne au 1er janvier 2023

 


POPULATION DE LA ROCHE-SUR-YON

Population La Roche-sur-Yon au 1er janvier 2023

 


VENDÉE
Population par arrondissements, cantons et métropoles, par communes

 

Vendée : une dynamique soutenue malgré un fort ralentissement

Au 1er janvier 2020, 692 705 personnes résident en Vendée. Ce département reste dynamique. La Vendée contribue pour 22 % au gain de population des Pays de la Loire, alors qu’elle rassemble 18 % de ses résidents. Elle gagne 5 100 habitants par an entre 2014 et 2020, l’équivalent de la commune de Bretignolles-sur-Mer.

La population de la Vendée progresse de 0,8 % en moyenne chaque année. Ce rythme, supérieur à la moyenne régionale et plus de deux fois supérieur à la moyenne nationale, place le département au 11e rang des départements métropolitains.

Cependant, dans les Pays de la Loire, la Vendée connaît le plus fort ralentissement démographique. En effet, entre 2009 et 2014, la Vendée affichait une croissance nettement supérieure et se classait au 8e rang des départements métropolitains, avec un taux de croissance annuel moyen de 1,1 %. Le ralentissement concerne toutes les intercommunalités vendéennes exception faite des deux suivantes : l’agglomération des Sables-d’Olonne qui se distingue en gagnant chaque année 275 habitants de plus qu’auparavant, et la CC de Challans-Gois Communauté (+ 70 habitants par rapport à 2009-2014).

Les communes en croissance démographique se situent principalement sur une large bande littorale allant de La Barre-de-Monts à Jard-sur-Mer et sur la moitié nord du département. Les communes gagnant le plus d’habitants entre 2014 et 2020 sont Les Sables-d’Olonne (+ 645 par an), Challans (+ 372) et La Roche-sur-Yon (+ 340).

La dynamique est nettement moindre au sud et à l’est du département. Quatre communautés de communes voient leur population se stabiliser : les CC Sud Vendée Littoral, du Pays de la Châtaigneraie, Vendée, Sèvre, Autise. et du Pays de Pouzauges. Le Pays de Fontenay-Vendée et la CC de l’île de Noirmoutier perdent même des habitants.

(Sources: INSEE)

lereportersablais@gmail.com

 

.

Publiez vos annonces légales:
https://www.lereportersablais.com/annoncesjudiciairesetlegales/
.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

.
Lancement de la campagne de donation 2022-2023 pour « Le Reporter sablais »
.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Leave your vote

14 Points
Upvote Downvote
More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.