Vendée Pays-de-la-Loire. Bilan des évolutions Covid par l’ARS des Pays-de-la-Loire (Rédaction Les Sables-d’Olonne)

Bilan des évolutions Covid par l’ARS des Pays-de-la-Loire

Hier jeudi 18 novembre 2021, la direction de l’ARS des Pays de la Loire – en présence du préfet des Pays de la Loire – nous a présenté les récentes évolutions de la pandémie de Covid dans la région et la situation des services de santé.

– Tout d’abord le Rectorat a fait part de la nécessité de poursuivre toutes les mesures nécessaires telles que l’aération des locaux, le lavage des mains et le port du masque.
La situation est « un peu sérieuse » a-t-il était dit et ce sont les prochains jours qui permettront de savoir si on a atteint un palier ou si la hausse continue.

_ Concernant les statistiques générales de l’incidence, l’ARS a annoncé qu’il allait présenté un tableau avec le chiffre classique des cas positifs, et une autre colonne tenant compte de l’impact des jours fériés (en bleu clair sur le graphique) puisqu’un décalage se produit après les jours fériés.

Vous trouvrez ci-dessous deux tableaux, l’incidence au 10 novembre 2021, et l’incidence au 18 novembre 2021 (+ l’incidence après correction impact des jours fériés).


La courbe ci-dessous montre au 15 novembre 2021, l’évolution de l’incidence en Pays de la Loire, les courbes bleues correspondant à la population dans sa totalité (bleu clair après correction), la courbe rouge pour les +65 ans.
Il faut noter que la composante de la population qui se contamine le plus est désormais la tranche des 30 à 65 ans et non comme auparavant les plus de 65 ans.
La courbe bleue (et bleu gris après correction) ci-dessous représente tous les âges et la courbe rouge les plus de 65 ans.
5ème vague depuis début octobre 2021
D’après les courbes, on voit que les plus âgés (+65 ans: courbe rouge) n’ont pas su se protéger:
– en partie durant l’été (25 juillet au 25 août 2021 environ) mais de manière modérée ce qui a évité de submerger les Urgences Covid durant l’été;
– puis à partir de début octobre 2021;
sans doute car ils ont été plus actifs et moins précautionneux en se croyant absolument protégé par leur vaccination. Certains avaient aussi, sans doute, dépassé les 5 à 6 mois depuis leur vaccination, période réduisant les taux d’anti-corps.
La courbe rouge des +65 ans a cependant tendance à se stabiliser.

La 5ème vague pour la courbe générale, tous âges, en bleue, a été plus lente sur le mois d’octobre.

On constate qu’au 27 septembre 2021, les courbes se sont croisées et que depuis le 18 octobre 2021 la courbe générale monte fortement, ce qui confirme que les tranches d’âges inférieures aux 65 ans se contaminent.
Le R effectif en Pays de la Loire est à 1,33 contre 1,34 pour la France.
On est donc dans la même dynamique.

 

 

OFFRES DE SOINS
Hospitalisations et réanimation

2 tableaux: celui du 9 novembre 2021 et celui du 18 novembre 2021.

Hospitalisations et réanimation rebondissent, on commence à être en début de tension puisque les cas d’hospitalisation sont à 332 (contre 258) et dépassent le seuil de 30% (demi-tableau de droite).

La Vendée est marquée par 55 hospitalisations et 11 personnes en réanimation.

Les décès affectent tout particulièrement la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire et la Sarthe (il faut cependant tenir compte de la population).
Selon l’ARS la majorité des admissions en réanimation pour Covid concerne les plus de 55 ans.
Il est à noter aussi que les Pays de la Loire font partie des 3 Régions en France qui dépassennt l’effet de seuil de 30% avec Centre-Val de Loire et PACA.

Taux d’occupation des services Lits Covid en réanimation:
Avec 73 personnes en réanimation, on a atteint en Pays de la Loire le seuil de vigilance (courbe jaune du graphique = 30% soit 60 lits sur 200), le seuil d’alerte (en rouge) étant encore assez éloigné.

 

 


Vaccination
Le taux de vaccination dans les Pays de la Loire est assez élevé à 77,7%.
La Vendée dépasse le taux de 80% à 80,4%.
On constate un très léger rebond de la vaccination.
L’ARS constate une légère remontée depuis une semaine pour le rappel vaccinal (3ème dose), en raison des mesures attendues du Président de la République: taux est à 60,1% pour le rappel en Pays de la Loire.

Il est probable, il s’agit d’une information du Porte-Parole du Gouvernement Gabriel Attal, qu’il y ait des réouvertures de certains centres de vaccinations.
La décision relève du Préfet en lien avec les élus et l’ARS.
Mais, nous indique l’ARS, ce sera sans doute ponctuel et pas généralisé.

 


 


EVOLUTION
Pourquoi l’incidence remonte alors que la vaccination est considérées comme remarquable.
Si la vague de l’été a été relativement bien contrôlé, on rentre désormais dans les épisodes de froid, la distanciation s’est assouplie, et le virus est beaucoup plus contagieux que lors des précédentes vagues, indique le Dr Blaise.
Il serait nécessaire d’avoir plus de 80% de la population vaccinée.
De plus, au bout de 6 mois, le vaccin semble perdre progressivement de son effet (certains vaccins permettent d’obtenir des immunités définitive, pour d’autres ce n’est que transitoire).
Les personnes âgées qui ont eu des vaccins il y a six mois perdent donc leurs anti-corps alors que ce sont les plus vulnérables.

En Pays de la Loire, on a vu avec surprise des rebonds. le virus a repris plus tôt et il faut aussi déplorer des clusters dus à des thés dansants, des voyages ou des regroupements.
Alors qu’au début de la pandémie, ce sont souvent des clusters constatés dans l’industrie agroalimentaire, aujourd’hui on constate des clusters du fait d’activités de groupe avec des relâchements en raison de la vaccination.
L’atout important reste donc le rappel qu’il faut pratiquer dans l’ordre des prescriptions d’il y a 6 mois.

Il faut rester vigilant (gestes barrières), d’autant plus que les maladies respiratoures sont en embuscades: la grippe ne s’est pas encore manifestée.

CLUSTERS

Il y a actuellement 28 clusters en Pays de la Loire (ARS, Cepias, Assurance-Maladie):
– 14 notés par l’ARS, et qui sont hors médico-social, dont 8 en entreprises, et dans des écoles; la diffusion serait assez faible;
– 14 notés par Cepias qui sont en médicao-social dont 8 en Ehpad.

Ces cas de clusters viennent augmenter et influer le taux d’incidence ainsi deux voyages ont contribué à ajouter 42 personnes positives.
Là aussi il s’agit de personnes faisant un voyage de groupe et qui se sont crues protégées par la vaccination.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.