Vendée Les Sables-d’Olonne. NACÉO: le Parcours de la visite du musée

 

NACÉO: le Parcours de la visite du musée – Partie 4

Il se décline en 8 pôles complémentaires de l’accueil à la sortie.
L’espace accueil-billetterie sera situé sur un espace actuellement inexploité de la place Maraud qui accueillait autrefois l’ancien canot de sauvetage. Un espace sera également dédié aux expositions temporaires et aux réunions d’associations. Enfin, un centre de documentation et de consultation (archives, bibliothèque, photothèque, vidéos) sera mis à la disposition du public, des chercheurs et des étudiants. Des ateliers mémoire et témoignages pourront aussi y avoir lieu.

 

 

NACÉO sera doté d’infrastructures innovantes faisant appel au visuel et au son pour recréer des ambiances propres aux ports de pêche. La mise en scène sera de rigueur avec des effets spéciaux, des supports multimédias et numériques. Un espace qui se voudra à la jonction entre les hommes et leur territoire. Des objets issus de collections des réserves du MASC, d’OLONA, de l’AVVAS et d’OCÉAM seront aussi présentés. Au cours de la visite s’entremêleront immersion, surprise, évolutivité et interactivité.

Depuis l’espace d’accueil, le public est invité à une « plongée » spatiale et temporelle vers la boîte noire située dans les douves du château.

Un « ruban bleu » longe le parcours : c’est l’océan. C’est vers lui que l’on se tourne lorsque l’on évoque la navigation, les techniques de pêche, les dangers de la mer… Mais de l’autre côté, un « ruban terrestre » évoque la vie à terre en l’absence des marins. C’est là que le public découvrira la vie quotidienne des femmes de marin, des charpentiers de navires et l’ambiance si singulière des quais. L’histoire conjointe du port et de la ville se déroule jusqu’au Vendée-Globe à travers des mutations structurelles comme le passage de la voile au moteur.

Scénographie

Le parcours muséographique est un récit. Tout au long du parcours des « portraits » de célébrités sablaises ou de « simples » témoins donnent vie à ce récit. Ce sont des rencontres. On y croise Collinet le célèbre armateur du XVIIIe siècle, Nau l’Olonnais le flibustier des Caraïbes, Paul-Emile Pajot dans son atelier… mais aussi une veuve d’armateur, un mousse, un sauveteur en mer, une ouvrière de conserverie…

On déambule aussi sur le remblai entre les casinos et les cris des enfants jouant sur le sable chaud. L’âme des Sables doit transpirer à travers la scénographie.

Interactivité et Evolutivité

Le parcours repose sur un jeu de questions-réponses qui doivent éveiller la curiosité du public sous la forme de jeux et de dispositifs numériques. Les enfants en sont plus particulièrement le public cible et notamment les scolaires. On peut s’imaginer être mousse ou femme de marin…

Le centre d’interprétation n’est pas figé, il a la capacité de se renouveler et de s’enrichir au fil des années.

De plus, ce futur centre assurera une cohérence culturelle et historique avec la Villa Charlotte toute proche. Le quai de La Chaume va ainsi devenir un emblème de la culture maritime. Entre le prieuré Saint-Nicolas, la jetée, l’entrée du port, le mémorial des péris en mer, la Villa Charlotte, son parc et le futur centre d’Interprétation des gens de mer NACÉO, le quai de La Chaume va devenir le quai de la mémoire et de l’ouverture maritime.

Un Centre de référence

Un collectif d’associations et d’universitaires compose le comité scientifique au rang desquelles les associations OLONA, AVVAS et OCÉAM.
La vocation de ce centre d’interprétation se veut résolument tournée vers la recherche scientifique et l’ouverture vers le milieu universitaire (Nantes, Lorient, La Rochelle et Poitiers). Plusieurs professeurs font partie du comité scientifique et l’on envisage l’organisation de colloques ou journées d’études d’autant que les infrastructures d’accueil seront présentes à proximité immédiate (villa Charlotte). Par ailleurs, le futur musée accueillera un centre de recherches composé d’une bibliothèque d’histoire maritime locale et nationale, des collections et des archives. La Ville des Sables pourra dès lors s’afficher comme un port de recherche résolument tourné vers la mer.

Calendrier prévisionnel :
– Février 2022 : Appel à projet et concours d’architecte Exposition et réunion publique
– 2022 – 2023 : Concours d’architecte Avant-Projet Sommaire puis Avant Projet Définitif
– 2024 – 2025 : Travaux
– Fin 2025 : Livraison du chantier.

Fréquentation prévisionnelle :
75 000 personnes/an (les coûts de fonctionnement et de personnel devront être couverts par les entrées).

Temps de visite : environ 1h30
Période d’ouverture : ouverture toute l’année en deux saisons (haute et basse) avec des horaires adaptés. Ouverture les week-ends et jours feriés.

.
.

Poursuivre la lecture des 4 articles sur Nacéo:

https://tinyurl.com/ya6mkf4w

https://tinyurl.com/bdef2bvb

https://tinyurl.com/2p9bwyud

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

Laisser un commentaire

X

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.