Vendée Coronavirus – Ouvertures de marchés: le Mouvement de la Ruralité s’interroge sur les décisions préfectorales

 




Vendée Coronavirus – Ouvertures de marchés: le Mouvement de la Ruralité s’interroge sur les décisions préfectorales

 

Le Mouvement de la ruralité – LMR 85 par la voix de son Président Erick Marolleau et de la conseillère départementale et secrétaire adjointe LMR Martine AURY, ne sont pas satisfaits de la décision du préfet de la Vendée d’autoriser seulement 16 marchés sur ce département de la Vendée principalement rural.
Alors que d’autres départements voisins, comme La Loire Atlantique ou le Maine-et-Loire se sont vus attribués respectivement 54 et 79 marchés !

(Note de la Revue: Il s’agit des communes suivantes: La Roche-sur-Yon (halles centrales), Bournezeau, La Chapelle-Palluau, Le Poiré-sur-Vie, Mortagne-sur-Sèvre, Sèvremont, Saint-Etienne-du-Bois, Challans, L’Ile d’Olonne, Les Sables d’Olonne (marchés des Halles, Arago et de La Chaume), Saint-Christophe du Ligneron, Saint-Gervais, Luçon, Saint-Mesmin, Saint-Michel-en-L’Herm et Sainte-Gemme la Plaine).

LMR 85 restes favorables au maintien des marchés et regrette une décision gouvernementale qui renvoie la responsabilité aux maires, avec des décisions préfectorales d’ouverture aléatoire et incompréhensible comme la fermeture du marché à Fontenay le Comte ?

Les producteurs locaux ont besoin du maintien de cette économie de proximité comme leurs consommateurs fidèles.
À l’évidence, les marchés peuvent être maintenus en appliquant les règles sanitaires de bons sens et en faisant respecter ces règles par les forces de l’ordre et la police municipale, avec des sanctions exemplaires si besoin…

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. ARS: tableaux des statistiques au vendredi 22 mai 2020

Pour le Mouvement de la Ruralité, il n’existe pas plus de risques sur nos marchés, que de concentrer les clients dans les supermarchés, où l’accès, la manipulation des fruits et légumes par les clients et « sans gants » est libre et sans aucun contrôle. LMR 85 demandes à monsieur le Préfet de vérifier les conditions de vente dans ses supermarchés vendéens, « avant de prendre des décisions très contestables pour nos marchés ruraux ! »

« Loin de l’agitation des grandes surfaces, l’ouverture de nos marchés ruraux doit être une priorité sanitaire et de bon sens « rural » !
L’agriculture un métier noble, indispensable qui nourrit nos concitoyens, aujourd’hui, la ruralité a besoin de solidarité et d’un effort du gouvernement pour assurer une égalité de santé et l’activité agricole et économique dans la ruralité
 » rappelle le Mouvement de la Ruralité Vendée.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au samedi 30 mai 2020

  STATISTIQUES 391 hospitalisations (contre 399 la veille) – dont 19 en réanimation (contre 21) 1739 retours à domicile (contre 1719) 438 décès (contre ...