Session du Conseil départemental de Vendée.

Vendée Coronavirus. Fonds régional Résilience: la Vendée abonde à hauteur d’1.4 M €

 




 

Yves Auvinet, le président du Conseil départemental de la Vendée vient d’annoncer que le Conseil départemental allait participer financièrement au Fonds territorial « Résilience » mis en place par le Conseil régional des Pays de la Loire avec le soutien de la Banque des Territoires.

Le Conseil départemental va abonder ce fonds économique d’aide aux entreprises à hauteur de 1,4 million d’€, à parité avec le Conseil régional.

Fonds résilience
Ce fonds régional et interdépartemental, qui vise à répondre aux besoins de trésorerie des entreprises, proposera un accompagnement sous forme d’avance remboursable forfaitaire, en fonction du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise.
Il est prévu à destination des entrepreneurs, micro-entrepreneurs, et petites entreprises (jusqu’à 10 salariés inclus) dont l’activité est impactée par la crise sanitaire. Le plafond est fixé à 10.000 euros par entité.


Déjà 13 mesures d’urgence
Le Conseil départemental, qui a déjà adopté 13 mesures d’urgence, « entend ainsi participer à  l’élan collectif qui est indispensable au regard de l’impact économique de la crise sanitaire sans précédent que nous traversons aujourd’hui » a précisé Yves Auvinet.

Outre cette participation à ce fonds économique, le dispositif social de secours d’urgence à destination des chefs d’entreprise de l’artisanat, du commerce, des services et des indépendants du tourisme qui traverseraient de graves difficultés personnelles à cause de l’impact économique de la crise sanitaire, est désormais en place via les sites internet de la CCI, de la CMA et de Vendée Expansion, qui accompagnent le département dans cette démarche départementale de solidarité. 

Le Conseil départemental qui a annoncé un certain nombre de mesures d’urgence travaille à d’autres dispositifs qui permettront de soutenir celles et ceux qui en auront besoin, et notamment les entreprises.
Yves Auvinet a ajouté que tous savaient que les entreprises « joueront un rôle essentiel dans l’indispensable relance économique à l’issue du confinement.« 

Et il a conclu en ces termes: « Cette crise sanitaire sans précédent nous oblige, en effet, à réagir au plus près des besoins des territoires conformément à notre responsabilité de chef de file des solidarités territoriales.« 

Pays de la Loire – A propos du Fonds Résilience

Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire:
« La Région a déjà mobilisé 56 millions d’euros pour soutenir l’économie locale, mais il faut se rendre à l’évidence :
un défi de cette ampleur nécessite une réponse collective et solidaire des territoires !
C’est le sens de l’appel à la mobilisation que j’ai lancé, et qui se concrétise aujourd’hui à travers le « Fonds territorial Résilience ».
Notre objectif commun est clair : unir nos moyens pour amplifier l’aide en direction des entreprises en difficulté, et notamment les plus petites d’entre elles qui sont le poumon de nos territoires.
Je remercie sincèrement le président de la Vendée d’être à nos côtés. »

 

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au lundi 25 mai 2020

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 

 

 

© Photo: Conseil départemental de la Vendée


31 mars 2020

50.000 masques ont été livrés
Les premiers 50.000 masques ont été livrés hier au Conseil départemental.
C’est une première livraison.
Une commande de 150.000 masques a été passée auprès d’une entreprise vendéenne.

Les 50.000 premiers masques livrés hier au Conseil départemental de la Vendée seront distribués en fonction des situations et des besoins:
« La fourniture des masques aux établissements sanitaires et médico-sociaux, comme les hôpitaux ou les Ehpad, relève de la responsabilité de l’État via l’Agence régionale de santé (ARS) dont la mission première est d’intervenir sur le champ de la santé dans sa globalité, précise Yves Auvinet, président du Département. Nous viendrons uniquement en complément. »

Par exemple pour répondre aux besoins urgents des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les résidences autonomie, les Services d’aide et d’accompagnement à domicile ou encore les accueillants familiaux et les Maisons d’Enfants à caractère social (Mecs).

 

Le Département aux côtés des personnes vulnérables
Le 19 mars dernier, le Conseil départemental avait déjà distribué 50.000 masques provenant d’un stock du Département.
Les bénéficiaires avaient été les Services d’aide et d’accompagnement à domicile intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap.
En donnant ces masques aux 52 Services d’aide et d’accompagnement à domicile, le Conseil départemental entendait également contribuer à freiner au maximum la propagation du virus dans la population.
« Chaque contamination évitée est une petite victoire contre le virus et concourt à préserver les capacités d’accueil de nos structures hospitalières », résume Isabelle Rivière. Limiter le nombre de personnes contaminées pour atténuer l’afflux de malades vers les hôpitaux et donc le nombre de personnes devant être intubées reste bel et bien l’objectif prioritaire (Sources: Conseil départemental de la Vendée).

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. Ordre du Jour du prochain Conseil municipal


Des appels pour des surblouses jetables
Si l’ARS a de son côté organisé une distribution de masques, notamment dans les 138 Ehpad de Vendée mais aussi bien sûr dans les structures hospitalières qui sont en première ligne face au Covid-19 la situation s’est améliorée mais reste tendue et d’autres besoins s’expriment notamment en termes d’équipements individuels de protection : surblouses jetables, par exemple.

Agents départementaux
Outre les structures sociales ou médico-sociales, une partie des masques commandés par le Conseil départemental est destinée à ses agents, tout spécialement ceux qui interviennent auprès des publics en situation de fragilité, à l’instar des services de la Protection de l’Enfance, et qui sont à pied d’œuvre quotidiennement depuis le début du confinement.
La mobilisation est totale, les besoins d’autant plus importants. (Sources: Conseil départemental de la Vendée).

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne POLICE Vendée. Mauvais plants pour deux Sablais

    POLICE des Sables d’Olonne   Bon plan pour la Police, mauvais « plants » pour le mis en cause ! Ce jeudi 4 ...