Jacques Laurent, fondateur de PRB

PRB – Le collège de La Mothe-Achard portera le nom de Jacques LAURENT

Le futur collège public de La Mothe-Achard, qui ouvrira ses portes en septembre prochain, portera le nom de Jacques LAURENT, fondateur de l’entreprise PRB située à La Mothe-Achard. Une belle reconnaissance pour cet homme qui, de maçon, était devenu le PDG d’une entreprise réalisant 150 millions d’€ de chiffre d’affaires et ayant embauché environ 400 salariés !

A travers cette décision le Conseil départemental de Vendée déclare avoir d’abord souhaité adresser un message aux collégiens : « chacun peut réussir dans la vie pourvu qu’il trouve sa voie, comme en témoigne la belle réussite entrepreneuriale de Jacques Laurent. »

Yves Auvinet, président du Conseil départemental de Vendée, souligne également que « cette décision est aussi l’occasion de souligner combien il est important de ne pas opposer la filière générale aux formations professionnalisantes, à l’image de l’apprentissage » et que le département entend poursuivre la promotion des entreprises vendéennes qui « sont partie prenante de l’âme de la Vendée. »

Le futur collège Jacques Laurent de La Mothe-Achard, qui sera le 33e collège public de Vendée, s’inscrit dans le cadre du Plan Collèges qui mobilise 160 millions d’euros. Il aura une capacité de 400 places (extensible à 600).

Jacques Laurent
Maçon d’origine, il fut le fondateur de l’entreprise PRB en 1975 et l’artisan d’une réussite exceptionnelle à la tête de cette entreprise.  Resté simple, malgré la réussite, il aura acquis le respect de tous les intervenants dans son domaine d’activité ainsi que de son personnel. Et la participation d’un bateau aux couleurs de PRB a assurément été très fédérateur au sein de cette entreprise, sans parler de l’intérêt commercial.
L’histoire est au départ assez simple : ne se satisfaisant pas des produits du marché, il créera tout simplement son propre enduit qu’il commercialisera à grande échelle et deviendra ainsi le 3ème producteur d’enduits français (et le 1er indépendant) !
L’investissement dans le sponsoring du Vendée Globe a semble-t-il eu un fort impact ; ainsi le PDG actuel, son fils, estime à 30% les retombées en chiffres d’affaires dues au Vendée Globe. Une influence importante donc, à tel point que c’est la centaine de commerciaux que compte PRB qui vote pour chaque édition du Vendée Globe pour savoir si PRB s’engage ou non !

L’entreprise et les chiffres
PRB est créée en 1975.  En 2003, Jean-Jacques LAURENT, fils de Jacques LAURENT, prend la relève à la tête de l’entreprise. Le 7 juin 2009, on apprend le décès de Jacques LAURENT à l’âge de 69 ans, à la suite d’une longue maladie.
2008 : 350 salariés – 135 millions d’€ de CA
2011 :  150 millions d’€ de CA
2013 :  450 salariés d – 170 millions d’€ de CA
8 usines en Vendée – 23 agences logistiques en France.

Le Vendée Globe
Produits de Revêtement du Bâtiment – PRB (entreprise vendéenne située à La Mothe-Achard, spécialisée dans les enduits de façades et les colles) est un des plus anciens sponsors du Vendée Globe.
PRB n’est pas présent sur la première course en 1989-90, mais il l’est pour l’édition 1992-93 en soutenant Jean-Yves Hasselin (PRB / Solo Nantes) à qui il manque 60.000 €. Il sera classé 7ème sur 13.
En 1996-97, PRB ne suit pas Jean-Yves Hasselin qui souhaite un bateau neuf. A La Rochelle, à la suite d’une rencontre avec Isabelle Autissier qui cherche à boucler son budget, la décision est prise : c’est elle qui pilotera PRB ; mais elle sera contrainte à l’abandon durant la course (safran cassé).
En 2000-2001, c’est la grande victoire pour PRB, son skipper Michel Desjoyeaux remportant le Tour du Monde en 93 jours 3h 57mn (record).
2003 : Jean-Jacques LAURENT prend la relève à la tête de l’entreprise.
Nouvelle victoire dans l’édition 2004-05 avec Vincent Riou comme skipper, avec un bateau PRB construit spécialement pour le Vendée Globe, et un nouveau record en 87 jours et 10h 47min 55sec.
Edition 2008-09, même skipper avec Vincent Riou, mais celui-ci se contente de la 3ème place ex-aequo (en fait, il s’agit d’un reclassement après un démâtage qui a suivi le sauvetage de Jean Le Cam par Vincent Riou).
7 juin 2009 : décès du PDG de PRB, Jacques LAURENT à l’âge de 69 ans.
2012-23, toujours Vincent Riou et un nouvel abandon à la suite d’une collision avec une bouée métallique à la dérive au large de Salvador de Bahia.

La course du Vendée Globe qui se déroule, tous les quatre ans, sur des monocoques de classe IMOCA voyait cependant les sponsors tel PRB commencer à s’inquiéter des évolutions de budget de sponsoring. Jean-Jacques LAURENT, le PDF de PRB a ainsi déclaré il y a quelques années qu’il était temps de maîtriser des coûts qui augmentaient de 30% à chaque édition et qui pouvaient atteindre 3 millions d’€. D’ailleurs, ajoutait-il, la plupart des bateaux utilisés ne sont plus des bateaux neufs.
« A ce rythme et au vu du contexte économique, une entreprise comme la nôtre, PRB, ne pourra plus suivre. »

PRB est heureusement toujours présent et on peut même dire que son voilier est devenu emblématique de la course du Vendée Globe.
Quant au soutien financier de Jacques LAURENT, au presque début du Vendée Globe, on peut affirmer qu’il a permis de révéler quelques formidables skippers qui ont tous un énorme respect envers cet homme qui leur a permis d’accomplir leur rêve, participer au Vendée Globe.
En dehors de son talent d’entrepreneur, la Vendée peut lui être reconnaissante aussi pour cela. Elle le lui témoigne donc en donnant son nom au nouveau collège de La Mothe-Achard.
(ci-dessous vidéo)

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

(Photo de Une : ©DR).


Vendée : Le créateur de PRB est décédé par TVVendee

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

2019 – La liste des lauréats du Pavillon bleu

    L’annonce a été faite ce mercredi 22 mai 2019 à Plouhinec dans le Morbihan. Avec les lauréats de cette année, ...