SNSM Manche

Manche Agon-Coutainville – Le délégué départemental de la SNSM revient sur le drame

 


 

Mercredi 14 août 2019
Jean-Marie Choisy, Délégué départemental de la SNSM Manche, revient sur le drame survenu à Agon -Coutainville

« Au sein d’un dispositif très important, les stations d’Agon-Coutainville et de Blainville ont été immédiatement engagées. Nos camarades ont appareillé en des temps records en moins de 10 minutes. Le semi-rigide de 5 mètres de la station d’Agon-Coutainville a rallié le lieu du drame armé par deux sauveteurs vite rejoint par la VL de Blainville sur Mer avec trois membres d’équipage dont une SNB1.

La priorité était de dégager les 3 enfants restés à bord, prisonniers de la cabine qui était en partie sous l’eau. Seules les vitres avant dépassaient. Il fut très difficile de les briser pour en extraire les enfants. Ces derniers ont été rapidement acheminés inconscients sur la plage distante de 600 m où tout les moyens médicaux les attendaient. Malheureusement, ils n’ont pu être réanimés.

Les équipages ont tout donné, tout tenté et agi avec le professionnalisme qui nous caractérise. Une fois encore nous pouvons être fiers de notre engagement sous le pavillon SNSM.

Désormais, la pression retombe doucement et nous imaginons sans peine que l’on ne sort pas indemne d’une telle expérience. »

Jean-Marie Choisy

 

___________

lundi 12 août 2019

L’accident s’est déroulé vers 15h30.
Un bateau de promenade à moteur de 5m20 s’est retourné à 800 mètres de la Plage du Passous à Agon-Coutainville.
3 adultes et 3 enfants étaient à bord du bateau.

Immédiatement prévenus par des témoins, le Cross Jobourg a alerté:
– l’hélicoptère Dragon de la sécurité civile stationné à Granville (50),
– deux unités de la société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) d’Agon-Coutainville et de Blainville,
– le poste de secours de Passous,
– les pompiers du SDIS 50 et le SAMU 50.

A LIRE  Vendée - Un poids-lourd frigorifique percute un poteau électrique à Bouin: des dizaines d'abonnés sans électricité

Les trois adultes éjectés lors du naufrage, légèrement blessés, en urgence relative, ont pu être secourus.
Mais les trois enfants – qui portaient leur gilet de sauvetage – sont restés coincés dans la cabine du navire avant de pouvoir être dégagés par les secours – en brisant les vitres en plexiglass ce qui fut difficile et donc trop long – et ramenés sur le rivage.
Préalablement, le père a essayé de briser les vitres y compris avec l’ancre, sans jamais y parvenir.
Les enfants étaient en arrêt cardiaque à leur retour vers la plage du Passous.

Le couple propriétaire du bateau sont les parents de deux filles, une de 9 ans et l’autre de 13 ans. Le troisième enfant, un garçon âgé de 7 ans, se trouvait à bord en compagnie de sa mère.

Les raisons pour lesquelles la vedette s’est retournée ne sont pas connues.
« La brigade de recherche de la gendarmerie de Coutances, ainsi que la brigade nautique de Granville sont saisies des investigations qui porteront notamment sur le respect des règles de sécurité et de navigation« , a précisé le parquet.

« Un examen du corps des trois enfants sera pratiqué demain » a indiqué le parquet.
« La brigade de recherche de la gendarmerie de Coutances, ainsi que la brigade nautique de Granville sont saisies des investigations qui porteront notamment sur le respect des règles de sécurité et de navigation », a ajouté le parquet.

Mise à jour:
« Il ressort des conclusions du médecin légiste que la cause du décès est imputable à un syndrome asphyxique, compatible avec les constatations réalisées sur place », a indiqué le parquet.

 

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

 

À propos Le Reporter sablais

Un commentaire

Laisser une réponse

x

Check Also

Vendée – Talmont St-Hilaire Golf de Bourgenay: le projet de Bail emphythéotique repoussé de 9 mois

      Le Golf de Bourgenay et son futur statut d’exploitation En juin 2019, nous avions publié un article indiquant que ...