Moulin Gueffard à l'Ile d'Olonne

L’Île d’Olonne en ébullition – Le 15 juin 2019 une consultation va décider de l’avenir du fameux Moulin Gueffard

L’Île d’Olonne en ébullition – Le 15 juin 2019 une consultation va décider de l’avenir du Moulin Gueffard


 

Le 15 juin 2019, entre 7h30 et 13h, les habitants de l’Ile d’Olonne auront à se déterminer sur l’avenir d’un monument emblématique de la ville, le Moulin Gueffard.
Un moulin qui fait partie de l’environnement de la Ville mais dont le dossier était devenu un vrai serpent de mer au fil des décennies.
Article: 981 mots + 3 photos + 1 affichette
lereportersablais@gmail.com

Les premières traces de l’existence de ce moulin remontent au 18ème siècle et, à la même période, on le trouve également dans l’inventaire d’un château disparu qui serait de nos jours situé près de la Mairie. On sait qu’historiquement il y avait cinq moulins sur ce territoire et le Moulin Gueffard est le dernier résistant.
On ne connaît point sa destination première: une tour de gué en raison de la surveillance nécessaire des marais ? Un élément de fortification ? Sa dernière vocation fut farinière. Mais personne en vie aujourd’hui ne l’a jamais vu tourner…!
Fabrice Chabot, le maire de l’Ile d’Olonne, a présenté récemment – début mars – le projet lors d’un Conseil municipal décentralisé afin de pouvoir accueillir un grand nombre de personnes souhaitant suivre les débats du Conseil sur ce sujet.
Un vote fut alors réalisé à propos de l’organisation ou non d’une consultation.
Ce dossier a suscité de très nombreuses passions, beaucoup de controverses, de débats, au sein du Conseil et en dehors.

Le Conseil municipal donna son accord pour l’organisation de cette consultation sur l’avenir du moulin devenu la propriété de la ville de l’Ile d’Olonne en 2002.
Différents choix étaient possibles, le remettre en état ou le laisser tel quel avec une dégradation au fil du temps.

 

Les premières décisions pour traiter ce dossier
Le maire actuel, Fabrice Chabot, a décidé avec son conseil de se pencher sur l’avenir de ce moulin. Cela a abouti à la création d’un groupe de réflexion comprenant environ 50 personnes.
En son sein se sont détachés deux courants assez opposés.
L’un était favorable à une déconstruction complète suivie d’une reconstruction avec des matériaux neufs, avec le soutien humain de chantiers d’insertions.
L’autre courant était plus conservateur: ses membres souhaitaient conserver tout ce qui pouvait encore l’être afin de réaliser un belvédère permettant de contempler les marais.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. PATRIMOINE: découvrez le Manoir de La Mortière

Au sein même du Conseil municipal, certains avaient des visions totalement opposées les uns par rapport aux autres.
Le courant conservateur avait cependant plus d’appuis.
Avant toute chose, le Maire souhaita que des études soient réalisées pour connaître la faisabilité de la rénovation.
C’est ainsi que le Conseil municipal a soutenu une association de sauvegarde du Moulin et du Patrimoine Islais – SMPI – qui a procédé à ces études avec un architecte du Patrimoine. Résultat: la conservation était possible mais que de manière partielle.
C’est à la suite de cette étude qu’eut lieu le Conseil municipal décentralisé durant lequel il fut décidé d’organiser la consultation. L’ordre du jour ne prévoyait pas de décision à prendre par le Conseil municipal lui-même sur l’avenir du moulin, mais bien par la population au moyen d’une consultation.

L’aspect budgétaire
Ceux qui ne sont pas favorables à la rénovation considèrent en fait que l’argent qui serait utilisé pour la rénovation serait mieux utilisé pour des actions sociales ou pour créer des emplois. Cela ne signifie nullement qu’ils sont pour une destruction du moulin mais qu’ils souhaitent privilégier les actions sociales.
Le choix à faire devra départager notamment ceux qui sont plutôt favorables à des actions sociales et ceux qui considèrent que ce moulin est un élément du patrimoine culturel de l’Ile d’Olonne.
C’est pourquoi il faut voir aussi dans l’organisation de la consultation locale la volonté de laisser le choix aux habitants de l’opportunité ou non d’engager des dépenses publiques pour ce moulin.

Les Questions
Trois questions – qui ont été validées par le Conseil municipal – seront posées aux 1900 inscrits sur les listes électorales:
1 – Souhaitez-vous que la municipalité engage des travaux sur le Moulin Gueffard ?  Oui / Non
2 – Souhaitez-vous que la municipalité engage des travaux permettant uniquement de maintenir le Moulin Gueffard en état de ruine (cristallisation dont le montant est estimé à 94.000 € HT) ?  Oui / Non
3 – Souhaitez-vous que la municipalité engage des travaux aboutissant au projet soutenu par l’association SMPI (dont le montant est estimé à 138.000 € HT (phase 1) et 145.000 € HT (phase 2)  Oui / Non

Note de la Revue – Question 2: en cas de cristallisation, il sera nécessaire malgré tout d’araser certaines parties ce qui condamnera tout projet futur. Question 3: ce qui permettra aussi de développer un projet pédagogique.
Du 3 au 14 juin 2019, un dossier complet y compris l’étude réalisée sera disponible en mairie aux heures d’ouverture habituelles.
Le vote par procuration sera possible. Le dépouillement aura lieu dans la foulée, le samedi 14 juin après 13h.

Conseil municipal de l’Ile d’Olonne

Un nouveau point névralgique
Le Maire, Fabrice Chabot, considère que cette consultation – qui n’est pas un référendum – constitue un exercice démocratique et permet à la population de se positionner sur les orientations budgétaires. Il précise que le niveau du taux de participation ne pourra en aucun cas porter atteinte à la légitimité de la consultation. Le Maire ne se prononce pas officiellement, bien sûr, et tient à rester neutre.
Mais ceux qui sont favorables à la rénovation estiment, eux, que cela permettra d’avoir un monument supplémentaire à l’Ile d’Olonne, en plus de la Salorge et de l’église avec son fameux clocher. Le moulin pourrait devenir un autre point névralgique de la commune.

A LIRE  Noirmoutier Barbâtre Vendée. Véhicule sur le toit: le conducteur héliporté vers le CHU de Nantes

L’Ile d’Olonne est déjà en ébullition et les discussions vont bon train. Evidemment, certains ayant été favorables à une déconstruction totale pour un nouveau projet, des clivages se sont créés. Ceux souhaitant que le budget soit plutôt allouer à des actions sociales constituent un autre front.
Quels que soient les clans, c’est la démocratie qui tranchera. Ainsi l’ont souhaité le Maire et son Conseil municipal.
Quel sera le choix ? Impossible de le savoir à l’heure actuelle. La seule chose que l’on sait c’est que le feu d’artifice durant la semaine qui suit le 14 juillet est d’une belle qualité et que le moulin éclairé dans la nuit apporte un plus incontestable à la féérie des fusées d’artifice.
Rendez-vous le samedi 15 juin 2019

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse