Les Sables-d’Olonne Vendée. Verra-t-on un jour du mobilier national à La Chaume ?




 

 

Les Sables-d’Olonne Vendée. Verra-t-on un jour du mobilier national à La Chaume ?

Michel Brossard, prés. des Amis de la Villa Charlotte

.
.
La dernière chaumoise à avoir fait tourner les têtes fut la célèbre Florelle.
Charlotte Vormèse serait-elle, par l’envoûtement de notes de musique, en train d’endiabler les esprits ?

Cette brillante musicienne, qui fut premier prix de violon au Conservatoire de Paris, épousa en 1903 Joseph Chailley, député vendéen.
Tous deux vinrent s’installer en 1906 dans la Villa Tertrais-Chailley, à l’architecture évoquant le Second-Empire, édifiée sur un promontoire lui accordant la plus belle vue qui soit sur la fameuse baie des Sables d’Olonne.

Les Sables d’Olonne, qui souhaite devenir une ville d’art et de culture, s’entiche désormais de cette muse qui sort d’un long sommeil; on lui a en effet trouvé des talents et des réalisations méconnus.
Elle avait en effet restauré le parc de la Villa, réalisé un jardin d’agrément tout en commandant un agrandissement devenu nécessaire pour des réceptions où se côtoyaient artistes et musiciens.

Depuis le rachat de la villa et de son parc en 2016, les projets la concernant poursuivent leur bonhomme de chemin. Depuis deux ans, un programme de mécénat est lancé visant à faire l’acquisition de belles essences d’arbres, de bancs pour embellir le parc, et de meubles d’époque.
Récemment, grâce au mécénat ont été acquises une lettre de Charlotte Vormèse, datant du 1er janvier 1893, et une table coiffeuse-écritoire en marquetterie comportant un trophée (décoration) aux instruments de musique (violon et partitions). Ainsi qu’un pupitre à musique en acajou.

Si la Villa Charlotte comporte des pièces avec de magnifiques boiseries, elle n’est enrichie d’aucun mobilier. D’où ces actions qui visent à l’embellir au moyen de meubles et d’objets d’époque, qui redonneront à ses chambres et à ses salons une convivialité qui lui fait actuellement défaut.
La Villa sera rénovée par la Ville pour 2023 et le parc aménagé par le paysagiste Louis Benech.

Projet de Parc de la Villa Charlotte aux Sables d’Olonne – Vendée
Villa Charlotte – photo aérienne par © Altydrone Pour Ville des Sables d’Olonne

.
.
On ne peut que se féliciter des dons d’importance qui ont été faits par René Moniot-Beaumont en romans et littérature maritime (3000 livres et documents) et par Bernard Toulier, conservateur du patrimoine, avec 1000 ouvrages sur les villégiatures balnéaires.
Ainsi, la bibliothèque-bureau de Joseph Chailley, située à l’étage de la Villa, va retrouver tout son lustre avec la création d’une nouvelle bibliothèque pouvant recevoir 6000 ouvrages.

Est prévue également la réception en « résidence d’artistes », afin de soutenir des projets d’architecture balnéaire, de rédaction de roman maritime, ou de réalisations de peintures maritimes.

Une association des Amis de la Villa Charlotte s’est créée pour la bonne cause, publiant de magnifiques carnets (120 pages couleur) au rythme de deux par an, et proposant régulièrement des conférences (en octobre 2021 sur les jardins de Victor Hugo situés à Guernesey).
Mécénat individuel à partir de 10 €. A partir de 50 € un reçu fiscal de 66% est délivré.
Mécénat d’entreprises: en cours.


Mobilier national

La Villa ne pouvant être meublée rapidement par le mécénat, il est envisagé actuellement un partenariat avec le « Mobilier national », ce qui pourrait permettre d’obtenir le prêt de meubles.
L’idée est originale. On sait que l’un des rôles les plus connus du Mobilier national est de fournir les ministères mais aussi les grandes résidences de l’Etat.

Son patrimoine est composé actuellement de 130.000 biens (tapisseries, tapis, meubles, pendules, lustres, céramiques, textiles historiques, dentelles, …) répartis en trois catégories:
– biens culturels patrimoniaux, destinés préférentiellement à l’exposition au public dans les musées châteaux);
– biens culturels de valeur, dédiés à l’ameublement des résidences de l’État;
– et objets usuels, servant à l’ameublement de confort.

La Villa Charlotte pourrait alors retrouver les fastes d’une époque culturelle durant laquelle des notes musicales s’échappaient du parc de la Villa pour, au gré des vents, parcourir la baie.

 

Contac: amisvillacharlotte@gmail.com

Lire: https://www.lereportersablais.com/les-sables-dolonne-vendee-affaires-culturelles-une-collection-douvrages-maritimes-a-la-villa-tertrais-chailley/

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

Note: l’auteur de cet article a un lien de famille avec le président des Amis de la Villa Charlotte.




Laisser un commentaire

Adblock détecté

Bloqueur de publicités détecté. Nos articles sont gratuits et seule la publicité nous permet de nous développer. Merci d'insérer www.lereportersablais.com dans la liste de vos sites autorisés dans les paramètres de l'application Adblock que vous avez téléchargé sur votre smartphone ou ordinateur.