Vendée

Les Sables-d’Olonne Vendée Coronavirus. Déconfinement régionalisé: la Vendée serait-elle la première ou la dernière?

 





Le déconfinement est au centre des débats actuellement en France.
Déconfinement régionalisé: la Vendée serait-elle la première ou la dernière?

De son organisation, des choix qui seront faits, des dates et périodes choisies impacteront considérablement les équilibres sociaux, économiques et sanitaires.
L’équilibre n’est pas facile à trouver dès lors que l’on reste dans l’inconnue sur la date du pic de contamination et de la durée du plateau stabilisé qui semble se présenter.
Si lundi soir, le chef de l’Etat Emmanuel Macron a avancé une nouvelle date de report du confinement – après la première date du 15 avril la date du 11 mai a été mentionnée – il n’en a pas pour autant fixé une date de déconfinement.

Il aura annoncé deux dates: celle du 11 mai 2020 pour une reprise des cours scolaires jusqu’au lycée, et l’impossibilité d’organiser des événements de masse – festivals par exemple – avant au moins le 15 juillet 2020.

L’organisation même du déconfinement reste floue. Certains ont avancé un supposé déconfinement qui se ferait par région.
Mais lesquelles choisir en premier, quels habitants doit-on déconfiner en premier?
La question est d’importance dans la mesure où certains experts prédisent qu’un confinement au long cours entraînerait, au mieux, un ras le bol général et une lassitude, au pire des réactions nerveuses et de comportement, pouvant parfois être dangereuses.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. ARS: TABLEAUX statistiques au 14 septembre 2020

Si l’on se réfère à la carte ci-dessus qui est la dernière concernant les statistiques des décès, on voit que l’Ouest de la France a été moins touchée, avec ses 3 régions que sont la Bretagne, les Pays de la Loire et la Nouvelle-Aquitaine.
Parmi ces régions, des départements restent pour l’instant assez épargnés.

Immunité collective
Si l’on se limite à un raisonnement basique, la logique voudrait que les lieux où il y a le moins de contaminés devraient être déconfinés en premier car la circulation des personnes sera moins infectante.
En fait le raisonnement ne doit pas être celui-ci car il faut prendre en compte la notion d’immunité collective.

Il y a deux thèses qui s’affrontent:
– déconfiner les zones qui sont les moins contaminées, mais les personnes qui y résident sont moins immunisées et il y a alors un grand risque de « touch ang go » terme issu du monde de l’aviation qui consiste à toucher la piste d’atterrisage puis à repartir en mettant à fond les gaz. L’image est assez claire: ces régions pourraient atteindre un fort ralentissement avant de voir une reprise palein gaz.
– déconfiner les zones les plus contaminées car les personnes guéries ou asymptomatique créent une forme d’immunité collective empêchant le virus de poursuivre sa course. Ce choix serait le meilleur lorsqu’au moins 60% de la population forme un bouclier. Mais sur le coronavirus, il  n’y aurait pas plus de 10% de la population touchée actuellement ce qui diminue l’intérêt de ce choix.

A LIRE  Vendée. Nomination à la Préfecture de la Vendée

Alors, en cas de déconfinement régionalisé, la Vendée – au travers des Pays de la Loire – ferait-elle partie des premiers ou des derniers départements à se libérer des chaînes du confinement?
Parmi les deux thèses mentionnées ci-dessus, aucun choix n’a à ce jour été fait.

En tout cas, on le voit, la logique médicale en matière de contamination ne suit pas les mêmes règles que ce qui pourrait passer pour du bon sens….

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Noirmoutier Barbâtre Vendée. Encore un drame dans le Passage du Gois

      Début d’intervention (les données sont susceptibles d’évoluer ou d’être précisées au cours de l’intervention) Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés ...