Le perré de Tanchet - Le Château d'Olonne

Le perré de Tanchet prêt à affronter les assauts de la mer

C‘est Isabelle Doat, maire-adjointe du Château d’Olonne, qui présenta le contenu du diagnostic alarmant qui avait été réalisé en 2011. Le perré* de Tanchet, construit dans les années 70 et rénové ponctuellement, ne présentait plus les garanties de sécurité nécessaires. Il était temps de mettre fin à sa dégradation progressive !

Isabelle Doat, maire-adjointe du Château d'Olonne

Isabelle Doat, maire-adjointe du Château d’Olonne

C’est ainsi qu’est commandé en 2011 un diagnostic exhaustif dont le résultat est alarmant : la cale Est est fracturée à sa base et donc l’eau s’infiltre par le pied de l’ouvrage en entraînant une partie des matériaux s’y trouvant, fragilisant encore plus l’ouvrage !  Et le perré, dans sa partie haute, se fissure inexorablement.

Le pire a sans doute été évité…
Lors du chantier qui fut réalisé, les ouvriers découvriront des trous béants au coeur de l’ouvrage, presque sous la route ! Difficile de ne pas faire un rapprochement avec le terrible accident qui eut lieu dans les années 60 lorsque cette même route, à quelques centaines de mètres, s’effondra sous les roues d’un véhicule entraînant le décès de son conducteur qui était alors le directeur du Casino des Sports.

A LIRE  Normandie Calvados - Décès d'un homme isolé par la marée au Luc-sur-Mer

Des travaux en deux étapes
Les travaux ont été menés au cours des hivers 2014 et 2016.
Première phase : des palplanches sont insérées sur toute la longueur de l’ouvrage, à 50cm devant le perré et dans le socle rocheux de la plage, pour assurer une protection. Ensuite, une semelle de fondation en béton est insérée entre ce rideau de fer et le perré pour que l’eau ne puisse plus s’infiltrer par le pied du perré.
Parallèlement, trois escaliers sont reconstruits et le quatrième supprimé tandis que la cale est rénovée dans son ensemble.
Deuxième phase : les 100m de la partie Est du perré sont totalement reconstruits : démolition, comblement des trous et réalisation d’un mur de protection entièrement neuf, ferraillé et bétonné. En complément, l’étanchéité du sol des points de vue a été refaite et les garde-corps ont été rénovés.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Financement aidé à hauteur de 50%
Dans le cadre des travaux de défense contre la mer, l’Etat a accordé une subvention de 204.000 €, la Région 134.000 €, le département 122.000 € soit 460.000 €

Le complément, pour le même montant, a été pris en charge par la Ville du Château d’Olonne.
Près d’un million d’€ ont donc été investis pour assurer une oeuvre d’utilité publique, à savoir la sécurité des citoyens aussi bien sur la plage, que pour les automobilistes en préservant la route littorale, mais aussi en protégeant les constructions immobilières présentes à quelques dizaines de mètres de l’édifice.
(ci-dessous, photo de la descente de Tanchet autrefois).

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

*Perré : Mur, revêtement en pierres sèches qui protège un ouvrage et empêche les eaux de le dégrader ou les terres d’un talus de s’effondrer (Larousse).

©Photo de Une : au centre, Isabelle Doat, Joël Mercier (maire du Château d’Olonne), Pauline Mortier (Conseil régional), Gérard Faugeron (Conseil départemental), accompagnés de différents élus et représentants des entreprises techniques.

La descente vers Tanchet, autrefois :

Tanchet autrefois

Tanchet autrefois

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

France – Réforme du baccalauréat: les Pays de la Loire vont consacrer 13 millions d’€ pour maintenir la gratuité des manuels scolaires

  Rentrée scolaire: les Pays de la Loire réaffirment leur soutien à la gratuité des manuels scolaires La rentrée 2019 est marquée ...