Société ARRIVÉ - Maître Coq

Essarts-en-Bocage Vendée Coronavirus. Campagne de dépistage chez Arrivé – Maître Coq: le bilan des tests Covid-19 réalisés




 

 

 

 

 

Mise à Jour

Benoît Brocart, préfet de la Vendée,
Etienne Le Maigat, directeur de la Délégation territoriale de l’ARS en Vendée
et Christophe Guyony, Directeur Général de la société Arrivé / Maître Coq
ont participé aujourd’hui, mardi 12 mai 2020, à un point Presse relatif à la campagne de dépistage lancée au sein de l’entreprise ARRIVÉ / Maître Coq.

 

675 personnes dont été testés dont 645 salariés de l’entreprise Arrivé.
Parmi les autres, il y a 17 salariés d’Avilog (tests négatifs) et 4 vétérinaires (tests négatifs).

20 personnes au total ont été testés positifs
– 9 salariés durant les 5 semaines qui ont précédé les tests de ces derniers jours;
– 5 cas positifs samedi dernier
– 6 cas positifs hier lundi.

le Préfet de la Vendée, Benoît Brocart

Selon Etienne Le Maigat, délégué de l’ARS, il faut noter la célérité avec laquelle les tests ont été réalisés par les laboratoires lorsque une campagne a été décidée. Il faut noter aussi la collaboration et coopération totale de l’entreprise.
le délégué de l’ARS précise que bien qu’il y ait un regroupement, aucune chaîne de transmission au sein de l’entreprise ne semble, à ce jour, exister. Le Dr Le guen explique que, par exemple, la cartographie réalisée avec les 5 premiers cas a montré que’ils avient tous des vestiaires différents donc que l’on pouvait ne pas relier cela avec uen éventuelle promiscuité dans ce genre de locaux.
Chaque personne positive a fait l’objet d’un isolement et d’un accompagnement.
Dès dimanche, une étude a été lancée et tous les sujets contacts (qui ont été en contacts avec les personnes positives) ont été invités à s’isoler.

Le Docteur Thierry Le Guen (responsable de la veille sanitaire à l’ARS) précise que le premier cas a été détecté le 1er avril 2020. Au total, ce sont 9 cas qui se sont succédées ces dernières semaines, et c’est ce qui a amené l’ARS à réaliser ce dépistage sur l’ensemble des salariés afin de savoir s’il existait une chaîne active au sein de l’entreprise.
Pour Thierry Le Guen, cette campagne donne des résultats rassurants pour l’instant avec ces 9 puis 11 cas sur 675 salariés et collaborateurs, ce qui est un taux faible de positivité.
Il n’est pas exclu, dit-il, que si l’on faisait un test de dépistage sur l’ensemble de la population on obtienne le même taux de positivité.

Christophe Guyony a indiqué que les 9 cas détectés précédemment allaient bien, que 4 avaient repris leur travail. L’un d’entre eux, quia vait été hospitalisé, est en convalescence à son domicile.
Commercialement, l’entreprise s’est adaptée puisque depuis mars elle n’a plus livré aux restaurants qui sont tous fermés, et elle s’est donc orientée vers les supermarchés ou des libres services pour assurer l’alimentation de nos concitoyens.
Sue le plan sanitaire, l’entreprise a travaillé sur la distanciation avec des espaces, ddes barrières, des plexiglass, du gel et les protections bucco-nasales, et cela dès la 16 mars 2020.
En contact avec l’ARS, les tests ont été lancés auxquels se sont prêtés volontairement 100% des salariés. 11 ont donc été détectés, la plupart étant asymptomatiques, il était impossible de le voir.
Christophe Guyony indique que l’entreprise est en vigilance totale et que les réflexions se poursuivent pour augmenter encore plus les protections par exemple en aménageant de nouveaux locaux pour créer davantage de distanciation dans les vestiaires.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. Un mécénat original liant implication et sauvegarde

Il est à noter également que seule l’entreprise située aux Essarts est concernée. A ce jour, aucun autre site n’a fait l’objet d’alertes.

Philippe Caillon (Direccte) indique que ses services se sont assurés que l’information avait bien été faite sur place et que toutes les conditions mises en place par l’entreprise étaient (adaptées) et efficaces.
Il est rappelé que dans cette entreprise agroalimentaire – qui n’a pas cessé de travailler durant la crise afin d’assurer l’alimentation – il existe des process habituels et rigoureux en matière d’hygiène.
Pour le Dr Thierry Le Guen, il n’y a pas de transmission de l’homme vers les produits alimentaires, d’autant plus que les règles d’hygiène sont drastiques et ne datent pas du covid, elles préexistaient pour éviter tout risque, grippe, bactéries etc….  Cette entreprise a une culture de ce risque et toutes les mesures sont prises depuis longtemps.
Christophe Guyony indique qu’en cette période de crise, l’entreprise est tournée vers un renforcement encore plus strict des contrôles et que les consommateurs peuvent garder toute la confiance de l’entreprise.

L’enquête épidémiologique va se poursuivre, mais c’est toujours compliqué; il faut croiser les cas, analyser les cas asymptomatiques et les symptomatiques, déterminer la contagiosité. Certaines personnes peuvent être guéries et restées encore contagieuse. En moyenne, il peut y avoir une dizaine de cas contacts par personne positive.
Les tests sérologiques permettraient de savoir, avec les anti-corps, si la contamination est récente ou ancienne. Mais le feu vert n’a pas encore été lancé pour ces tests.

L’étude épidémiologique et l’analyse avec les cas contacts vont aussi permettre de savoir s’il y avait une chaîne en dehors de l’entreprise, en ville, mais rien ne le laisse présager car à ca jour il n’y a pas de cluster au sein de la Vendée.
Aucune autre campagne de prélèvement n’est en cours en Vendée, seules 17 structures de type Ehpad ont subi ce genre de contrôle dans leurs établissements lorsque des cas positifs étaient détectés.

Pour le Préfet, à la suite de la sortie du confinement, il s’agit d’agir en matière sanitaire quand c’est nécessaire avec ce genre d’approche en enclanchant des campagnes de tests.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 


Plusieurs salariés ont été testés positifs au coronavirus Covid-19
au sein de l’entreprise ARRIVÉ à Essarts-en-Bocage en Vendée.
(transformation de volailles / Maître Coq); La société Arrivé – Maître Coq comprend une douzaine d’établissements, à St-Fulgent (siège), aux Essarts-en-Bocage et dans d’autrres sites.

Lancement d’une campagne de dépistages dans une entreprise en Vendée
Dans le cadre des mesures prises par le Gouvernement dans la lutte contre la propagation du virus Covid-19, une importante opération de dépistages a été lancée par l’ARS, samedi 9 mai 2020, auprès des salariés.
Elle a été lancée car plusieurs personnes ont été diagnostiqués positifs au Covid-19: 9 cas positifs au fil des semaines dont un en réanimation.

Les résultats des tests réalisés par un laboratoire agréé auprès de 261 salariés de l’entreprise font état de 5 salariés positifs au Covid-19 dont 1 montre des symptômes de la contamination.
Chaque personne testée positive fera l’objet d’un isolement – confinement au domicile – et d’un accompagnement par les autorités sanitaires.
Compte tenu de la durée d’incubation du virus qui doit être prise en compte, le travail d’identification des sujets contacts à risque démarre dès ce dimanche 10 mai 2020.
Il sera mené par l’ARS, en lien étroit avec le médecin du travail et les responsables de l’entreprise.

A LIRE  Le Poiré-sur-Vie Vendée. Un jeune cycliste décède à La Bardinière

Toute personne considérée à ce titre comme « sujet contact » sera aussi testée et invitée à s’isoler dans l’attente des résultats. 

Une deuxième série d’environ 400 prélèvements (personnels restant) interviendra ce lundi 11 mai dans l’entreprise.
Les services de l’Etat et l’ARS sont en lien constant avec la direction de l’entreprise pour déterminer les mesures de prévention nécessaires à cette situation.

Une enquête épidémiologique cherche à déterminer les lieux de contamination qui peuvent être très variés: au sein de l’entreprise ou de la famille et des proches, voire lors des covoiturages à destination de l’entreprise.

La société Arrivé indique que depuis le 16 mars 2020, ses collaborateurs font preuve d’une grande mobilisation pour assurer le bon approvisionnement des supermarchés et continuer à nourrir les concitoyens.
Elle indique également  que chaque site de production a mis en place les mesures sanitaires les plus strictes pour permettre aux salariés de travailler en toute sécurité et de protéger leur santé par des mesures d’hygiène et de sécurité:
gestes barrière, et la distribution de gel hydroalcoolique, mise en place de protocoles de distanciation et/ou des séparations dans les espaces de travail, plan de gestion des stocks de masques, et distribution de protections bucconasales individuelles.
Prévenue par l’ARS, la société Arrivé a donc mis à disposition ses locaux pour permettre à un laboratoire, basé à La Roche-sur-Yon et mandaté par l’ARS, de procéder aux tests le samedi 9 mai et le lundi 11 mai 2020.
La direction de Arrivé précise qu’elle collabore étroitement avec les services de l’État et l’ARS pour déterminer les mesures de prévention nécessaires à cette situation.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

Maître CoQ est créé en Vendée en 1969 par 2 frères, Marcel et Joseph Arrivé
Les 2 frères vendéens décident de se lancer dans la nutrition animale, métier proche de la minoterie.
Dès 1955, ils commercialisent leur production sous leur propre marque « Superprovendes » destinée à l’alimentation des volailles.
Puis, très vite, ils s’intéressent à la logique de filière : pourquoi ne pas nourrir, préparer et vendre leurs propres volailles ?
La famille Arrivé décide alors de s’associer avec ses clients, les éleveurs de volailles.
En 1967, le premier atelier d’abattage est inauguré à St Fulgent au cœur du Bocage Vendéen, site historique toujours en activité aujourd’hui.
La marque Maître CoQ est alors créée en 1969 pour valoriser les volailles de l’entreprise vendéenne dans les linéaires des supermarchés français.

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Noirmoutier Barbâtre Vendée. Encore un drame dans le Passage du Gois

      Début d’intervention (les données sont susceptibles d’évoluer ou d’être précisées au cours de l’intervention) Les Sapeurs-Pompiers ont été appelés ...