Rosace de Notre-Dame de Paris

Coup de bourdon sur Notre-Dame de Paris

Coup de bourdon sur Notre-Dame de Paris


 

Tout s’est joué entre 20h et 21h30 ! Lors d’un point sur la situation, le Commandant en Chef des opérations des Sapeurs-Pompiers annonça que l’une des deux tours était sécurisée, celle du sud.
Mais, pour la seconde – la tour Nord – le danger était alors permanent. En effet, si le bourdon d’un peu plus de 13 tonnes – de 13,320 tonnes exactement – qui la dominait venait à chuter, la tour risquerait de s’effondrer et, par un jeu de domino, sa vis-à-vis également.
Notre-Dame, non seulement n’aurait plus aucune allure, mais l’éboulement aurait fragilisé l’ensemble de la structure architecturale, rendant alors impossible une reconstruction partielle. Finalement, malgré la photo terrible ci-dessous, seul un tiers de la toiture aurait été atteinte par le feu.

Pendant 90 minutes, ce sera donc la consternation et l’effroi devant cette perspective. Finalement, malgré son ampleur, le feu n’aura pas pu atteindre les tours après avoir détruit une forêt de poutres.
Vers 21h30, la direction des Sapeurs-Pompiers sera plus optimiste. Le bourdon a tenu et les tours sont restées en place.
La flèche, cependant n’est plus. La France entière participera à la reconstruction.
La consternation fut mondiale. Elle est désormais remplacée par une communion collective.

Le Reporter sablais

 

 

Incendie de Nore-Dame de Paris

 


 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Sables d’Olonne Ironman 70.3 – Les premières vidéos

Les Sables d’Olonne Ironman 70.3 – Les premières vidéos   Toutes nos équipes étaient prêtes pour vous montrer les premières vidéos à ...