Coronavirus ARS Santé Pays de la Loire

Coronavirus Vendée Pays de la Loire – ARS: la situation dans les Pays de la Loire au jeudi 26 mars 2020

 




 

Mise à jour au jeudi 26 mars 2020 à 15h

459 cas confirmés (diagnostic biologique PCR) en Pays de la Loire contre 379 au mercredi 25 mars 2020 soit 80 cas de plus que la veille.

119 retours au domicile contre 106 la veille.

60 personnes sont en réanimation  (sans tenir compte des 20 patients accueillis par le train sanitaire).

Bilan cumul: 24 personnes décédées (+7 contre la veille) (86 ans en moyenne) 3 personnes au CH de Laval, 2 au CH du Mans, 2 au CH Loire Vendée Océan, 2 au CH de Saumur, 4 au CHU d’Angers , 1 au CH de Cholet, 5 au CHU de Nantes, 4 à l’hôpital privé du Confluent (44) et 1 personne décédée dans les Hauts de France , mais résidant en Maine et Loire.) 7 personnes décédées en EHPAD : 4 en Loire-Atlantique, 2 en Mayenne et 1 en Vendée.

Dans les 67 établissements médicosociaux des PDL (dont 52 EHPAD) : 237 résidents touchés (confirmés et suspects) et 87 salariés (confirmés et touchés)

Mise à jour au mercredi 25 mars 2020 à 15h

379 cas confirmés (diagnostic biologique PCR) en Pays de la Loire contre 343 au mardi 24 mars 2020 soit 36 cas de plus que la veille.

106 retours au domicile contre 95 la veille.

66 personnes sont en réanimation contre 58 la veille.

Bilan cumul: 17 personnes décédées (75 ans et plus) une personne au CH de Laval, deux au CH de Saumur, une au CH du Mans, une au CH Loire Vendée Océan, quatre au CHU d’Angers , trois au CHU de Nantes , quatre à l’hôpital privé du Confluent (44) et une personne décédée dans les Hauts de France , mais résidant en Maine et Loire.)

 

 

Mise à jour au mardi 24 mars 2020 à 15h

343 cas confirmés en Pays de la Loire contre 293 au lundi 23 mars 2020 soit 50 cas de plus que la veille.

95 retours au domicile contre 74 la veille.

58 personnes sont en réanimation contre 51 la veille.
14 personnes sont décédées, de 75 ans et plus (une personne au CH de Laval, une au CH de Saumur, une au CH du Mans, quatre au CHU d’Angers , trois au CHU de Nantes , 3 à l’hôpital privé du Confluent (44) et une personne décédée dans les Hauts de France, mais résidant en Maine et Loire.)

 

 

Les derniers chiffres par départements dans les Pays de la Loire au 24 mars 2020

28 en Mayenne (contre 5 le 16 mars 2020)
66 en Sarthe (contre 19 le 16 mars 2020)
147 en Loire-Atlantique (contre 39 le 16 mars 2020)
73 en Maine-et-Loire (contre 27 le 16 mars 2020)
29 en Vendée (contre 9 le 16 mars 2020)

 

 

 

Mise à jour au lundi 23 mars 2020 à 15h

293 cas confirmés en Pays de la Loire contre 161 au vendredi 20 mars 2020 soit 132 cas de plus en 3 jours (et contre 109 au lundi 16 mars 2020).

74 retours au domicile.

51 personnes sont en réanimation.
10 personnes sont décédées, de 75 ans et plus (une personne au CH de Laval, une au CH de Saumur, une au CH du Mans, trois au CHU d’Angers , trois au CHU de Nantes et une personne décédée dans les Hauts de France, mais résidant en Maine et Loire.)

NOTE: l’ARS des Pays de la Loire ne divulgue plus les chiffres par départements.

Les Pays de la Loire, malgré une augmentation très importante du nombre de cas confirmés est très proche désormais du seuil épidémique (10 cas pour 100 000).
Elle reste encore parmi les régions où l’incidence cumulée est parmi la plus basse de France métropolitaine. Le virus circule de façon active dans notre territoire national comme en PDL, mais moins intensément que d’autres.
Néanmoins la vague épidémique touchera aussi notre territoire. C’est pourquoi chaque jour compte pour anticiper et s’assurer que les formes sévères et graves en établissements de santé (public et privé), les formes modérées (près de 85 %), par les professionnels de santé du premier recours et que la protection des personnes fragiles soient effectives pour les accompagner et les soigner dans notre région et sur l’ensemble du territoire dans les meilleures conditions possibles.
Pour permettre aux professionnels de santé, du médico-social et du social d’agir au mieux, il est très important que chacune et chacun d’entre nous, respecte et applique les mesures barrières et les consignes de restriction sociale, mesures essentielles et vitales qui ont pour objectifs prioritaires de prévenir et de limiter la circulation du virus sur le territoire national et en PDL et de faire en sorte que notre système de santé ne soit pas saturé (l’objectif est de « tasser et de lisser » l’impact de la vague épidémique au maximum).
Sauf, si votre travail est essentiel à la vie de la nation, le meilleur traitement est de rester chez soi et pour tous de respecter les gestes barrières.

A LIRE  La Roche-sur-Yon Vendée Coronavirus - 5 malades transportés par avion sanitaire vers le CHD


Mise à jour au vendredi 20 mars 2020 à 15h

161 cas confirmés en Pays de la Loire contre 109 au lundi 16 mars 2020 soit + 52 cas en 4 jours.

NOTE: l’ARS n’a pas divulgué les chiffres par départements.
25 personnes sont en réanimation.
3 personnes sont décédées.

X en Mayenne (contre 5 le 16 mars 2020)
XX en Sarthe (contre 19 le 16 mars 2020)
XX en Loire-Atlantique (contre 39 le 16 mars 2020)
XX en Maine-et-Loire (contre 27 le 16 mars 2020)
X en Vendée (contre 9 le 16 mars 2020)

 

Mise à jour au lundi 16 mars 2020 à 15h

109 cas confirmés en Pays de la Loire contre 99 la veille

NOTE: l’ARS a annoncé que c’était la dernière fois qu’elle donnait le chiffre. Elle n’a pas divulgué les chiffres par départements.
Voici son texte:
« C’est la dernière fois que nous publions le nombre de cas confirmés, car désormais, compte tenu du déclenchement du niveau 3 (circulation active sur l’ensemble du territoire national) nous allons suivre l’état de santé des patients et donner toute information utile sur son évolution. »

X en Mayenne (contre 5 la veille)
XX en Sarthe (contre 19 la veille)
XX en Loire-Atlantique (contre 39 la veille)
XX en Maine-et-Loire (contre 27 la veille)
X en Vendée (contre 9 la veille)

 

Les zones d’exposition à risque:
Italie, Chine continentale, Macao, Hong-Kong, Singapour, Corée du sud et Iran

Les « zones de circulation virale intense » en France:
Oise, Haute-Savoie (Balme-de-Sillingy, Les ContaminesMontjoie) / Morbihan (Auray, Carnac, Crac’h) / Haut-Rhin (Mulhouse) / Bas-Rhin / Corse (Ajaccio) / Aude et Hérault (agglomération de Montpellier) / Calvados / regroupement de cas au retour d’un voyage organisé en Egypte

 

Le gouvernement a décidé, au niveau national, du déclenchement du niveau 3 du plan de lutte contre le COVID-19, afin de limiter les conséquences de la circulation du virus sur tout le territoire.
Des mesures de restriction sociale sont opérantes, car désormais le virus circule activement sur le territoire national. Les Pays de la Loire, malgré une augmentation importante du nombre de cas confirmés, ne connaissent pas, encore, sur son territoire, de zones où le virus circule intensément.
Mais chaque jour compte aujourd’hui pour s’assurer, que le moment venu, la prise en charge des formes sévères et graves en établissements de santé (public et privé), de celles des formes modérées par le premier recours, et que la protection des personnes fragiles, soient effectives dans notre région et sur l’ensemble du territoire.
Nous sommes confrontés à une crise sanitaire sans précédent depuis plus d’un siècle. L’OMS considère, depuis le 13 mars dernier, que l’Europe est le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus. Pour permettre aux soignants d’agir dans les meilleures conditions possibles, il est très important que chacune et chacun respecte et applique les mesures barrières et de restriction sociale, mesures essentielles et vitales qui ont pour objectifs prioritaires de prévenir et de limiter la circulation du virus sur le territoire national et en PDL et de faire en sorte que notre système de santé ne soit pas saturé.
Pour les plus fragiles (EHPAD/USLD) des mesures d’interdiction des visites ont été prises et d’autres sont désormais effectives, pour les personnes vivant avec un handicap ainsi que pour les personnes les plus précaires.

 

 

 

Mise à jour au dimanche 15 mars 2020 à 15h

99 cas confirmés en Pays de la Loire contre 82 la veille
5 en Mayenne (contre 5 la veille)
19 en Sarthe (contre 14 la veille)
39 en Loire-Atlantique (contre 32 la veille)
27 en Maine-et-Loire (contre 23 la veille)
9 en Vendée (contre 8 la veille)

4 patients sont guéris.

 

Le gouvernement a décidé, au niveau national, du déclenchement du niveau 3 du plan de lutte contre le COVID-19, afin de limiter les conséquences de la circulation du virus sur tout le territoire.
Des mesures de restriction sociale sont opérantes depuis hier soir, car désormais le virus circule activement sur le territoire national.
Les Pays de la Loire, malgré une augmentation importante du nombre de cas confirmés, ne connaissent pas, encore, sur son territoire, de zones où le virus circule intensément.
Mais chaque jour compte aujourd’hui pour s’assurer, que le moment venu, la prise en charge des formes sévères et graves opérant en établissements de santé (public et privé), de celles des formes modérées par le premier recours, et que la protection des personnes fragiles, soient effectives dans notre région et sur l’ensemble du territoire.
Mais pour ce faire et permettre aux soignants d’agir dans les meilleures conditions possibles et que notre système de santé ne soit pas saturé, il est très important que chacune et chacun respecte et applique les mesures barrières et de restriction sociale, mesures essentielles et vitales qui ont pour objectifs prioritaires de prévenir et de limiter la circulation du virus sur le territoire national et en PDL.
Pour les plus fragiles (EHPAD/USLD) des mesures d’interdiction des visites ont été prises et d’autres sont à venir, dans les heures qui viennent, pour les personnes vivant avec un handicap. La mise en place d’une stratégie de gestion et d’utilisation des masques de protection sur l’ensemble du territoire national doit bénéficier prioritairement aux professionnels de santé et s’adaptera aux besoins constatés ainsi qu’à l’évolution de la situation et des disponibilités en masques de protection.

A LIRE  Vendée Coronavirus - Une 1ère livraison de 50.000 masques au Conseil départemental

 

 

 

 

Mise à jour au samedi 14 mars 2020 à 15h

82 cas confirmés en Pays de la Loire contre 56 la veille
5 en Mayenne (contre 4 la veille)
14 en Sarthe (contre 11 la veille)
32 en Loire-Atlantique (contre 22 la veille)
23 en Maine-et-Loire (contre 13 la veille)
8 en Vendée (contre 6 la veille)

4 patients sont guéris.

Le virus, présent sur tous les continents, circule déjà au sein de nombreux regroupements de cas sur le territoire national.
En Pays de la Loire, il n’y a pas de circulation intense du virus (même si le nombre de cas augmente ces derniers jours).
Les mesures annoncées jeudi par le Président de la République ont, entre autres, toujours pour objectif de freiner la progression de l’épidémie sur notre territoire national.
Il n’y a pas de quatorzaine pour les personnes revenant d’une zone à risque ou d’une zone de circulation virale intense, mais des mesures de réduction sociale (désormais interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes,…).
La quatorzaine subsiste pour les cas contact à haut risque. Dans les EHPAD et les USLD (unités de soins longue durée), l’intégralité des visites de personnes extérieures à l’établissement est suspendue (sauf exceptions). Des mesures vont également être annoncées pour les personnes vivant avec un handicap. Les hôpitaux (publics et privés) ont activé, à la demande du DG de l’ARS, leur plan blanc et les EHPAD leur plan bleu. Il a été décidé de reporter les soins ne mettant pas en danger la vie des patients et non urgents à l’hôpital (public et privé).
Les établissements de santé publics ont d’ores et déjà doublé leurs capacités d’accueil mobilisables au sein des services de réanimation et de soins intensifs. En raison de la fermeture des crèches, écoles et collèges à compter du lundi 16 mars, un service de garde est mis en place pour les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

 

 

 

Coronavirus – Pays de la Loire dont Vendée

 

 

Mise à jour au vendredi 13 mars 2020 à 15h

56 cas confirmés en Pays de la Loire contre 42 la veille
4 en Mayenne (contre 2 la veille)
11 en Sarthe (contre 10 la veille)
22 en Loire-Atlantique (contre 15 la veille)
13 en Maine-et-Loire (contre 10 la veille)
6 en Vendée (contre 5 la veille)

4 patients sont guéris.

Le virus, présent sur tous les continents, circule déjà au sein de plusieurs regroupements de cas sur le territoire national. En Pays de la Loire, il n’y a pas de circulation intense du virus. Les mesures annoncées hier par le Président de la République ont, entre autres, pour objectif de freiner la progression de l’épidémie sur notre territoire national. Il n’y a pas de quatorzaine pour les personnes revenant d’une zone à risque ou d’une zone de circulation virale intense, mais des mesures de réduction sociale (interdiction des rassemblements de plus de 100 %, ..). La quatorzaine subsiste pour les cas contact à haut risque. Dans les EHPAD et les USLD (unités de soins longue durée), l’intégralité des visites de personnes extérieures à l’établissement est suspendue. Des exceptions pourront être décidées pour des cas déterminés par le directeur d’établissement, sur la base des préconisations locales délivrées par l’ARS et la préfecture. Il a été décidé de reporter les soins ne mettant pas en danger la vie des patients et non urgents à l’hôpital (public et privé). Les hôpitaux (publics et privés) ont activé leur plan blanc et les EHPAD leur plan bleu.

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au 7 avril 2020

  STATISTIQUES  694 hospitalisations (contre 685 hier) – dont 176 en réanimation (contre 182 hier, y compris 52 transférés) 517 retours à ...