Annick Billon, sénatrice de la Vendée

Coronavirus Vendée – France: confinement et violences intrafamiliales

 




 

 

Violences intrafamiliales et confinement : Aller plus loin dans la protection

La semaine dernière, 169 sénatrices et sénateurs ont interpellé le gouvernement, au travers d’une tribune, pour lui demander de protéger les femmes et les enfants victimes de violence que le confinement expose à des dangers encore plus graves.

La sénatrice Annick Billon, présidente de la délégation aux droits des femmes, vient de saluer l’initiative conjuguée du gouvernement et de l’ordre des pharmaciens permettant aux femmes victimes de pouvoir signaler dans les officines de pharmacie des violences qu’elles subissent.
La sénatrice exprime, en revanche, des réserves sur la possibilité pour les associations d’assurer des permanences supplémentaires dans les centres commerciaux, avec des moyens humains encore plus contraints.

« Qu’importe nos doutes, nous devons tous être mobilisés et penser des actions pour éviter les féminicides, sauver des vies » a déclaré Annick Billon.

La délégation aux droits des femmes s’est réunie ce jour en visioconférence.
Elle a formulé de nouvelles propositions pour  «rompre l’isolement des femmes enfermées dans un huis clos familial menaçant. Le gouvernement propose des solutions pour celles qui sortent, nous devons aussi faire attention à celles qui restent et aller vers elles ».

La délégation suggère d’étudier la faisabilité que les forces de sécurité et les tribunaux puissent entrer en contact avec des victimes de violences à partir des plaintes et des mains courantes récemment effectuées, des derniers dossiers ouverts.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée Coronavirus. ARS Pays de la Loire: statistiques par départements au 25 septembre 2020

Par ailleurs, « très préoccupée du risque d’aggravation des violences faites aux enfants », la délégation propose que les outils de classe numérique comportent un module dédié aux droits de l’enfant, indiquant notamment le numéro d’urgence 119.

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

? Homme, femme, enfant, vous êtes victime de violences à la maison ?

?Besoin de signaler votre situation discrètement (même pendant le confinement) ? Sortez du domicile avec une attestation de sortie pour « achats de première nécessité », ou sans attestation (en cas d’urgence) et rendez-vous dans une pharmacie !

? Le pharmacien appellera pour vous la Police nationale ou la Gendarmerie pour intervenir rapidement et vous mettre en sécurité.

Pour rappel,
En cas d’urgence : ☎️ 1️⃣7️⃣
Pour témoigner, signaler des faits de violences familiales : ☎️ 3919

 

 




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

x

Check Also

Les Sables-d’Olonne Vendée. OCEA livre un navire de recherche hydrographique à la Marine du Nigéria

      Le LANA a été inauguré le 24 septembre 2020 à l’issue d’un chantier démarré en 2018. Il s’agit d’un ...