Vendée - e-Calluna - Botanique

Action Vendée 1. Nature et Environnement: le Conservatoire botanique de Brest




 

.
Vendée – Nature et Environnement: accord passé en 2019 avec le Conservatoire botanique national de Brest

En 2019/20, le département de la Vendée avait passé un accord avec le Conservatoire botanique national de Brest.
Cet accord rentrait dans le cadre de la politique du département en faveur de l’environnement, la protection de la nature et pour l’éducation à l’environnement.
Le 7 février 2014, le département avait approuvé le schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles, visant à mener une politique de préservation de la qualité des sites, des paysages et des milieux naturels, notamment par une maîtrise foncière de milieux naturels et de mise en place de projets écologiques partagés.
(le Code de l’Urbanisme, notamment dans ses articles L.113-8 et suivants, donne compétence aux Départements pour élaborer et mettre en œuvre une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public d’espaces naturels sensibles).

Parmi les objectifs visés, on notera le souhait:
–  de favoriser et accroître les actions en faveur de la connaissance des milieux naturels, de la flore et de la faune de Vendée,
–  d’engager des opérations de sauvegarde et de reconquête exemplaires et innovantes,
–  d’assurer auprès des citoyens un partage de la connaissance et une sensibilisation à la protection de la nature.

Le Conservatoire Botanique National de Brest
C’est un établissement public agréé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.
Parmi ses missions figurent:
– la connaissance de l’état et de l’évolution de la flore sauvage et des habitats naturels et semi naturels avec mise à la disposition de l’État et des collectivités territoriales des informations nécessaires à la mise en œuvre des politiques nationales et régionales de protection de la nature, ainsi que de concours technique et scientifique par des missions d’expertise.
– l’identification et la conservation des éléments rares et menacés de la flore sauvage et des habitats naturels et semi naturels.
– l’information et l’éducation du public à la connaissance et à la préservation de la diversité végétale.

A LIRE  Les Sables-d'Olonne Vendée. Elise élue Reine des Sables d'Olonne 2021: découvrez en vidéo le moment fatidique

L’accord entre le département de la Vendée et le Conservatoire botanique avait pour objet la connaissance et la préservation des espèces et des milieux naturels de Vendée, ainsi que de la sensibilisation du public dans ces domaines, avec notamment des animations « Nature » à intégrer au programme annuel du département à décliner dans un guide des sorties Nature, édité par le département.

Cette convention faisait l’objet d’une subvention de 43.000€ avec les prestations suivantes:

1. La connaissance de la flore et des habitats :
1.1 – maintenir à jour l’inventaire permanent de la flore de Vendée et animer un réseau de botanistes œuvrant pour une meilleure connaissance de la flore du département ;
1.2 – capitaliser ces observations dans sa base de données Calluna et mettre à disposition les données relatives aux espaces à enjeux recueillies par le personnel du CBN de Brest ou par les membres du réseau volontaires ;

2. L’aide à la décision en matière de préservation du patrimoine végétal remarquable :
2.1 – apporter un appui technique et scientifique dans la définition des politiques d’acquisition d’Espaces Naturels Sensibles et des actions de protection ou de gestion du patrimoine naturel, en fonction des priorités liées aux enjeux floristiques du département ;
2.2 – participer aux réunions et comités sur les projets structurants en matière de restauration écologique ;
2.3 – contribuer à la définition d’indicateurs de l’état de la biodiversité vendéenne, dans le cadre de l’observatoire départemental ;

3. La conservation, le suivi et la gestion du patrimoine végétal du département :
3.1 – rédiger et contribuer à la mise en œuvre de plans de conservation en faveur des plantes prioritaires en Vendée ;
3.2 – contribuer à l’élaboration et à la relecture de plans de gestion sur les sites prioritaires, puis à leur évaluation.

A LIRE  Brem-sur-Mer Vendée. Incendie d'une dépendance: 2 habitants relogés

4. L’information, la formation et la sensibilisation à la flore et aux milieux naturels :
4.1 – contribuer à l’animation des espaces naturels à fort enjeu patrimonial dans le but de mieux faire connaître les enjeux floristiques du département et les actions de préservation mises en œuvre ;
4.2 – contribuer à la formation technique des gestionnaires d’espaces naturels pour l’identification des espèces (rares ou invasives) et à la gestion des habitats naturels.
4.3 – organiser, dans le courant du mois de juin 2019, un colloque international dédié au professeur Pierre Dupont.

La DREAL des Pays de la Loire participe au soutien du Conservatoire botanique, de même que la Ligue de Protection des Oiseaux de Vendée ou l’Ass. pour la Protection de la Nuture du Pays des Olonnes, ainsi que de nombreux organismes de différentes régions françaises.

e-Calluna
L’un des intérêts de cet accord est que les données naturalistes collectées sont saisies sur la base de données « e- calluna », gérée et administrée par le Conservatoire Botanique.
Cela permet une vision des connaissances de la flore vasculaire en Vendée, avec des fiches sur la connaissance floristique, son intérêt patrimonial, les menaces et les enjeux du site.

Pour découvrir les répartitions des plantes, allez sur:
http://www.cbnbrest.fr/observatoire-plantes/cartes-de-repartition/ecalluna

Dans la colonne de gauche, cliquez sur Vendée, puis choisissez un terrtoire sur la carte.
En Vendée, 1794 plantes ont été observées dont 485 aux Sables d’Olonne. Sous la carte vous trouverez les noms des plantes observées, protégées, invasives etc…
Colonne de gauche, vous trouverez aussi une boîte à outils avec des liens vers des cartographies, base de données, sorties botaniques etc…

 

Philippe Brossard-Lotz

Le Reporter sablais

 

 

 




 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse