Vendée Va'a (© Photo DR - Vendée Va'a)

Vendée Va’a – « La méduse », vainqueur 2017, gagne la 1ère manche 2018

Vendée Va’a – « La méduse », vainqueur 2017, gagne la 1ère manche 2018




Explications: « « Va’a » veut dire « pirogue » en polynésien. C’est une embarcation en bois qui était à l’origine utilisée par les polynésiens pour se déplacer d’île en île et pêcher. Elle est généralement construite en composite pour être plus légère à transporter. Mais le Va’a, c’est aussi un sport. A Tahiti, c’est même un sport national. Très célèbre dans les îles polynésiennes, le Va’a a été introduit en Europe par les polynésiens incorporés dans les bases militaires de métropole. Discipline technique et physique, ce sport demande beaucoup de coordination et une musculature développée nécessaire pour pouvoir ramer pendant plus de 3 heures d’affilée dans une mer froide et peu docile. Plus qu’un sport, le Va’a véhicule des valeurs d’engagement, de courage et de ténacité. Un esprit d’équipe très fort et une solidarité sans limite lient les coéquipiers afin de donner le meilleur d’eux-mêmes. »

 

 


.
Magnifique 1ère journée de compétition pour la Vendée Va’a en ce jeudi 10 mai 2018. Le public était au rendez-vous et a apprécié l’ambiance de cet événement qui en est à sa 9ème année d’existence.
Vers 10h du matin, sur la grande plage, et alors que le soleil était présent, les âmes furent réchauffées par la prière d’avant-course, puis le haka – rituel de danse chantée -. Un rassemblement solennel très émouvant.
Puis ce fut le départ, avec 24 pirogues déjà installées dans l’eau, prêtes à forcer les vagues du rivage, et chaque équipage attendant l’un des membres contraint de lutter contre ses concurrents sur un 50 mètres avant d’embarquer dans sa pirogue. Une course plus spectaculaire que décisive car elle ne peut apporter que quelques secondes d’avantage sur un parcours d’une durée de 3 ou 4 heures.
Mais cette scène sportive apporte un peu de piment et de spectaculaire à un départ qui pourrait tomber dans la monotonie.

La course s’est déroulée jusqu’à Jard-sur-Mer (et retour, dans la direction de l’Ile de Ré) sur une distance de 46 km, dans une mer formée, remuante pour les bateaux accompagnateurs. On peut imaginer ce qu’il en fut dans une pirogue!
Sur le sable, bien moins mouvementé, le juge-arbitre nous indiqua que la pirogue des Sapeurs-Pompiers des Sables d’Olonne avait dessalée (s’était retournée).
Le vent était de nord-ouest et d’une force de 15 à 18 noeuds.
Les vagues – des clapots de 1,5 mètre- auraient fait remonter un flotteur et une action sur la corde qui aurait dû / pu être faite ne l’aurait pas été ou pas à temps. « Une montée du flotteur de plus de 80 cm et c’est le retournement assuré » ! Et c’est ce qu’ont donc connu nos sapeurs, qui ont pu remonter dans la pirogue et repartir vers Les Sables d’Olonne, prenant une 18ème place sur 20 équipes.

Le vainqueur de cette première étape est une équipe expérimentée et habituée des podiums, la « CN La Méduse »: elle fut d’ailleurs la gagnante de la Vendée Va’a de 2017.
Belle place aussi, la 2ème, pour le Canoë-Kayak Côte de Lumière des Sables d’Olonne qui est arrivé 5 minutes après les vainqueurs.
La 3ème place est revenue à une équipe tahitienne, le Team Tupuai.
Il faut reconnaître le mérite des équipes polynésiennes qui ne sont pas, dans leur contrée, habituées à concourir avec des vagues et par grand froid: en effet, le vent était glacial et l’eau à 11 degrés. Des conditions difficiles pour elles.
D’ailleurs à l’arrivée, les rameurs après 4h30 de course, ont revêtu des couvertures chauffantes tant ils grelottaient!

Les équipes féminines se sont aussi très bien comportées. Les 4 équipages féminins, 3 français et 1 polynésien, ont parcouru 15 kms face aux éléments!
Mais le résultat n’est pas encore connu en raison d’une réclamation. Les juges ne donneront donc le classement féminin que demain.
Ci-dessous le classement masculin de la 1ère étape.

Pour les vidéos des départs et arrivées, allez sur la « page » et le « groupe » Le Reporter sablais sur Facebook.

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Classement masculin – 1ère étape
1. CN LA MEDUSE 04:30:15
2. CKCL (Equipe 1) 04:36:27
3. TEAM TUPUAI (TAHITI) 04:42:05
4. MANU’URA 13 04:53:31
5. CK BRESTOIS équipe 1 04:53:53
6. BELHARRA OLATU LAGUNAK 04:55:03
7. MEDOC VAA équipe 1 04:58:22
8. VAULX EN VELIN 05:07:53
9. CK BRESTOIS équipe 2 05:29:01
10. ATN (TAHITI) 05:36:52




11. BREIZH POLYNESIA VA’A 05:39:28
12. AVIRON BAYONNAIS 05:45:04
12. FUN VA’A MULTI CLUBS 05:45:04
14. CALIFORNIA GOLD (USA) 05:53:23
15. MARSEILLE MAZARGUES CK 05:53:37
16. CKCL équipe 2 06:01:30
17. MEDOC VAA équipe 2 06:27:40
18. TEAM SP 85 VA’A CKCL 3 06:46:14
19. CKCL 4 TE AITO RU’AU 06:49:38
20. UKIUKI – BRANCALEONE’S ARMY (ITALIE) abandon

Classement de la 1ère étape féminine
Après une réclamation, voici le classement établi par le Comité de compétition.

4F AS PUNAAUIA VA’A (TAHITI)  2h04:50
3F MEDOC VAA  2h04:50
2F TE MAHANA CKCL  2h31:28
1F VA’A MANA CKCL  2h34:47

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Puy du Fou – Le spectacle « Raveleijn » sacré Meilleur Spectacle aux Diamond Theme Park Awards

Puy du Fou – Le spectacle « Raveleijn » sacré Meilleur Spectacle aux Diamond Theme Park Awards   Cliquez sur les photos pour agrandir ...