Manger local en Vendée - 27 novembre 2015

Vendée : Manger local sans modération !

Joël Limouzin, président de la Chambre d’agriculture de Vendée, a rappelé combien la Vendée avait une grande diversité de produits et combien tous les partenaires du Réseau local avaient une grande ambition, celle de démultiplier les actions auprès du grand public. « Le nouveau site internet va être d’un apport considérable pour réaliser cet objectif et les consommateurs auront tous les outils pour trouver les produits qu’ils recherchent » a-t-il indiqué.
Il a précisé que la Vendée était le 1er département français en viande bovine, également le 1er département pour la production de lapins, que 80% de la production régionale d’huitres se faisait en Vendée avec le label « Huitre Vendée-Atlantique », que la Vendée était le 3ème département en lait de chèvre (à l’est du département essentiellement et alimentant les producteurs de fromages de chèvre de Poitou-Charentes) et enfin le 4ème pour la production de volailles avec notamment les fameuses volailles de Challans. Pour le porc la Vendée est au 12ème rang, et au 14ème pour le lait.

 

 
Favoriser les circuits courts et faire apprécier les produits
La campagne de promotion va permettre aux producteurs de communiquer et de faciliter les « circuits courts » de distribution en valorisant la production locale tout en s’intégrant dans les logiques de développement durable.
Parmi les objectifs la restauration collective dont fait partie intégrante la restauration scolaire : « on souhaite que nos enfants puissent, durant les repas à l’école, apprécier nos produits » ajoute Joël Limouzin.
Et en filigrane, l’un des objectifs est aussi de redonner confiance aux consommateurs, et de privilégier les circuits courts directs au détriment des centrales de supermarchés. L’enjeu est de taille !

Anne-Marie Coulon, présidente de l’Association des Maires, a indiqué que 125.000 repas par jour étaient servis par le biais de la restauration collective. C’est donc un marché considérable qui peut être pénétré encore davantage  par les producteurs locaux. Quant au Réseau local, elle nous annonce que le nombre de personnes concernées – élus, Collectivités territoriales et locales, producteurs, transformateurs… – est passé rapidement de 3 à 50. Elle se félicite que l’Association des Maires se soit associé à cette belle initiative et précise par ailleurs, qu’à l’image des fleurs qui ont déjà un label, il est envisagé de créer un label « ICI on mange local » pour valoriser les communes et les établissements scolaires.

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Sables d’Olonne – Test: soirée de révision du Code de la Route le 14 décembre 2017

Les Sables d’Olonne – Test: soirée de révision du Code de la Route Le jeudi 14 décembre 2017 à 18h30 à l’Auditorium ...