Années 60 - Remblai des Sables d'Olonne

Vendée Les Sables d’Olonne – Les Sablais internautes n’apprécient guère leur nouveau Remblai

Remblai, dernière mouture

Vendée Les Sables d’Olonne – Les internautes Sablais n’apprécient guère leur nouveau Remblai






Booking.com


.

Relativisons, mais…en 24h, plus de 5000 lecteurs sont venus lire cet article.
Les commentaires sur Facebook d’un nombre de plus en plus important montrent une majorité assez conséquente émettant des réserves sur le nouveau Remblai.

Déjà qu’ils n’aiment pas les immeubles du Remblai et regrettent amèrement les anciennes villas….. Mais là c’est de la chaussée dont il s’agit, des choix de partages et de direction qu’ils n’apprécient pas.

Pour rappel, la dernière mouture du Remblai prévoit:
– une circulation des véhicules à sens unique, dans le sens ouest-est, depuis le chenal et les Atlantes vers le quartier des Présidents.
– une voie de circulation automobile située côté commerces, côté intérieur.
– une voie cyclable à double sens et située côté mer

– une vitesse limitée à 20 km/h car c’est devenu une « zone de rencontre »* (au lieu de 40 km/h dans les années 60). En fait, personne ne roule à 20km/h car c’est très difficile d’être à une vitesse aussi basse sur une aussi longue portion de route, et car beaucoup ne savent même pas que c’est une zone de rencontre. A St-Gilles-Croix de Vie, des panneaux très visibles ont été apposés.
– que les piétons peuvent traverser la route quel que soit l’endroit, donc sans passage piétons zébrés au sol.
– la suppression des places de parking tout le long du remblai, côté commerces.
*Zone de rencontre: une zone où le piéton a systématiquement priorité, puis le cycliste, devant la voiture qui est tolérée.
Cela explique pourquoi il n’y a pas de passages cloutés/zébrés; le piéton étant prioritaire partout. Il n’en reste pas moins que ce système ne tranquilise pas les piétons.
Si des passages cloutés/zébrés étaient installés, cela créerait une obligation pour les piétons de passer sur ces passages.

Petit florilège des commentaires .
.
Un nombre assez important n’aime pas la voie cyclable à contre-sens qui leur fait peur, avec la crainte de se faire renverser.

– « Je n’aime pas le nouveau remblai et ses lampadaires, ni la voie vélo à contresens. »
– « On aimerait au moins des passages piétons pour traverser en sécurité.« *
– « Remblai sous-éclairé le soir. Extrêmement dangereux pour comprendre le système de circulation à l’anglaise. »
– « Tout à fait d’accord ! la circulation à double sens des cyclistes est extrêmement dangereuse ! »
– « Danger du contre sens à l’anglaise, remettre circulation voitures/vélos sens français »
*Le Remblai est sous « Zone de rencontre » c’est-à-dire que le piéton a systématiquement priorité, puis le cycliste, devant la voiture qui est tolérée.
Si des passages cloutés/zébrés étaient installés, cela créerait une obligation pour les piétons de passer sur ces passages.
.
Certains aiment la large esplanade pour la promenade à pied, même si ça réduit la circulation automobile de deux à une voie.
– « Moi, pour ma part je préfère le nouveau remblai qui prête à la promenade à pieds. Maintenant il y en a pour tous les goûts . C’est sûr que pour la circulation c’est plus difficile à gérer! »
.
Beaucoup de reproches pour avoir choisi la circulation automobile côté commerces. La vue, trop basse, empêche de découvrir visuellement toute la plage.
De plus, toutes les personnes qui viennent boire un verre ou se restaurer sentent les gaz d’échappement, surtout lors des bouchons du mois d’août.
– « Je préférais avant car en voiture si on emmène une personne âgée elle ne voit rien; (de plus), on mange avec les tuyaux d’échappement, c’ est pas le pied. »
– « (Je préférais) t
rès nettement avant, je n’aime pas ce remblai froid et impersonnel où des gens certainement super diplômés ont mis les voitures au ras des terrasses de cafés afin de pouvoir respirer le bon air pur des gaz d’échappement. »

–  « Avant bien sûr car aujourd’hui impossible de faire le remblai en voiture avec des parents âgés nostalgiques de leur Remblai. »
– « Le remblai actuel est esthétiquement très beau mais mettre des bagnoles au raz de ceux qui prennent leur apéro sur les terrasses des cafés est une hérésie : il fallait inverser circuit piéton et voitures, et, au mieux , supprimer ces dernières, exception faite des sorties de parkings des immeubles. »
– « Effectivement pas trop de plaisir aux terrasses à respirer les gazs …pour moi beaucoup mieux avant la promenade dans les deux sens … »
.
.
Double sens

– « Je préférais avant car on pouvait faire un tour de remblai en voiture quel que soit le sens d’où on venait ! Et mettre les voitures du côté des terrasses pour moi c’est nul. »

– « Je me souviens, c était super…et les personnes en mobilité réduite qui n’ont pas le logo handicapés ne peuvent plus profiter du remblai. Il faut réfléchir et ne pas penser qu’à une catégorie de gens. Même avec les voitures, on se promenait avec joie et plaisir pour s’asseoir devant le Pierrot et écouter l’orchestre et le soir aller chercher nos glaces et nos sucettes chaudes… »
–  « Il y a plus de voitures qu’avant… c est bien comme c’est, en sens unique. »
– « 
C’était joli ces arrangements floraux sur le remblai… Ils coupaient la route…. Et puis c’était mieux parce que j’étais petite et que c’est un doux souvenir d’enfance de revoir le remblai ainsi ! »
– « J’aimais mieux avant. J’arrivais aux Sables, je passais par le remblai, j’en repartais je repassais par le remblai. C’était chouette. »
– « Obligé de passer par le port pour aller sur le remblai ! et ensuite on roule à l’anglaise!!  »
– « Je n’aime pas ce nouveau remblai…. Même s’il n’est pas question de revenir dans les années 60… Je pense que celui actuel est mal pensé. Ni trop piétons ni trop voiture !!!! Nul quoi…. »
– « Mon commentaire va détonner mais je le préfère maintenant avec moins de circulation automobile, (avant) c’était invivable surtout l’été. »

.
Tout piéton ?
– « Pour avoir vu son évolution depuis 58 ans j’aurai tendance à dire avant, mais celui d’aujourd’hui serait bien si l’on avait interdit la circulation, il faut faire un choix entre commerces, piétons et voitures et dans tous les cas les opinions divergent …..« .
– « J’ai connu les deux , j’ habite aux Olonnes depuis 45 ans. Encore un vieux con vont dire les internautes, mais le vieux con, il dit : un remblai chouette, tranquille et agréable, c’est celui de St Gilles, avec une plage pourtant très basique, mais large, sans bagnoles et …calme ! »
– « La balade en voiture le long du remblai est nulle à côté de la même à pied ou à vélo ! à deux conditions :1/ prévoir des accès handicapés plus importants – 2/ doubler en hauteur ou en profondeur le parking du cours Blossac (et du cours Dupont par la même occasion ).
On ne le dira jamais assez : les centre ville piétons vivent, les centre ville bagnoles meurent, c’est une évidence partout ! Le problème, c’est que ceux qui n’en vivent pas préfèrent les voir mourir et circuler partout avec leurs quatre quatre ingarables et profiter des bouchons interminables de la saison! »
– « La piétonnerie devrait occuper tout l’espace en été. »
– « Impossible pour les personnes à mobilité réduite de profiter du remblai. Gros problèmes dans toute la ville pour les handicapés ou assimilés, pourtant population séniors. »

 .
Architecture
– « J’aime bien les deux ! Par contre je regrette les anciens luminaires boule ! C’était joli. »
– « J’adore le remblai maintenant ! C’est beau, spacieux pour les piétons, un vrai bonheur cette piste cyclable et très sécurisant.
Quant au stationnement je trouve aberrant que le grand parking cours Dupont soit désormais payant, d’autant plus qu’il n’y aura plus celui du Centre de Marée…. on va doublement l’apprécier notre piste cyclable ! »
– « Le mobilier urbain et l’aménagement de ce remblai ressemble à ce que l’on voit partout, du plat, du froid du gris. Heureusement que cette baie garde sa beauté d’antan. »
– « C’était bien aussi mais maintenant c’est superbe. »
– « C’est mieux aujourd’hui pour le Remblai, c’était mieux avant sans les immeubles. »
– « C’est surtout les immeubles immondes en moins qui me marque le plus sur la photo, il y avait tellement de belles petites (et grandes) maisons, c’est désolant. »
–  « Oui en effet, ayant des difficultés à marcher, je ne peux plus aller sur le remblai, c’est triste et j’espère que l’on ne vas pas encore démolir cette jolie villa qui faisait tous le charme de la baie, assez d’immeubles horribles! »

Varia
– « 4 000 habitants en 1960 à OLONNE sur Mer, alors qu’ aujourd’hui plus de 13 000 … nous ne revivrons jamais comme en ‘60… mais pouvons collectivement réfléchir à comment vivre ensemble. »
.
.

 


.
Tous ces reproches montrent que la majorité de ceux qui ont répondu préféraient le Remblai tel qu’il était avant (voir photo ci-dessus).
Bien entendu, les débats ne sont pas récents. La question qui se pose encore pour un certain nombre est de savoir si un Remblai tout piétonnier ne serait pas préférable (avec bien sûr des accès propriétaires et secours ainsi que livraisons).
Dans bien des endroits – grandes villes ou même stations balnéaires – des oppositions farouches au tout piétonnier ont laissé place, ensuite, à une grande satisfaction de la part de tous les acteurs. En effet, tous les rapports le prouvent, un quartier piétonnier développe le commerce.
Point négatif: il supprime la possibilité de faire une balade en voiture toute le long du littoral, notamment pour les personnes handicapées, ou certaines personnes âgées qui ne peuvent circuler à vélo, et aussi bien sûr pour les touristes en voiture qui sont en transit et qui ne feront pas forcément un arrêt.
Parmi d’autres points exprimés oralement, on notera le reproche de la suppression totale du parking tout le long du Remblai, ce qui accroît drastiquement la possibilité de se garer pour une ville qui manque cruellement de places.
Enfin, quitte à avoir une circulation en sens unique, certains trouvent que la vision de la baie depuis la route du Lac de Tanchet est plus belle et qu’il y aurait une logique à poursuivre le long de la plage plutôt que d’être obligé de bifurquer au niveau de la place de Strasbourg.
Nous savons, puisqu’il s’est exprimé à plusieurs reprises sur le sujet de la circulation que le maire des Sables, Didier Gallot, s’est toujours opposé à une limitation excessive de la circulation automobile, estimant qu’elle était nécessaire pour se véhiculer, pour ramener ses courses, pour porter des affaires etc…. Il s’exprimait sur l’ensemble de la circulation et non sur le seul Remblai (ces colonnes lui sont ouvertes s’il souhaite apporter des précisions).On imagine bien que lors de la construction du nouveau Remblai, ses concepteurs et les élus ont fait des choix qu’ils ont jugé opportuns. Il n’empêche, aujourd’hui, avec le recul, beaucoup se positionnent pour un partage de la chaussée bien différent:
– un sens unique dans le sens Présidents vers Atlantes
– et une voie automobile soit côté mer, soit centrale (afin de voir la plage).Une voie cyclable séparée avec un sens identique à celui des voitures côté mer, et un autre sens, côté commerces rassurerait les piétons mais semble difficile à mettre en place.
Enfin, des passages piétons sont régulièrement réclamés, toujours pour des raisons psychologiques.
Rien ne vous empêche d’apporter votre contribution dans les commentaires (en bas de page, remplir la zone puis cliquez sur « Laissez un commentaire ».) Celui paraîtra après rapide validation et les meilleurs commentaires seront insérés dans l’article.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

2 plusieurs commentaires

  1. philippe Girard

    Danger du contre sens à l’anglaise, remettre circulation voitures/vélos sens français

  2. Impossible pour les personnes à mobilité réduite de profiter du remblai
    gros problèmes dans toute la ville pour les handicapés ou assimilés, pourtant population séniors

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Hommage à Clemenceau pour les 100 ans de l’Armistice

Vendée – Hommage à Clemenceau pour les 100 ans de l’Armistice . . . Booking.com Booking.com