© Photo: Sénat - Annick Billon

Vendée – Le resserrement du Gouvernement et l’absence de Ministère de la Mer font débat

Vendée – Le resserrement du Gouvernement et l’absence de Ministère de la Mer font débat

[emaillocker]

A chaque mise en place de Gouvernement, ou auparavant durant les campagnes, les candidats puis Présidents de la République affirmaient vouloir réduire le nombre de ministres et de Secrétaires d’Etat. Tâche toujours difficile, d’autant plus que des nominations pour « remerciements et soutiens » sont quasi-obligatoires. Les Présidents en place n’ont donc quasiment jamais respecté leurs promesses en la matière.
Bien qu’il ait procédé aux mêmes remerciements – tout en s’attachant à nommer des ministres pour leurs réelles compétences – Emmanuel Macron a réduit le nombre de maroquins.
Certains le regrettent, comme la Fondation Abbé Pierre, qui s’inquiète de l’absence de Ministère du Logement. D’autres ministères ont perdu une partie de leur définition, comme le Ministère des Sports, autrefois Ministère de la Jeunesse et des Sports. Mais la simplification des dénominations ne signifie pas pour autant la perte de leurs prérogatives; un décret sera publié pour chacun des ministres détaillant les prérogatives de son département ministériel, décret dans lequel on retrouvera les champs considérés. Ainsi le logement se retrouvera géré par le Ministère de la Cohésion des Territoires.

Quant au Ministère du Travail, ça nous fera du bien de ne pas devoir faire défiler un titre d’une longueur exagéré: Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et…et…. ou du Dialogue social…
Le pire connu est, je crois, le Ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Protection sociale, des sports, de la jeunesse et de la vie associative, les ministères intégrant dans leurs titres les prérogatives des Secrétariats qui leur étaient attachés. Des dénominations d’une longueur totalement ridicule….!

Par quel ministère sera géré la mer? D’après nos informations, il relèvera du Ministère des Transports et sera rattaché au ministère de Nicolas Hulot, Transition écologique et solidaire, qui aura pour mission, notamment de s’occuper de la mer ainsi que des domaines des pêches maritimes et de l’aquaculture.

Il est vrai, cependant, que l’absence d’un ministère « plein » – plus qu’une dénomination au sein d’un titre à rallonge – peut parfois sembler inopportune lorsque le champ concerné paraît porteur pour l’avenir, pour le développement économique, ou lorsque les enjeux sont d’importance.
Annick Billon, sénatrice de Vendée, vient de le déplorer. Ainsi, elle déclare qu’elle « regrette que la mer n’ait pas de ministère dédié, ni même ne figure dans la dénomination d’un ministère. »
Elle ajoute que « Élue du littoral vendéen, co-Présidente du Groupe sénatorial d’études Mer Littoral et représentant la Haute Assemblée (NDLR: le Sénat) tant au Conseil d’adm. du Conservatoire de l’Espace littoral et des Rivages lacustres, qu’au Conseil de la Mer et des Littoraux » elle sait combien l’économie bleue est un enjeu pour la France.
Elle considère que la Mer méritait plus de considération, de même que l’égalité entre les femmes et les hommes qui n’a obtenu qu’un Secrétariat d’Etat.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

[/emaillocker]

 



Booking.com




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le maire de St-Hilaire-de-Riez favorable à la destruction de l’ancien casino de Sion

Le maire de St-Hilaire-de-Riez favorable à la destruction de l’ancien casino de Sion Laurent Boudelier a fait cette annonce lors d’un d’un ...