CRS - MNS

Vendée – Le nouveau Préfet est venu contrôler les services de surveillance aux Sables d’Olonne




Vendée – Le nouveau Préfet est venu contrôler les services de surveillance aux Sables d’Olonne

Benoît Brocart a pris ses fonctions le 31 juillet 2017. Dès le lendemain, 1er août 2017, il était aux Sables d’Olonne afin de rencontrer les militaires de l’opération Sentinelle, la police municipale et les CRS-MNS du poste Travot. La visite s’est tenue en présence du sous-Préfet des Sables d’Olonne, Jacky Hautier.

Benoît Brocart, préfet, et Jacky Hautier, sous-préfet

Sentinelle
Il a écouté les explications du commandant de l’opération Sentinelle sur la Vendée, le Lieutenant-Colonel Frédéric Aubriot.
Rappelons que l’opération Sentinelle vient en soutien de Vigipirate afin de surveiller et protéger les sites sensibles et les lieux d’affluence, ainsi que rassurer la population. Depuis le 15 juin, une section a été disposé pour couvrir le littoral et le Puy du Fou avec une trentaine de personnes concernées sur la côte vendéenne, menant des patrouilles dans les rues et surveillant les sites nécessaires.  L’opération est en place sur Les Sables d’Olonne depuis deux années.

Le Préfet et des militaires de l’opération Sentinelle

CRS-MNS
Le Préfet s’est ensuite rendu au poste de CRS-MNS. Ce sont 3 postes qui sont couverts – du 6 juillet au 3 septembre 2017 – La Paracou, Tanchet et la Grande Plage (2 sites) à raison de 3 ou 4 MNS par poste. Le poste de la Grande Plage – où se trouvent des CRS-MNS – a autorité sur le deuxième site de la grande plage où exercent des MNS.
Le chef de poste lui a tracé les grandes lignes des missions de surveillance et présenté le matériel: type zodiac ou, en cas de houle, scooter des mers.
L’accidentololie est à ce jour moins importante que l’année dernière: 6 interventions importantes de type fracture ou luxation, 11 interventions liées à la risques de noyades, malaises etc… et 40 aides ont été répertoriées sur la grande plage.
A noter aussi un nombre toujours important d’enfants égarés. Le cas le plus fréquent étant des parents – l’un près de l’eau, l’autre sur sa serviette – qui envoient les enfants vers l’autre parent; sur le chemin, l’enfant se perd!
Parmi les cas extrêmes, un enfant de 7 ans perdu sur la grande plage a été retrouvé à Tanchet! Les parents avaient attendu 1 heure avant de prévenir le poste.

Record battu aussi pour une famille dont les trois enfants se sont égarés les uns après les autres!
A noter que sur Les Sables d’Olonne, ainsi que sur deux autres communes de Vendée, un dispositif de bracelet d’identité afin de retrouver des enfants perdus sur la plage a été lancé. Malheureusement il est peu utilisé, une cinquantaine de demandes seulement. Il est fortement recommandé aux parents de jeunes enfants de demander ce bracelet au poste de secours.

Le nouveau Préfet a pu se rendre compte de visu du nombre considérable de vacanciers sur la plage et s’est félicité de la présence de renforts des forces de sécurité lors de la saison estivale sur des lieux touristiques comme l’est la station balnéaire des Sables d’Olonne. De nombreux élus de la Ville des Sables d’Olonne étaient présents dont Michel Bauduin, élu chargé de la sécurité.
Boutique – Promos: www.icollec.com
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*