Saint-Hilaire de Riez – Quatre scénarios pour la future ZAC du Centre ville

Saint-Hilaire de Riez – Quatre scénarios pour la future ZAC du Centre ville

 

 




Le projet de la ZAC du Centre ville de Saint-Hilaire de Riez date de 2007. Hier, 10 avril 2018, se tenait une réunion publique durant laquelle le maire Laurent Boudelier, Patrick Métivier – architecte – et Thomas Guiné – consultant pour la SCE Aménagement et Environnement / Groupe Keran – ont fait une présentation du projet.
Environ 250 personnes s’étaient déplacées pour connaître les détails d’un projet qui prévoit la construction de bâtiments, un aménagement de la circulation et des stationnements. Mais rien n’est figé assura à plusieurs reprises et très diplomatiquement le maire.

En préambule, c’est Sophie Roustan, directrice de l’Aménagement, de l’Economie et du Développement durable au sein de la commune qui a rafraichi les mémoires sur l’évolution au fil du temps de ce dossier. On retiendra trois choses: le besoin ressenti par beaucoup de faire évoluer le Centre ville; la délibération municipale du 17 janvier 2014 approuvant le dossier de la Zac; et l’adoption du nouveau PLU avec, volontairement, l’inscription d’un périmètre d’attente. Depuis, la municipalité a procédé à des achats fonciers durant sept années.
A ce jour, en raison des avancées, le PLU va pouvoir être rénové afin d’impulser des projets d’aménagement.

Le calendrier prévisionnel est le suivant:
– début 2019: concession de la ZAC à la SPL Agence de service aux collectivités de Vendée pour la réalisation de la ZAC;
– automne 2019: démolitions nécessaires;
– début 2020: premiers permis de construire.

C’est ensuite Patrick Métivier qui prit la parole et fit une présentation à l’aide de plans projetés sur écran. De son intervention on retiendra que le Centre ville de St-Hilaire-de-Riez est noyé dans un ensemble urbain ce qui entraîne une absence d’identité et un Centre ville difficile à situer, notamment pour les automobilistes. L’enjeu de ce projet est de donner cette nécessaire identité au Centre ville. Au menu donc, un « Scénario de synthèse de l’orientation d’aménagement et de programmation du Centre ville. » Plus simplement, un travail sur le sens à donner à des voies ou à des axes, aux sens de circulation, avec des hiérarchisations et l’intégration de liaisons douces. Un travail de rééquilibre à réaliser.
Objectif essentiel: que le Centre ville prenne une densité volumétrique afin qu’il puisse trouver toute sa place, une vraie place, au centre de la commune.
Et pour accompagner cet apport identitaire sont prévus la construction de 80 à 90 logements – en R2 et R3 et une centaine de parkings en souterrain – et la mise en place de 1500 m2 de commerces. Diversité et harmonie sont prévus au programme avec un repositionnement des espaces publics centraux, dont les parkings, et un réaménagement de la circulation au travers d’un « Schéma public. » La végétation ne sera pas oubliée afin d’apporter un maillage agréable du cadre de vie.

L’objectif, tout le monde l’aura compris, est de redonner envie aux habitants et visiteurs de s’arrêter dans le Centre ville et de le faire vivre. Le maire, Laurent Boudelier, souligna cette nécessité lorsqu’il déclara que, selon une étude de la Chambre de commerce et d’industrie – CCI, 71% des Hilairois (12.000 habitants) ne dépensent pas un centime dans le Centre ville !

Thomas Guiné s’est essentiellement penché sur les axes de circulation, les contournements existants pour les automobilistes qui ont tendance à empêcher – involontairement – ceux-ci de rentrer dans le Centre ville. Le réseau de voirie, dit-il, est assez homogène et comprend beaucoup de zones pavillonnaires ou de lotissements où il est facile de se perdre, d’autant plus que le paysage n’est pas marqué par l’existence de végétation ou de bâtiment spécifique. Ces éléments montrent l’absence de réel Centre ville qui nuit à l’animation et l’identité nécessaires. Il confirme qu’il existe 3 entrées de ville, relativement confidentielles, qui invitent peu à rentrer dans la ville.
D’où la nécessité de retraiter le jalonnement avec des panneaux qui montreront clairement la destination du Centre ville.
L’analyse a été complétée grâce à 4 caméras qui ont été installées aux quatre carrefours les plus importants afin de quantifier les mouvements et trafics routiers: en conclusion, il apparaît que l’entrée de ville majeure est la rue Clemenceau avec 50% des entrées.

Quatre scénarios ont été étudiés et seront présentés pour débat afin de revoir le plan de circulation et valoriser l’entrée de ville. Les choix restent compliqués et il ne faut pas obérer non plus le problème de la saisonnalité.
Le maire rappelle à ce propos que son objectif est que Saint-Hilaire de Riez ait une vie équilibrée sur l’ensemble de l’année, ce qui facilitera aussi la résolution de certains problèmes comme les secours ou la désertification médicale.
Il en profite pour indiquer les actions menées pour maintenir des commerces – coiffure, boulangeries -, créer une maison médicale sans compter les kinés et psychologue à venir.

La réunion publique s’est achevée sur quelques questions portant sur les marchés, les commerces de l’île aux jeux, les axes importants, le passage à niveau dont le franchissement n’est pas aisé, l’orientation à donner à la rue Clemenceau en terme de flux, notamment par rapport à l’Hyper U, le nombre de commerces prévus dans la ZAC etc..
En tout était de cause, indiqua le maire Laurent Boudelier, nous effectuons un travail de restructuration avec la ZAC mais nous ne pouvons pas agir sur les parties privés et le rôle des commerçants, leur ouverture, leur sympathie, leurs façon de travailler seront essentiels pour attirer la clientèle et donner envie de venir au Centre ville.
Je m’abonne au site Le Reporter sablais: http://www.lereportersablais.com/compte-dadherent/niveaux-dadhesion/
Je fais un don à partir de 2€: http://www.lereportersablais.com/donation-redaction-le-reporter-sablais/

Cet article est en version PREMIUM, réservé à nos abonnés. Vous souhaitez l’ouvrir au public, ce qui permettra aussi aux 10.000 abonnés de notre Newsletter de le recevoir et de le lire?
Il suffit de verser 36€. Contactez-nous pour obtenir le processus à: 
lereportersablais@gmail.com

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Les Sables d’Olonne: accélération de la mise en place de la fibre

Vendée – Les Sables d’Olonne: accélération de la mise en place de la fibre Etat des lieux La fibre en France, c’est ...