Bain du 1er janvier 2016 aux Sables d'Olonne

Plus de 500 givrés pour le Bain du 1er janvier 2017 aux Sables d’Olonne

L‘année dernière, le 1er janvier 2016, il y avait 286 inscrits et environ 300 participants – en raison de quelques retards d’inscription -. Mais, cette année, les organisateurs vont mettre en place une organisation plus efficiente et surtout développer la communication en amont. Ils envisagent donc la participation de 500 baigneurs et de 3000 spectateurs sur le Remblai. On le voit, il y a bien six fois plus de passifs que de baigneurs courageux ou inconscients…

Bain du 1er janvier 2016 aux Sables d’Olonne

Il y a désormais en France une véritable épidémie de bains du 1er janvier, un engouement sans précédent dans toutes les stations balnéaires en France comme à l’international. Toutes les grandes stations s’y sont mises, qu’il s’agisse de Nice, Deauville, Perros-Guirec ou Roscoff. La Vendée n’est pas en reste avec au moins Les Sables d’Olonne et St-Gilles-Croix de Vie. Après un petit intermède de trois ou quatre ans, Les Sables d’Olonne a repris la tradition l’an dernier grâce aux Conseillers de secteurs du Centre Ville menés par Denys Seguineau. De leurs habituelles réflexions est sorti le souhait de relancer ce Bain de Mer du 1er janvier en associant les Conseillers de secteur, une association et les services de la Mairie.
L’an dernier, l’association était le Camino de l’Espoir venant en aide aux enfants atteints de maladies neuro-cérébrales et ce sont plus de 2000€ qui avaient été récoltés. L’âge des participants s’étageait de 6 à 86 ans, avec 55% d’hommes. Sept étrangers participèrent (nous mettons, bien sûr, cette dernière information au conditionnel, les nageurs étant venus en maillot de bain, aucun contrôle d’identité n’était réalisable….)

Une action caritative
Cette année, l’association en question est le Club 41 des Sables d’Olonne. La Fédération internationale des Clubs 41, issue de la Table ronde, s’adresse aux personnes de plus de 40 ans; la déclinaison anglaise fut lancée en 1936, et la française en 1959. Les axes d’actions de ce club reposent sur la tolérance, l’amitié, la solidarité et l’entente entre les peuples. Et c’est pourquoi les fonds récoltés cette année serviront à aider des étudiants malgaches à venir finir leurs études en France grâce à l’intermédiation de l’association Horizon.
D’autres actions sont menées par les Clubs 41 – il en existe 5 en Vendée et 2 aux Sables d’Olonne – comme le Trophée Mer, le Trophée Golf, les Voiles de l’Espoir ou Prendre un enfant par la main.
Pour récolter ces fonds, des ventes de vin chaud et viennoiseries sont prévues, ainsi qu’un paiement pour la participation officielle au Bain de 5€ pour les adultes et de 2€ jusqu’à 14 ans. Il est de tradition lors de ces Bains du 1er janvier de faire des collectes caritatives. C’est le cas au Club de Coney Island à New-York, et cela depuis 1903 ! Aux Pays-Bas, ils seraient 60.000 à respecter le bain du 1er janvier. La tradition française remonterait à 1969 à Dinard (dernier bain de l’année) qui, comme tout le monde le sait, était investie par les anglo-saxons (Dinard réunit en général 1200 baigneurs.)
En échange de ce droit d’inscription les baigneurs auront le droit à des cadeaux grâce à Dim, Mc Donald et la Fédération des Associations de Commerçants (Facso). Ainsi seront distribués des bonnets bleus, des sacs avec des lots comprenant des montres, des bouillotes, des ceintures, des pochettes de produits etc…

Historique et Traditions
A défaut d’avoir le courage de nous baigner dans cette eau glaciale, baignons-nous dans la culture historique. La tradition de ce bain viendrait d’un rite purificateur. L’eau – devant absolument être salée – permettrait aux hommes de se débarrasser de leurs souillures accumulées tout au long de l’année. Si certains affirment que la tradition est païenne et aurait une composante érotique, d’autres rejettent cette idée et certifient qu’il s’agissait à l’origine d’un bain de minuit le jour de l’an – ce qui explique qu’existent le premier bain de la nouvelle année mais aussi la tradition du dernier bain de l’année (Carantec, Fouesnant) – et que l’acte serait religieux.
Il s’agirait d’un acte des premiers Chrétiens afin que Dieu les lavent de tous les mauvais sorts et cela par un bain dans l’eau de mer, cette dernière, création de Dieu et contenant du sel ayant la réputation séculaire de faire obstruction à la sorcellerie. A la sortie de ce bain purificateur, une obligation s’imposerait, celle de ne s’essuyer qu’avec une serviette blanche, symbole de pureté.
Diantre !

Les Tricheurs
Nettement plus amusantes sont les histoires sur les tricheurs des bains du 1er janvier. L’eau est en général aux alentours de 8 à 9° soit 10 degrés de moins que lors de la période estivale, et certains apprentis-baigneurs, bien que courageux au départ, perdent vite leur enthousiasme et ne plongent pas totalement dans l’eau…! Dans une des villes organisatrices – il ne s’agit pas des Sables d’Olonne – on est très sourcilleux et on ne délivre un certificat qu’à la condition que la pénétration dans l’eau soit réelle. Les spécialistes vous diront que c’est facile à vérifier car lorsque l’on rentre dans une eau froide un phénomène de thermorégulation se déclenche entraînant des rougeurs sur le corps. Un bon moyen de séparer le bon grain de l’ivraie en vérifiant si les rougeurs apparaissent sur la poitrine et pas seulement sur les cuisses!!
Mais il existe des petits malins qui, pour contrer ce rigoureux arbitrage, se passent subrepticement quelques gouttes de mercurochrome sur le corps ! Sans doute des hommes qui viennent participer au bain du 1er janvier pour faire croire à leur dulcinée qu’il ne peut rien lui arriver tant ils sont courageux…
Mais cela n’arrive jamais aux Sables d’Olonne qui ne comporte que de vrais baigneurs, sportifs dans l’âme et dotés d’un fair-play exemplaire.

Bénévoles
Jusqu’à présent la chaîne d’inscription comportait 14 femmes, et pour l’ensemble des missions 7 hommes en plus. Les nouvelles mesures de sécurité nécessitent deux barrages, l’un au Palais de Justice et l’autre aux environs de la Pendule, ainsi que des contrôles sur les rues adjacentes et sur la plage. Une vingtaine de personnes en plus sont nécessaires et, donc, les organisateurs recherchent des bénévoles pour compléter les effectifs.
(vidéo ci-dessous du Bain 2016 : d’abord la motivation, ensuite l’entrée dans le frigo…!)
PENSEZ À LIRE EN BAS DE PAGE LES ARTICLES CONNEXES
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

Bain à 15h en bas de la rue Travot – Le bain ayant lieu à 15h et beaucoup de monde étant prévu, il est vivement conseillé de venir à partir de 14h pour procéder à son inscription.
Recherche de Bénévoles – Contacter Denys Seguineau 06 07 87 92 03.
Musique – Les spectateurs pourront vibrer de 14h à 18h au rythme de la musique orchestrée par Jean-Luc Tesson

 

Vidéo du Bain du 1er janvier 2016 aux Sables d’Olonne

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Sables d’Olonne – Test: soirée de révision du Code de la Route le 14 décembre 2017

Les Sables d’Olonne – Test: soirée de révision du Code de la Route Le jeudi 14 décembre 2017 à 18h30 à l’Auditorium ...