Notre-Dame de Bon-Port 31 juillet 2016

Plus de 1000 fidèles lors de la grande messe du dimanche à Notre-Dame de Bon-Port Les Sables d’Olonne

Dimanche 31 juillet 2016 à Notre-Dame de Bon-Port aux Sables d’Olonne. L’église est pleine à craquer, plus de mille fidèles sont présents pour communier dans cette magnifique église qui peut contenir mille cent personnes. Quelques places libres éparses mais même les bancs dans les travées sont occupés. Ce sont les vacances et la ville accueille dix fois sa population ordinaire, mais ce n’est pas tout : il y a quelques jours disparaissait sous l’arme blanche d’un terroriste un prêtre à St-Etienne-du-Rouvray, le Père Jacques Hamel. Sobrement mais avec conviction, de nombreux chrétiens sont venus dire, par leur présence, combien ils condamnaient cet acte barbare et combien ils croyaient aussi en la paix. 

Père Vincent Lautram

Père Vincent Lautram

Dans la France entière cet office avait valeur de symbole. En effet, des représentants du culte musulman avaient appelé les musulmans de France à rejoindre les chrétiens dans les églises pour leur apporter soutien et réconfort. La présence de musulmans ou de juifs pratiquants dans l’église de Notre-Dame de Bon-Port ne pouvait être caractéristique tant ils sont peu nombreux dans notre contrée. On n’en a guère vu, quelques personnes typés de-ci de-là, mais sans doute des Chaumois aux origines ibériques…
La ferveur était réelle presque pesante car tous avaient à l’esprit le drame qui s’était déroulé quelques jours auparavant. Derrière le terrorisme, une nouvelle guerre de religion allait-elle prendre le dessus à la suite d’un acte volontairement symbolique ? C’est pourquoi chaque mot du sermon du prêtre de Notre-Dame de Bon-Port, Vincent Lautram, avait son importance.
C’est un discours de tolérance qu’il nous a été donné d’entendre. Vincent Lautram a rappelé combien il était utile, en ces moments troublés, de se plonger dans la foi et dans l’espérance. Mais au-delà des sentiments généreux auxquels il demanda aux fidèles de se ranger, ce qui a sans doute frappé les esprits fut sa demande répétée de ne pas tomber dans la vanité. Il fit référence d’abord au Livre de Job et aussi à l’Homélie de Monseigneur André Vingt-Trois, le 27 juillet 2016 à Notre-Dame de Paris. Avec l’appui du Livre de Job, il rappela que le bien et l’humanité pouvaient être transmis avec de petits et simples moyens. Souvent des religieuses s’y employaient ainsi.
Quant à l’Homélie du Cardinal, elle affirme que dans des moments terribles ce n’est pas manquer de foi que de crier vers Dieu. « C’est, au contraire, continuer de lui parler et de l’invoquer au moment même où les événements semblent remettre en cause sa puissance et son amour. C’est continuer d’affirmer notre foi en Lui, notre confiance dans le visage d’amour et de miséricorde qu’il a manifesté en son Fils Jésus-Christ » déclara-t-il. Certains paragraphes n’ont pas manqué de force, assurément rédigés à l’adresse des hommes politiques et financiers : « Quand une société est démunie d’un projet collectif, à la fois digne de mobiliser les énergies communes et capable de motiver des renoncements particuliers pour servir une cause et arracher chacun à ses intérêts propres, elle se réduit à un consortium d’intérêts dans lequel chaque faction vient faire prévaloir ses appétits et ses ambitions. Alors, malheur à ceux qui sont sans pouvoir, sans coterie, sans moyens de pression ! Faute de moyens de nuire, ils n’ont rien à gagner car ils ne peuvent jamais faire entendre leur misère. L’avidité et la peur se joignent pour défendre et accroître les privilèges et les sécurités, à quelque prix que ce soit. »

A Notre-Dame de Bon-Port, les fidèles étaient aussi venus entendre un message d’espérance. Il fut apporté par Vincent Lautram dans des termes assez semblables à ceux d’André Vingt-Trois, l’espérance étant la seule réponse possible à apporter au crime commis. Ecoutons André Vingt-Trois : « L’espérance a un visage, le visage du Christ livrant sa vie en sacrifice pour que les hommes aient la vie en abondance. L’espérance a un projet, le projet de rassembler l’humanité en un seul peuple, non par l’extermination mais par la conviction et l’appel à la liberté. C’est cette espérance qui animait le ministère du P. Jacques Hamel quand il célébrait l’Eucharistie au cours de laquelle il a été sauvagement exécuté. C’est cette espérance qui soutient les chrétiens d’Orient quand ils doivent fuir devant la persécution et qu’ils choisissent de tout quitter plutôt que de renoncer à leur foi. »

Vincent Lautram rappela aussi combien les valeurs étaient importantes, mais encore fallait-il savoir ce que l’on mettait dans ce terme. Il est vrai que notre société traverse une crise morale et spirituelle. Il souligna notamment l’importance de l’éducation auprès de jeunes. Pour les adultes vaniteux ou cupides, le chemin du retour serait sans doute très difficile… C’est donc auprès des jeunes générations que le travail d’éducation devait être mené afin d’orienter leur comportement vers davantage de sagesse et vers la paix.
Vincent Lautram, au cours de son sermon, rappela avec humour que des jeunes lui avaient demandé pourquoi tant de gens étaient entrés dans l’église et était-ce parce qu’il y avait des Pokemon à l’intérieur ?!!
A défaut de Pokemon, c’est un message d’espérance que sont venus chercher de nombreux fidèles, et il semble bien que la parole de Dieu les aide grandement dans cette quête.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

FLASH Vendée – La Balade des Pères Noël en moto sera-t-elle maintenue ?

FLASH Vendée – La Balade des Pères Noël en moto sera-t-elle maintenue ? Le Préfet demande un report ou une annulation pour ...