La géante Vénus de L'Homme Debout

Ovation pour la Vénus géante du Remblai

Succès considérable et ovation pour la Vénus Géante et lumineuse qui a déambulé hier, samedi 19 décembre 2015, sur le Remblai depuis les Atlantes jusqu’à la place Foch.
Futuriste, et donc décalée par rapport aux Fêtes de Noël, elle a – pour cette raison même, apporté un peu de fraîcheur et de renouveau aux habituelles « noëlitudes… ».
Mais son histoire est loin d’être anodine : elle est venue raconter aux Sablais, qui étaient tout ouïe, l’histoire de son exil et celle des hommes à la recherche de leur chemin.
Original, envoûtant, ce spectacle a ravi la foule qui se pressait tout au long du chemin emprunté par la géante et qui lui a fait une véritable ovation.
Proposé par « La Compagnie l’Homme Debout », originaire de Poitiers, le spectacle « Vénus » a un grand succès et est demandé à travers le monde. L’écriture et la mise en scène sont de Benoît Mousserion.
Après Poitiers, Châlon, Charleville, Helsinki, Bâle, Les Sables d’Olonne, le prochain voyage à l’étranger sera au Vietnam pour cette équipe d’une quinzaine de personnes qui exercent à titre professionnel depuis plusieurs années, et qui proposent plusieurs spectacles différents en plus de la Vénus géante en osier.
« Rencontrer un géant c’est retomber dans l’enfance, à cette époque où l’on marche en équilibre entre réalité et imaginaire, comme un funambule sur son fil, avec cette aisance qui nous échappe une fois devenus adultes » soulignent-ils. On vous laisse méditer….
(Histoire de Vénus, en bas de page).

Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

©Photos et Vidéos : Copyrights Le Reporter sablais.

Histoire de Vénus : Vénus raconte les deux trajets qu’un même homme effectue à plusieurs dizaines d’années d’intervalle. Deux parcours qui se superposent : celui qu’il réalisa lorsqu’il dû quitter son pays en proie à la guerre, et celui qu’il accomplit trente ans après, afin de revenir sur les traces de son passé. Assis dans le train qui le ramène vers ses origines, l’homme revit les scènes de son exil : les marches, les courses, les chutes … ne pas s’arrêter, continuer à avancer. Les deux trajets vont se percuter, avec la force de la volonté nécessaire à de tels déplacements. Le choc sera violent, et la chute inévitable. Plus intimement, Vénus évoque ces chemins que nous parcourons tous dans nos existences, ces chemins intérieurs nourris de conflits, de fuite, d’errance, de courses et de chutes. Ne nous est-il jamais arrivé de nous sentir étranger à nous-mêmes, clandestin dans notre propre vie ? Il nous faut alors revenir sur nos pas, rouvrir nos valises tout en regardant l’horizon. Alors c’est simplement l’histoire d’un homme qui marche, qui trébuche, qui s’agenouille, qui se laisse aller, qui s’abaisse, … puis qui se redresse, qui se relève. Les géants nous aident à voir plus loin, plus loin au delà des frontières, plus loin par delà nous-mêmes.

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée Les Sables d’Olonne – Du mazout empêche la baignade à Tanchet et sur la Grande Plage

Vendée Les Sables d’Olonne – Du mazout empêche la baignade à Tanchet et sur la Grande Plage . MISE à JOUR EN ...