1ère pierre Lotissement des Roses - Brigitte Tesson, Didier Gallot, Philippe Justeau et Geoffroy de Baynast

Les Sables d’Olonne : pose de la 1ère pierre du Lotissement des Roses

La 1ère pierre du lotissement des Roses a été posée ce jour lundi 26 septembre 2016 par le maire des Sables d’Olonne, Didier Gallot, et le président de Podeliha. Ce qui fut pendant des décennies un camping va se transformer progressivement avec d’une part des logements destinés à l’accès à la propriété et d’autre part avec des logements locatifs.

Immobilière Podeliha est l’opérateur pour la partie logements locatifs à destination des familles dont les revenus sont modestes. Ce sont dix logements qui sont prévus et dont la construction vient de démarrer. Son président, Philippe Justeau, s’est réjoui de l’accord passé avec la ville des Sables d’Olonne précisant que c’était la première fois que Podeliha réalisait une opération aux Sables d’Olonne après avoir répondu à la consultation lancée en 2015. Une centaine d’opérations concernent Podeliha sur la Vendée dont soixante en cours. Il a par ailleurs tenu à souligner que les entreprises retenues pour les travaux étaient toutes locales.

Didier Gallot a indiqué que le secteur de l’urbanisme était encore un des moyens dont disposent les élus pour agir au niveau local. Lors de son accession au poste de maire de la ville la première mesure qu’il a prise a été de mettre fin à la délégation de service public (DSP) du Camping des Roses.
« Quatre hectares occupés dans la ville et propriété des Sables d’Olonne me paraissait une aberration économique compte tenu des difficultés des jeunes à se loger » a déclaré Didier Gallot.  D’où sa volonté d’urbaniser cet emplacement mais pas à n’importe quel prix..

1ère pierre Lotissement locatif des Roses Les sables d'Olonne avec Podeliha

1ère pierre Lotissement locatif des Roses Les sables d’Olonne avec Podelih

La politique menée se voulait à destination des jeunes afin de rajeunir la population sablaise. Deux chantiers furent donc lancés : la création d’une antenne universitaire qui s’est concrétisée très récemment par la création de l’Institut supérieur du Tourisme, et le présent dossier, celui du Camping des Roses transformé en zone de logements afin de permettre à de jeunes ménages d’habiter Les Sables d’Olonne.
« Habiter Les Sables d’Olonne, c’est devenu un luxe et c’est pourquoi je suis satisfait de ce projet d’accession à la propriété et de logements locatifs » a souligné Didier Gallot. Il a enfin tenu à souligner les mérites de Geoffroy de Baynast, toujours discret mais efficient dans les dossiers qui relèvent de ses missions liées à l’urbanisme, et des services de la Mairie qui ont lancé ce projet sans jamais faire appel à des services extérieurs, les félicitant d’avoir soutenu ce dossier. Il a également remercier le président de Podeliha.
« La loi du marché n’est pas la seule, cette réalisation montre que la volonté politique peut s’opposer aux puissances financières » a ajouté en substance Didier Gallot sur un air contestataire et anti-conformiste.

Lotissement locatif des Roses - Les Sables d'Olonne

Lotissement locatif des Roses – Les Sables d’Olonne

Le dossier du Camping des Roses n’a jamais été facile, d’abord car les campeurs qui s’y installaient depuis des décennies ont accueilli avec tristesse et amertume la nouvelle de la destruction d’un lieu attaché à tous leurs souvenirs, et parce que  des opposants critiquaient ce projet visant à supprimer le dernier camping des Sables d’Olonne bien placé et à deux pas de la plage.
Le projet immobilier est désormais sur les rails, vise à revitaliser Les Sables d’Olonne et il faut espérer que les premiers jeunes qui s’y installeront seront les pionniers de futures et nombreuses dynasties sablaises….
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

5 plusieurs commentaires

  1. REGIS REGUIGNE

    Parfait et  » joli discours  » . Reste maintenant à tenir parole. Qu ‘ est-ce à dire sinon tenir l’engagement pris selon les propos de Mr de BAYNAST à l ‘ époque si récente : « Ce seront 50 maisons qui feront 250 habitants  » (adultes et enfants compris); donc, les 19 lots attribués pour 2016 vont-ils voir arriver au moins 95 habitants ? Si non, quelle valeur l’affirmation de Mr le Maire via son adjoint dont le propos n’a jamais été démenti ?
    Par ailleurs, était-il si nécessaire de raser tous les arbres et arbustes des 2 hectares affectés aux constructions à venir ? Quid des très beaux chênes verts « liquidés » bien que plus que centenaires et qui seront non remplacés vue l’ exiguité des parcelles loties!
    Enfin, comment implanter des maisons en lieu et place de l’ex piscine remblayée à la hâte ?

    • Aucun représentant des 2 oppositions sur les photos . Boudaient et pas venus ? Pas invités à l ‘ évènement ?
      Qui peut répondre ?

  2. Curieux , on ne voit aucun élu des oppositions sur les photos .
    Pas invités , indésirables ?

  3. Article  » populaire  » , parfait .
    Lotissement  » populaire  » ?
    Tous les lots de 2016 ont- ils eu preneurs ? Mais où en sont les Permis de Construire officialisant cette  » popularité  » ? 19 ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*