Galerie Les Z'arts des Sables

Les Sables d’Olonne – Les arts investissent le Passage du Palais




Les Sables d’Olonne – Les arts investissent le Passage du Palais

La Galerie du Passage du Palais avait progressivement, au fil des décennies, perdu de son attrait. Jusqu’à ce que Dominique Beaulieu, qui s’installa dans la Villa Blanche toute proche et procéda à l’achat progressif de la Villa Mirasol rue Travot, souhaite lui redonner une image qu’elle n’aurait pas dû perdre.
Il procéda à quelques acquisitions dans la galerie – il possède désormais tous les espaces sauf un – et c’est lorsqu’une locataire y installa un atelier d’artiste que se forgea l’idée que l’ensemble de la galerie pourrait très bien se transformer en un lieu privilégiant l’art sous toutes ses formes.

Dominique et Mme Beaulieu entourant François Dehergne

Pour cela, il fallait un homme d’expérience et c’est donc tout naturellement que Dominique Beaulieu fit appel à son ami François Dehergne, désormais résident sablais, mais qui autrefois, durant sa vie estudiantine organisa à Nantes ou à Cholet des expositions artistiques, puis fit de même aux Sables d’Olonne au sein du Casino ou en extérieur sur la Place du Tribunal; cela se voulait alors une Place du Tertre recomposée avec exposition locale de peintures et sculptures, les Américains en moins…
Ainsi est née, de la rencontre de deux hommes passionnés par les arts, la Galerie Les Z’Arts des Sables!

Fidèle à son souhait de transmission pédagogique, François Dehergne maintient comme ligne de conduite l’absolue nécessité que l’artiste soit périodiquement en pleine réalisation devant le public afin que celui-ci « puisse appréhender le génie de l’artiste. »
Une manière de former – de visu – le public à l’art, cet art « qui est essentiel pour élever l’état d’esprit de la société. »
Les anciennes boutiques sont désormais toutes transformées en ateliers gérés sous forme de locations à la semaine, à la quinzaine ou à l’année. Quatre sont déjà loués à l’année. Sept à huit artistes y ont désormais leurs attaches et une quinzaine seraient souhaitables afin que chacun des locaux héberge un peintre et un sculpteur.
Un des espaces a été conservé afin d’y organiser des conférences, des assemblées générales ou toute sorte de réunion. Un espace bien placé, au coeur de la ville, en bord de mer, et qui ponctuellement apportera une vie événementielle à l’ensemble de la galerie.

L’artiste Mélo

Samedi dernier, 12 août 2017, avaient lieu deux vernissages. Tout au long de l’après-midi de nombreux visiteurs se sont pressés pour contempler les oeuvres exposées. La preuve que le lieu peut trouver une dynamique.
« L’Atelier Mélo » proposait les oeuvres de l’artiste Mélo, originaire du Havre et installée aux Sables d’Olonne depuis deux ans. Son activité professionnelle est celle d’animatrice pour enfants, mais son souhait serait de se professionnaliser dans le secteur de l’art. Elle a prévu, parallèlement et tous les samedis des ateliers pour enfants afin de les initier à l’art plastique.
Sa peinture – des oeuvres abstraites – est réalisée à l’acrylique et son style tend à mettre en avant une variété de couleurs auxquelles se mêlent de l’encre de chine et du feutre (posca). Parfois, son imagination l’amène à utiliser la technique des collages. Son expérience s’étale sur une dizaine d’années et ses oeuvres sont proposées dans une fourchette de 100 à 450 €.

Le peintre Joë Fesseau

Le peintre Joë Fesseau s’est installé dans la galerie pour une durée d’une semaine, le temps de ravir les promeneurs de ses toiles axées sur la bipolarité.
Joë fut conseiller formateur pour les Arts au sein de l’Education nationale. Autant dire qu’il connaît le sujet. Il a d’ailleurs longtemps « fréquenté » le Musée des Sables d’Olonne.
Toujours débordé, ce n’est que depuis sa retraite qu’il a développé le dur exercice de la création…
Durant l’hiver, il s’exerce surtout à réaliser des portraits, et le reste du temps il part à la « recherche » de thèmes ou de styles pour ses réalisations.
La bipolarité, c’est pour lui une manière d’utiliser l’abstrait pour mettre en lumière les rivages et cet espace qui subsiste entre la basse et la haute marée, un peu à l’identique de l’écart existant pour l’être humain « entre la mélancolie et l’enthousiasme. »
« Le jour d’un vernissage n’est pas le plus approprié, dit-il, car pour moi un tableau réussi est celui qui permet la rêverie. » Une façon d’inviter le passant à revenir dans la semaine, durant un moment calme, afin de s’imprégner d’une oeuvre. Sur la plupart de celles de Joë figurent trois petits points de suspension… Une invitation à l’imagination, un appel au rêve…
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Un commentaire

  1. Je suis Mary ONILLON (MGO) – Artiste peintre. J’expose actuellement à la galerie les z’arts des sables sur le remblai, du 19 au 25 août 2017. Ma toile « LÉZARD  » est devenu le LOGO de cette galerie.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

FLASH Vendée – La Balade des Pères Noël en moto sera-t-elle maintenue ?

FLASH Vendée – La Balade des Pères Noël en moto sera-t-elle maintenue ? Le Préfet demande un report ou une annulation pour ...