Mairie Les Sables d'Olonne - Logo

Fusion au Pays des Olonnes – Le lundi 2 juillet 2018 en ligne de mire

Fusion au Pays des Olonnes – Le lundi 2 juillet 2018 en ligne de mire





La France compte 36 000 communes soit 40 % de toutes les communes de l’Union européenne!

C’est le 2 juillet prochain que les trois villes du Pays des Olonnes doivent officialiser, dans chacun de leur Conseil municipal respectif, leur demande auprès de l’Etat – le Préfet – de s’unir en une commune unique et nouvelle qui prendra le nom de Les Sables d’Olonne et comprendra de 45 à 50.000 habitants environ.
Les services de l’Etat ont besoin de temps afin de pouvoir mettre en oeuvre les démarches nécessaires et pouvoir les valider dans les temps pour une effectivité au 1er janvier 2019. Il a donc été demandé par la Préfecture à chacune des communes de faire valider leur demande en Conseil municipal avant l’été.
La date commune a été fixée au lundi 2 juillet 2018, le Conseil municipal des Sables d’Olonne, prévu le 3 juillet est donc avancé au 2 juillet 2018.

 

Une Fête entre voisins riche de soubresauts
Le dossier sur la fusion des trois villes du Pays des Olonnes a opposé beaucoup d’élus durant des décennies… et crispé les positions pendant 18 mois au sein même de la majorité du Château d’Olonne. Sans compter les crises avec les voisins d’Olonne-sur-Mer et les mésententes avec ceux des Sables d’Olonne. A tel point qu’un processus de fusion entre Les Sables d’Olonne et Olonne-sur-Mer fut lancé, laissant de côté Le Château d’Olonne.
La Fête des Voisins n’a jamais vraiment pris aux Olonnes, mais finalement à la suite d’une consultation au Château d’Olonne et d’un changement de date pour la fusion – de 2018 à 2019 – le processus de fusion à trois a pris corps.

Comité de Pilotage de la création de la Commune nouvelle
Un Comité de pilotage de la Commune nouvelle comprenant des élus fut créé et parallèlement un Comité technique comprenant essentiellement des directeurs de services et d’administration fut mis en place. Les statuts des fonctionnaires territoriaux (800 agents), leurs missions, leurs lieux d’exercice, la réduction des doublons, les postes hiérarchiques..etc.. tout cela est traité, parfois dans la crainte de quelques-uns de perdre certaines de leurs prérogatives. Des sociétés de conseil, spécialisées dans ces dossiers, encadrèrent et facilitèrent les choses, notamment pour la réorganisation des services.

Aujourd’hui, sur le plan technique, tout serait au point. Entre élus, la messe n’est pas encore dite… On sait depuis longtemps que Le Château d’Olonne veut maintenir coûte que coûte les 99 membres des 3 Conseils municipaux, estimant que ces personnes ayant été élues elles doivent réaliser la totalité de leur mandat. Mais en 2020, un an après, une nouvelle élection municipale aura lieu – celle-ci dans toute la France – et le nombre de conseillers reviendra à 45.
Concernant les mairies, les textes laissent une certaine latitude; il pourra donc y avoir des mairies déléguées dans les anciennes communes. Et les anciens maires deviendront de droit maire délégué jusqu’en 2020. Ensuite, c’est le Conseil qui désignera les maires délégués qui, en toute logique, suivront la politique souhaitée par le maire et son équipe.

Beaucoup plus compliquée est l’attribution des postes d’adjoints et leurs prérogatives. En gros, ce qu’on appelle la « Gouvernance ». Il faut pouvoir établir un équilibre entre les trois communes. Et là, d’après plusieurs sources, rien n’est encore finalisé.
Mais ce n’est pas tout. L’élection restant très ouverte, aucun des candidats potentiels n’est sûr de devenir le premier magistrat de la Ville début 2019 (si la Ville devient nouvelle obligatoirement au 1er janvier 2019, par contre l’élection du nouveau maire pourra avoir lieu plus tard dans le mois).
Alors certains souhaiteraient que soient inscrits dans les tablettes – s’ils n’étaient pas candidats ou pas élus – l’absolue obligation de réalisation de leur Pyramide du Louvre, autrement dit des projets qu’ils ont lancé et dont ils veulent voir la réalisation impérative. Nous n’avons aucune liste officielle, mais on imagine que sont concernés, notamment, la réalisation complète de La Jarrie (à Olonne-sur-Mer), le projet de Littoral renaturalisé (au Château d’Olonne) et la nouvelle médiathèque (aux Sables d’Olonne.)

Après pour le reste tout dépendra de la météo. Le projet de fusion a déjà connu quelques répliques sismiques. Pour la météo, on serait aujourd’hui au grand soleil pour les agents, mais à la dépression dans un petit cénacle. La fusion serait, comme l’indique notre titre, dans leur ligne de mire…
Le temps de l’hiver dernier a décidément fortement influer sur l’humeur de tout un chacun et a pu détraquer quelques esprits chagrins.

Voir aussi: Loi de mars 2015 sur l’amélioration de la commune nouvelle.
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais





À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Parution du n°2 « Le Reporter sablais »

Le Reporter sablais en numérique Le Reporter sablais est passé en numérique et est disponible sur la plate-forme Issuu, la plus grande ...