Projet Golden Tulip Les Sables d'Olonne

Conseil municipal : Les Sables d’Olonne plante un nouveau bulbe

Doucement mais sûrement, Les Sables d’Olonne tente de sortir de la sclérose pour reprendre un rang qu’elle n’aurait jamais dû perdre. Seule grande ville côtière de Vendée, entourée par d’admirables stations balnéaires, elle a le privilège de vivre à l’année grâce à des activités permanentes et récurrentes. Un nouveau projet d’hôtel 4 étoiles montre combien il faudra compter sur elle demain.
Le nouveau bulbe sera un “Golden Tulip” 4 étoiles.

Les Sables d’Olonne aurait pu vivre le triste sort de nombreuses stations thermales qui ont connu une apogée au début et au milieu de 20ème siècle et ne sont désormais plus que l’ombre d’elles-mêmes. Le danger est moindre en bord de mer en raison de l’attrait pour le littoral, mais le risque est de rester replié sur soi, de végéter, de ne vivre que dans le passé et de n’être qu’une ville-musée secouée par le seul frémissement des villégiatures.
Les Sables d’Olonne ne peut plus rester une endormie ; elle a déjà été doublée par de nombreuses villes côtières dont le dynamisme ne faiblit pas et dont les capacités hôtelières sont autrement plus importantes que celles des Sables d’Olonne.
Un exemple ? Il suffit de se tourner vers La Baule avec L’Hermitage (200 chambres), le Castel Marie-Louise (32 chambres) et le Royal (87 chambres) qui sont des 5 étoiles auxquels on peut ajouter Le Majestic (83 chambres) en 4 étoiles.
Qu’offre Les Sables d’Olonne en comparaison ? : Le Mercure Thalassothérapie (97 chambres) et l’Atlantic (34 chambres), tous les deux en 4 étoiles.

Projet de Golden Tulip Les Sables d'Olonne

Projet de Golden Tulip Les Sables d’Olonne

402 chambres 4 et 5 étoiles contre 131 en 4 étoiles
La différence est loin d’être négligeable : aucun hôtel 5 étoiles aux Sables d’Olonne et un total de 402 chambres pour La Baule (4 et 5 étoiles) contre 131 pour Les Sables d’Olonne en catégorie 4 seule  !
Depuis des décennies, Les Sables d’Olonne cherche à reconstruire un parc d’hôtels dignes de ce nom, non pas que les 2 ou 3 étoiles n’aient leur utilité, mais parce que la clientèle d’affaires susceptible d’être présente lors de grands événements et de participer à des conférences et des congrès est demandeur d’hôtels 4 ou 5 étoiles. Il en est de même pour la clientèle touristique internationale.
Les grands hôtels sablais ont disparu dans les années 50, un certain nombre détruits ou transformés en résidences, et les différents projets dont nous avons eu connaissance depuis les années 60 n’ont jamais abouti à l’exception notable du Mercure Thalassothérapie.

Une ville de 50.000 habitants
Fusion ou pas, l’amalgame des trois villes du Pays des Olonnes constitue un pôle de près de 50.000 habitants. Les sièges sociaux et autres centres décisionnels ne s’y trompent pas ; depuis dix à quinze ans, les supermarchés, magasins de bricolages, de matériels sportifs, de restauration rapide s’installent régulièrement sur ce territoire. Une preuve de plus que les études de marchés donnent un potentiel conséquent au périmètre large des Sables d’Olonne. Et contrairement à ce qui peut être écrit ici ou là à la va-vite sur les ambitions de la Ville, l’augmentation de la capacité hôtelière ne concerne pas spécifiquement les hôtels de luxe puisque après l’Ibis de la gare, le quartier Tabarly a vu très récemment l’ouverture d’un Ibis Styles de 50 chambres.
Il n’empêche, la Ville manque drastiquement d’hôtels 4 étoiles “qui permettraient de renforcer de manière générale l’attractivité touristique des Sables d’Olonne mais également pour attirer les Congrès professionnels et ainsi participer à l’optimisation de l’exploitation des Atlantes” estiment les élus de la majorité, et c’est un projet d’hôtel 4 étoiles qui était donc au point 30 de l’ordre du jour du Conseil municipal du 20 septembre 2016.

Projet de Golden Tulip Les Sables d'Olonne

Projet de Golden Tulip Les Sables d’Olonne

Précisions foncières
La Ville des Sables d’Olonne possède sur le Boulevard de l’Ile Vertime deux terrains de 1914 m2 et 1587 m2 soit 3501 m2. Le terrain abritait auparavant la Mapo qui a été détruite. Pendant un temps, il fut question d’y installer un lieu dédié à l’histoire de la mer et/ou au Vendée Globe, l’emplacement face à Port Olona étant alors considéré comme idoine.
Geoffroy de Baynast, adjoint à l’Urbanisme, précise que quelques projets d’hôtellerie ont bien été avancés provenant de différents interlocuteurs, mais ils étaient soit irréalisables – zone de la DDE impactée par le nouveau PLU – soit non aboutis (Camping du Lac).
Ça fait 25 ans que la Ville des Sables d’Olonne souhaite l’implantation d’hôtels, tout le monde sait très bien que le Centre de Congrès Les Atlantes ne remplit pas ses capacités en raison du manque d’hôtels” déclare Geoffroy de Baynast durant le Conseil municipal.
La société Eiffage Immobilier Grand Ouest a fait une offre d’achat de ces deux terrains au prix de 875.000 € net vendeur” ajoute-t-il, un montant qui correspond exactement à la valeur vénale fixée par le Service des Domaines.

Dans un courrier en date du 8 juillet 2016 que nous nous sommes procurés, le groupe Eiffage immobilier donne son accord pour un achat au prix de 875.000 €, déclare vouloir construire sur ces terrains un hôtel 4 étoiles en partenariat avec le Groupe Louvre Hôtel sur un projet architectural du Cabinet ASA Gimbert. L’hôtel intégrerait la chaîne “Golden Tulip” (du Groupe Louvre Hôtel) et serait considéré comme “un équipement structurant, levier de développement qui participera à l’attractivité et au dynamisme économique de la Ville” . Une nouvelle liaison du passeur entre le port des Sables et l’esplanade du Vendée Globe verrait alors le jour.
L’obtention d’un permis de construire et l’absence de recours à des fondations spéciales ou d’archéologie préventive après étude de sol restent des conditions suspensives et, en cas de présence de pollution une répartition des dépenses a été précisée dans la promesse de vente.
Les travaux devraient durer deux ans (2018 et 2019) et l’hôtel serait livré pour les fêtes de fin d’année 2019.

Projet de Golden Tulip Les Sables d'Olonne

Projet de Golden Tulip Les Sables d’Olonne

L’opposition de droite vote CONTRE le projet
Le débat en Conseil municipal est devenu houleux lorsqu’a été présenté le projet d’hôtel Golden Tulip. L’opposition de droite, menée par Mme Gauvin et M. Piron, a regretté qu’aucune mise en concurrence n’ait été réalisée pour ce projet et qu’aucun cahier des charges n’ait été établi.
Nous sommes favorables à l’installation d’un bon hôtel à cet endroit – qui est un bel endroit – mais nous souhaitons une mise en concurrence avec un concours et lancement d’un appel à projet” a déclaré M. Piron, ajoutant “Pourquoi donner au premier venu, vous pourriez avoir des conditions plus favorables et un meilleur projet?” . Quant à Mme Gauvin, elle déclara : “Il s’agit d’une décision unilatérale pour une zone foncière importante et une réalisation qui va impacter la Ville. Vous faites un choix sans transparence” .
Geoffroy de Baynast répondit alors que “juridiquement les règles ont été suivies. Nous avons un beau projet que nous souhaitons voir aboutir, Les Sables d’Olonne manque cruellement d’hôtels 4 étoiles” .
Armel Pécheul précisa pour sa part qu’il n’y avait pas “d’obligation de mise en concurrence car il s’agit d’un terrain privé” , et il ajouta que les mises en concurrences et concours “sont des opérations lourdes et contraignantes” .
(NDLR : Et qui peuvent fortement retarder la réalisation d’un projet attendu de longue date aux Sables d’Olonne. Ceci expliquant peut-être cela….)
L’adjoint à l’urbanisme (Geoffroy de Baynast) a reçu différentes propositions faites à la Ville qui ont été étudiées au préalable” a-t-il ajouté au surplus, en forme de réponse à l’absence de concurrence.
Quant à Gérard Mercier (opposition de gauche), il déclara être sceptique sur une véritable discussion sur le projet en Commission d’urbanisme ajoutant : “L’opposition n’a pas forcément que de mauvaises idées. Vous nous présentez quelque chose qui est déjà bouclé. Ça aurait dû être discuté en Commission d’urbanisme” .
Le projet a été voté à la majorité absolue, l’opposition de droite ayant voté CONTRE.
M. Piron ajouta à l’issue du vote : “Nous ne sommes pas contre le projet, nous sommes contre la méthode” .
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*