Concert Alouette à Olonne-sur-Mer – KUNGS écrase tout!

Concert Alouette à Olonne-sur-Mer – KUNGS écrase tout!





 

 

C’est à un superbe concert qu’ont eu droit les Olonnais et leurs visiteurs pour le concert Alouette du dimanche 8 août 2018 au Havre d’Olonne (Olonne-sur-Mer / Vendée).
D’habitude, et tous les ans, la saison démarre par une fête autour du vélo, « Olonne à vélo » , qui se poursuit par un concert de qualité et un feu d’artifice. Mais cette année, Olonne pouvait difficilement faire concurrence au Tour de France… – en fait surtout en raison des nombreuses animations du Tour -, et donc la fête du vélo a été mise ponctuellement à la trappe… Le projet a consisté à monter, en collaboration avec la radio Alouette, un superbe spectacle avec des têtes d’affiche, des stars de renom dans le monde musical.

Dès le mois d’avril 2018, nous avions annoncé en exclusivité avec deux autres médias locaux, ce projet présenté par Frédéric Bourgeais, directeur technique et chargé de la régie générale des spectacles d’Alouette. A cette date, 3 ou 4 chanteurs et 2 DJ étaient prévus durant un concert d’une durée de 3 heures environ en Live intégral! Frédéric Bourgeais nous présenta alors sa radio en ces termes: « notre radio, c’est un savoir-faire spécifique avec la patte Alouette. »

Le programme, dévoilé quelque temps plus tard, avait de quoi attirer la foule: Benabar, Steven Wilson, Naya, Feder et Alex2C. Quatre chanteurs et un DJ. Si Olonne-à-vélo réunissait habituellement 10 à 12.000 personnes, avec un plateau comme celui-là Alouette et Olonne pouvaient espérer 20 à 25.000 personnes. Dans les préparations de la zone d’accueil, un périmètre pouvant contenir 25.000 personnes pour le spectacle fut donc établi entouré de nombreuses tentes officielles de ravitaillement en boissons, crêpes et sandwich. Un service global avec la voirie, les parkings, l’intendance etc… étant assuré par 400 bénévoles complété par 40 agents de sécurité.
Le périmètre d’accueil largement rempli laisse à penser que bien plus de 20.000 personnes étaient présentes (25.000 selon le cabinet du maire – d’autres sources indiquent 17.000) avec, près de la scène les aficionados puis, un peu plus éloignés, les adeptes des allées et venues, fumant et discutant en groupe parfois sans regarder la scène, allant chercher un verre, ou se pliant aux incontournables bises à chaque rencontre d’une relation. Au troisième plan se trouvaient les bucoliques; allongés dans l’herbe, ils goûtaient, de plus loin, le plaisir d’un spectacle attrayant et profitaient d’une merveilleuse soirée dont la température restait étonnement élevée à 22h: 26 degrés contre 31 dans la journée.
Ce qu’ils ne savaient pas encore, c’est qu’un peu plus tard, la soirée serait encore bien plus chaude, brûlante et enivrante, au programme initial ayant été ajoutée la présence du DJ Kungs !   Waouhhh!

Naya – Concert Alouette à Olonne-sur-Mer

 

A l’entrée, c’est la fouille, sévère. Un panneau annonce que les objets tranchants, coupants et mêmes les armes… sont interdits. Le sous-Préfet Jacky Hautier est présent; l’homme est désormais connu pour avoir refusé l’autorisation d’un énorme concert sur la plage des Sables d’Olonne. Il a donné l’autorisation du concert Alouette; en cas de problème, l’évacuation du public est plus aisée que sur une plage urbaine.
L’organisation a vu grand; tant mieux, pas d’attente interminable aux entrées. Le concert commence à l’heure! Ça nous change des attentes interminables de l’époque des Rollings-Stones….
Naya va assurer l’ouverture du concert après l’échauffement assuré par Alex 2C depuis 20h. Le matin même, Naya, 18 ans, de Libourne, a appris qu’elle avait obtenu le baccalauréat L littéraire avec mention Bien. De quoi donner du peps! Et la foule est là pour l’acclamer, elle, qui fut Finaliste de The Voice Kids en 2014 et qui a enregistré son premier album l’année dernière.
21h30: Les fans ont répondu présents et il ne reste plus beaucoup d’espace dans la zone spectateurs. Naya se lance et réussit son show. Une carrière prometteuse l’attend.

Bénabar prend le relais avec ses chansons fétiches. Il annonce avoir le trac car c’est son premier et seul concert estival prévu. Le public reprend en choeur certains couplets; c’est sûr, Bénabar fait partie de leur environnement musical. Et il a l’avantage d’être apprécié par toutes les générations, pleinement en phase avec le souhait d’Olonne-sur-Mer de faire de ce concert une soirée festive et familiale, durant laquelle tout le monde peut trouver du plaisir. Bénabar – de son vrai nom Bruno Nicolini – assure. Pas de doute, il a de l’expérience, de la bouteille et une petite erreur ne l’aura pas fait trembler: « un chanteur ne se trompe pas, il interprète…  » déclare alors celui qui a commencé sa carrière professionnelle comme régisseur de cinéma puis réalisateur de courts-métrages avant de composer des chansons et de les interpréter. Il doit son nom de scène au verlan, à la suite d’un duo de clowns avec un de ses amis: Patchol et Barnabé. Et Barnabé donnera Bénabar…..
En 2004, il remporte le prix du meilleur album variétés aux Victoires de la musique avec Les Risques du métier, puis en 2007 le prix de l’artiste interprète de l’année avec Le Dîner. L’année 2005 voit la sortie de l’album Reprise des négociations avec plus d’1,2 millions de ventes (disque de diamant). En 2008 sort Infréquentable avec la fameuse chanson L’Effet papillon (double disque de platine).

22h30: on passe à la séquence DJ avec Feder, le DJ qui monte. Hadrien Federiconi, connu sous le nom de scène de Feder, est originaire de Biot. La notoriété le rattrape lorsqu’en 2014 il se fait connaître avec un remix de la chanson Can’t get away de Sixto Rodriguez. Comme Federer, il a de la balle, du talent, un beau toucher de platine.

Cliquez sur les photos pour agrandir

23h30: séquence rock avec Steven Wilson, britannique né en 1967. Chanteur et compositeur, il est très éclectique, joue de plusieurs instruments et est considéré comme faisant partie du courant du rock progressif, avant-gardiste, influencé par le jazz, le blues ou les musiques ethniques et pour lequel les instruments prennent l’ascendant sur l’interprétation vocale.
La carrière de Steven Wilson est déjà largement entamée puisque ses premiers enregistrements datent de 1984 et 86. Il connaît le succès avec Porcupine Tree et No-man. En 2009, il sort en solo Insurgentes, un mélange de styles, qui trouvera son public. Grand succès aussi pour son deuxième album, Grace for Drowning, qu’il promeut à travers une grande tournée. Toujours sur le thème du rock progressive, son troisième album voit le jour en 2013: The Raven That refused to Sing. Son 4ème album est inspiré de l’histoire vraie d’une femme de 38 ans retrouvée morte devant sa télévision deux ans après son décès! Et en 2017 sort le 5ème album, inspiré de la pop progressive, qui connaîtra lui aussi le succès: To The Bone.

Il est un peu plus de minuit. L’air ambiant commence à peine à se rafraîchir. Le pays des Olonnes connaît la canicule depuis plus d’une semaine. Et alors que les spectateurs aspirent à un peu plus de fraîcheur, à un peu de calme après déjà 3 heures de concert, ils vont connaître une séquence torride car Kungs va mettre le feu à la scène. A peine arrivé, il transperce l’écran couleur HD de 50 m2 d’une qualité exceptionnelle qui permet aux spectateurs de visualiser des images zoomées. Pour la vidéo et la transmission d’images, c’est AMP Visual qui est aux manettes.
Le podium est impressionnant par sa taille. Face à lui, d’imposantes installations permettent à la régie et aux cameramen d’assurer la partie technique. Face à 20.000 personnes, aucune erreur n’est permise. Parallèlement, les services de sécurité veillent. Sur le toit du Havre d’Olonne, en position panoramique, veillent quelques autorités; du toit, des photographes pointent leurs objectifs sur la scène et mitraillent les stars du moment.

Kungs – Album Layers

Kungs affole les compteurs; après une légère atonie à la fin de la séquence rock progressif, les fans se bousculent devant le podium pour approcher Kungs. La communion opère. Valentin Brunel, 21 ans, – de son nom de scène Kungs – leur en met plein les oreilles et les yeux, aidé en cela par Multiscenic, chargé d’assurer la technique pour l’éclairage et le son.
Dès les premiers morceaux, le « gentleman » DJ (Kungs signifie gentleman en letton et il l’a choisi en cherchant des traductions de gentleman) hypnotise la foule. Le Tour de France passant à 40 km de là, il influence les esprits et le vocabulaire: Kungs est-il le régional de l’étape pour avoir autant de succès sur les Olonnais ? En rien, puisque sa biographie nous apprend qu’il est toulonnais!
C’est donc uniquement grâce à son talent de re-mixeur qu’il doit cette consécration. Dès l’âge de 17 ans, Kungs, passionné de musique électronique, commence ses créations instrumentales puis diffuse sur le web des titres qu’il a remixé. Il sort alors son premier single To Describe You de Mozambo ft Molly. Début 2016, c’est la sortie de This Girl, une chanson qu’il transforme en l’accélérant « pour la rendre dansante. »  D’abord intégrée sur SoundCloud, sa musique remixée connaîtra le succès après une signature officielle et une diffusion plus large. Il poursuit avec Don’t You Know. Soutenu par David Guetta, Kungs participe à des tournées et concerts à travers le monde et sort son premier album, Layers, en novembre 2016, récompensé aux Victoires de la Musique 2017 comme meilleur album de musique électronique. Lors des NRJ Awards 2017, il reçoit le prix du DJ de l’année.
Autant dire qu’Alouette et Olonne-sur-Mer ont apporté « un gros poisson » dans leur besace.

Kungs aux Sables d’Olonne devant la mer et le lac de Tanchet

En nous approchant du podium, force est de constater que les premiers rangs ont été investi par de nombreux  jeunes, qui reprennent tous et en choeur les paroles des chansons. Pas de doute, c’est leur univers.
Si un peu plus haut de la zone spectateurs, on peut rencontrer quelques « visiteurs » d’un soir, venus participer à la fête ou quelques esseulés un peu curieux, là, près du podium, ce n’est plus de la bagatelle. Ça danse, ça vibre, ça communie, ça s’extasie, ça trépigne. Et même parfois ça saute. Tout autour du Reporter sablais, la terre tremble; de vraies secousses telluriques…
Le DJ Kungs – qui se considère davantage comme compositeur que comme un DJ -, au visage sympathique, est en plus charmeur. Il assure à la foule qu’il est impressionné par l’ambiance et qu’il va rester un peu plus longtemps que prévu. Comme si commençait une histoire d’amour entre Kungs et Olonne-sur-Mer… Et c’est à la suite d’un appel à la consonance romantique de Kungs que s’allumèrent briquets et flashs de smartphones. Une belle conclusion pleine d’étoiles pour la prestation de Kungs.

(©Copyrights vidéo: Radio Alouette / Droits réservés)

Avec Kungs prenait fin ce concert Alouette, très réussi; les organisateurs montèrent sur scène et, Coupe du Monde de Football oblige, le maire d’Olonne Yannick Moreau envoya vers le public un ballon pour lancer le décompte préalable au traditionnel feu d’artifice réalisé par Jacques Couturier Organisation. (vidéo extraits concert ci-dessous)
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais

 

Radio Alouette:
Sur 15 départements – 43 fréquences dont Les Sables d’Olonne, La Tranche-sur-Mer, St-Gilles-Croix de Vie, Challans, Les Herbiers, La Roche-sur-Yon, Fontenay-le-Comte.
517.000 auditeurs par jour.
Membre des Indés Radios (130 radios indépendantes)
9 journalistes reporters – 50 flash et journaux – 50 chroniques hebdomadaires.

 





 

 

 

 

À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Nautisme – Golden Globe Race – Le skipper Abilash Tomy est vivant

Nautisme – Golden Globe Race – Le skipper Abilash Tomy est vivant NEWS de 7h30 ce matin Depuis une heure les réseaux ...