Christelle Morançais - © DR

Christelle Morançais et l’apprentissage

Christelle Morançais et l’apprentissage




Communiqué
« Suite à la présentation, aujourd’hui, du projet de réforme de l’apprentissage par le Gouvernement, ma première réaction est d’abord de l’incompréhension puis une déception.
« Nous sommes tous unanimes sur la nécessité de réformer l’apprentissage mais pas au mépris du bon sens ni sans un bon pilote. Là où le Gouvernement annonce une transformation, nous voyons plutôt une complexification qui risque d’aboutir à une véritable usine à gaz.
« La priorité n’est pas de faire table rase de ce qui fonctionne ni de faire abstraction du travail mené en région. C’est stupéfiant lorsque l’on sait que la plupart des mesures annoncées, aujourd’hui, ont déjà été mises en place en Pays de la Loire à l’instar de l’aide au permis de conduire, du relèvement de l’âge d’accès à l’apprentissage pour les 26-30 ans, de la Prépa apprentissage ou le maintien en CFA de jeunes ayant vécu une rupture de contrat…
« Ces propositions nous interrogent au moment même où nous affichons de très bons résultats démontrant toute notre légitimité à en conserver la gestion. Notre Plan de relance de l’apprentissage issu d’une large concertation, a permis une forte évolution du nombre d’apprentis de plus de 11% en 2 ans (plus de 3500 apprentis). Un véritable succès hissant notre Région, au premier rang des Régions de France pour l’apprentissage.

« Cette réussite a été rendue possible parce que, de par la proximité et les compétences qui sont les nôtres, notamment en matière de formation et de soutien à l’économie, nous avons pu fédérer l’ensemble des acteurs dans un souci d’équité et de respect des territoires.
« Nous défendons aujourd’hui cette position, non par caprice ou posture politique, mais par conviction : notre seul objectif est de favoriser la réussite individuelle et collective des jeunes. Pour ce faire, les Régions doivent prendre toute leur place dans le dispositif de l’apprentissage. Or, au vu des enveloppes budgétaires qui nous sont proposées, le compte n’y est pas.
« Nous ne voulons pas être complices d’un système qui risque d’aboutir non seulement à une complexification avec près de 700 branches différentes en responsabilité mais pire à des fractures territoriales dans l’accès à l’apprentissage.
« Dans ce contexte, je souhaite réaffirmer ma détermination à faire entendre la voix des Pays de la Loire afin de relever le défi collectif de donner à l’apprentissage toute la place qu’il mérite au service de nos jeunes, de nos territoires, et de notre économie. »

Christelle Morançais
Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée Les Sables d’Olonne – Combien gagnera le prochain Maire des Sables d’Olonne ? Enquête.

Vendée Les Sables d’Olonne – Combien gagnera le prochain Maire des Sables d’Olonne ? Enquête. Booking.com   Le 2 janvier 2019, la ...