Activ Sport Les Sables d'Olonne

Centre ville sablais – Etam va remplacer Activ Sport ex-La Hutte de la famille Huszar

Centre ville sablais – Etam va remplacer Activ Sport ex-La Hutte de la famille Huszar




 

La Hutte – Les Sables d’Olonne – Publicité de 1959

Une nouvelle page qui se tourne!
En 1953-54, François Huszar, sportif accompli reprenait un magasin de jeux et sports rue de l’Hôtel de Ville à l’enseigne La Hutte. A cette époque, nulle grande enseigne sportive et donc ce magasin devint très rapidement un incontournable pour tous les sportifs des Sables d’Olonne et alentours.

La Hutte

Lorsque l’enseigne « Espadon »** se créa aux confins de la ville, François Huszar y lança une annexe mais se recentra très vite sur son magasin phare du centre Ville.

(**L’Espadon fut le premier centre commercial de Vendée: maîtres d’oeuvre Patrick Moreau et Bertrand Lavigne – Promoteur: Roger Tessier. Le supermarché qui y était exploité par M. Rouillard – qui avait un magasin rue Travot – portait le nom d’IFAPRIX)

Espadon Les Sables d’Olonne

Les années passant, c’est l’un de ses fils, Florent, et son épouse, qui poursuivirent l’activité en Centre Ville sous l’enseigne La Hutte puis, à la fin, sous l’enseigne Activ Sport avec, parfois il y a une vingtaine d’années, une exploitation saisonnière dans le local au rez-de-chaussée du Palazzo Clementina.
Au magasin La Hutte, tous les sports étaient représentés avec une mention particulière pour le tennis – tous les clients se souviennent des machines à corder qui trônaient dans le magasin -, sport qu’affectionnait François et qu’il enseigna pendant des décennies au Casino des Sports, puis au Tennis-Club Sablais (TCS) créé de l’autre côté de la rue en 1969. Il forma des générations entières de tennismen. Le Camping était aussi l’un des thèmes phares du magasin.

La Hutte Les Sables d’Olonne

François Huszar n’était pas un champion international de tennis mais un très bon joueur (classé en « Promotion » juste en dessous de la Première Série c’est à dire dans les 50 meilleurs joueurs en France environ, puis à 2/6 dans la 2ème partie de sa carrière vers 45 ans)  – et il réalisa surtout des exploits dans la catégorie vétérans avec plusieurs titres internationaux en simple ou en équipe de France.
C’était, de plus, un homme remarquable par sa gentillesse et son attention aux autres. Un être d’une humanité exceptionnelle. Il aimait les gens, et tout dans ses actes respirait la bonté.

François Huszar dans les années 50

(Photo: François Huszar, célèbre professeur de tennis aux Sables, (extrait d’une vidéo @Droits:Paul Jalabert), dans les années 50, sur le court 3 ou 4, en train de donner une leçon devant ce qui était alors le club-house au Casino des Sports).

Il était non seulement un des meilleurs joueurs hongrois de tennis mais il pratiquait aussi le patinage sur glace et le football.
Né en 1922, émigré hongrois à la suite de l’envahissement soviétique de la Hongrie, il atterrit à Paris chez un de ses oncles et participe alors à des épreuves sportives de football avec d’autres hongrois. Lors d’un match de football qui se déroule aux Sables d’Olonne vers 1952, les dirigeants du football sablais lui propose de jouer pour eux. Il accepte la proposition. Il sera logé par le club dans une chambre au-dessus d’un café du Remblai qui n’existe plus de nos jours.
Il y rencontra une sablaise qui deviendra son épouse. Ils reprennent tous les deux le magasin dont il est question en début d’article, juste après leur mariage en 1953.
Tous ses élèves ont conservé l’image d’un pédagogue exceptionnel, au langage parfois fleuri, qui oeuvrait d’abord sur le court n°3 puis sur le court n° 7 du Casino des Sports, face à un ancien blockhaus de la 2ème guerre mondiale. Son jeu personnel était technique et très aérien, c’est-à-dire qu’après avoir exécuté un service aux effets diaboliques, il venait finir au filet sur une volée haute magistrale. Un exemple sur le terrain, un exemple dans la vie ! Il décéda le mardi 8 novembre 2011.

Etam reprendra donc le site de la rue de l’Hôtel de Ville. Pendant un moment, une reprise avec continuation du magasin Activ Sport fut envisagée par des repreneurs. Mais finalement c’est l’enseigne Etam – magasin de lingerie et de sous-vêtements – qui s’installera. Encore un magasin de vêtements dans le Centre ville vont soupirer ceux qui regrettent le manque de diversité…
Philippe Brossard-Lotz
Le Reporter sablais




À propos Le Reporter sablais

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vendée – Déjà 2 gagnants au Concours estival « Le Reporter sablais » – Participez à notre 2ème Concours

Vendée – Déjà 2 gagnants au Concours estival « Le Reporter sablais » Anne-Lise L. de Nogent-sur-Marne et Dominique R. des Sables d’Olonne sont ...